Vous avez chargé, via un moteur de recherche, une page isolée, hors du contexte de GraffitiX.
Si vous souhaitez la voir dans le cadre du site entier, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.graffitix.fr/index.php?pg=GNews
La même page sera rechargée dans le cadre du site, avec ses menus et ses autres rubriques.

Samedi 20 janvier à 17:41


Pourquoi ?   

Du 22 déc 2017 au 20 janv 2018

 
 
G et D : News préc. & suiv.
Central : News actuelles
Mois :           Année :          
    
  

Rechercher :
 
 dans : 
   sur : 
 
 OU  ET 
 
Aide


CADAVRE EXQUIS DU MOMENT

Le visage boira la forêt précieuse.


VOS COMMENTAIRES...

Si, en lisant ces news, vous souhaitez dire un mot ou lire les commentaires dans les FORUMS, il suffit d'être enregistré (c'est simple). La lecture reste ouverte à tous. Pour aller directement vous inscrire...


DOSSIER MUSIQUE

Le dossier GarageBand et le démarrage du dossier Logic.


MA MUSIQUE

Si vous voulez écouter quelques unes de mes créations et reprises musicales, c'est par ici ou bien via l'article Ser. Jokers dans la partie Zique du menu général de GraffitiX.


LE MAC & LE PALM

Des informations sur cette page (OS X) ou bien cette page (OS classique).


HOTLINE...

Quand Microsoft fabriquera des clous, est-ce que ça ne plantera plus ?

Quand la nourriture pour chien est nouvelle avec un goût amélioré, qui l'a testé ?

Pourquoi les Kamikazes portaient-ils un casque ?

D'où vient l'idée de stériliser l'aiguille qui va servir une injection létale a un condamné à mort ?

En cas de guerre nucléaire... l'électromagnétisme produit par les bombes thermonucléaires pourrait-il endommager mes cassettes vidéo ?

Pourquoi ce couillon de Noé n'a-t-il pas écrasé le couple de moustiques ?

Quel est le synonyme de synonyme ?

Pourquoi n'y a-t-il pas de nourriture pour chat avec goût de souris ?

Si rien ne se colle au Téflon, comment l'a-t-on collé a la poêle ?

Pourquoi les ballerines marchent-elles toujours sur la pointe des pieds ? Ne serait-il pas plus simple d'embaucher des ballerines plus grandes ?

Je veux acheter un boomerang neuf. Comment puis-je me débarrasser du vieux ?

Pourquoi les établissements ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des serrures ?

Pourquoi ne fabrique-t-on pas les avions avec le même matériau qu'on utilise pour les caisses noires des avions ?

Si un mot est mal écrit dans le dictionnaire, comment peut-on faire pour le savoir ?

Pourquoi est-ce qu'on appuie plus fort sur les touches de la télécommande quand ses piles sont presque à plat ?

Pourquoi dit-on que Superman est intelligent, alors qu'il met son slip par dessus son pantalon ?

Les 20 dernières News en vue optimisée pour iPhone, iPod Touch et iPad ? C'est sur www.graffitix.fr/m.

     
 

 Vendredi 19 janvier 2018



21:53

Comme vous le savez sans doute, les mails sur iOS peuvent être regroupés par sujet (donc par discussion), ce qui est pratique pour suivre un sujet dans une liste de discussion. Mais il arrive aussi qu'on ait suivi sur Mac un sujet dont les messages sont récupérés sur un compte POP. Sur l'iPhone, ces messages sont considérés comme non lus et on peut avoir besoin d'un moyen rapide de les déclarer lus afin de mieux repérer les nouveaux messages qui pourraient arriver ensuite.

On peut ouvrir la discussion et faire défiler les messages mais, surtout s'ils sont nombreux, ça peut vite être fastidieux, d'autant plus que vous savez qu'ils ont tous déjà été lus. On peut aussi ne pas toucher la discussion pour en voir le contenu mais plutôtGlisser la discussion vers la gauche, ce qui affichera ceci :

Le truc ici c'est qu'il faut choisir Options puis Marquer... puis Marquer comme lu, ce qui fait encore beaucoup d'opérations. Surtout qu'il y a moyen d'avoir beaucoup plus rapide.

Cette fois nous avons plutôt glissé vers la droite et, comme vous le voyez ci-dessus, nous avons ainsi dévoilé l'option qui nous intéresse, et un seul toucher supplémentaire suffira.

J'aime bien farfouiller sur les sites à la recherche de nouvelles astuces intéressantes, ou des pistes qui me permettent de construire des astuces en bossant un peu (personne n'invente tout de A à Z), mais j'avoue que j'aime bien aussi découvrir des choses tout seul, même si, comme ici, c'est un peu par hasard.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Jeudi 18 janvier 2018



17:06

Toutes les fonctions et tous les articles de menus des applications n'ont pas obligatoirement un équivalent clavier. Mais cela ne signifie pas que ce qui est dépourvu de raccourci ne peut pas en avoir un. En effet, depuis longtemps Mac OS X, puis macOS, offre la possibilité de définir des raccourcis personnels dans les Préférences Système.

Par exemple, il fut un temps où l'option Rechercher avec Google, qu'on invoque après avoir sélectionné un mot ou une expression sur une page web, disposait du raccourci Maj + Commande + L. Mais, aujourd'hui, ce raccourci est attribué à l'affichage ou au masquage de la barre latérale. Et, plutôt que chercher s'il existe un nouveau raccourci, il est plus simple d'en créer un.

Pour cela, allons dans Préférences Système > Clavier > Raccourcis, puis choisissons Raccourcis de l'application. Le reste est relativement simple, cliquer sur le bouton + permet d'ajouter un nouveau raccourci pour lequel il faut choisir "Toutes les applications" ou le nom d'une application particulière dans la liste (sachant que, tout en bas, il y a l'option Autre... pour le cas où l'application visée se trouve ailleurs que dans le dossier Applications, ou dans un sous-dossier). Ensuite il faut entrer le texte exact de la commande de menu (ou de menu contextuel) et, enfin, choisir une combinaison de touches.

Il est important de saisir l'intitulé exact de la commande, sinon cela ne fonctionnera pas (un peu comme quand on se trompe d'un seul caractère dans une adresse mail ou une URL) et de choisir un raccourci qui n'entrera pas en conflit avec d'autres (rappelez-vous pour cela que la touche Contrôle est rarement utilisée dans les raccourcis maison).

Dans l'exemple présent, attribuer le raccourci Contrôle + Commande + L à la commande Rechercher avec Google est très simple. Il y aura des rares cas où le même intitulé de commande peut se retrouver plusieurs fois. Imaginons, par exemple, qu'une commande Agrandir soit présente deux fois, une fois dans une section Texte et une autre fois dans une section Graphiques. Saisir Agrandir ne serait pas suffisant et il faudra plutôt entrer le chemin complet de la commande en utilisant un séparateur. Ce séparateur était ">" sous Mac OS X 10.7 et, depuis, on utilise "->".

Revenons à un exemple réel, la commande Commencer la lecture qui se trouve dans la section Parole du menu Édition. Même s'il n'y a pas de problème de doublon et si l'écriture du chemin complet n'est pas nécessaire pour cette commande, nous allons quand même l'utiliser afin de vérifier que ça fonctionne. Et nous saisirons, pour Safari :
Édition->Parole->Commencer la lecture et le raccourci Contrôle + Commande + C

Il suffit ensuite d'aller vérifier dans le menu Édition que le nouveau raccourci y figure. Donc rien d'insurmontable dans ces opérations qui peuvent rendre service. Encore faut-il qu'elles soient pertinentes. Inutile en effet de mettre des raccourcis partout si le besoin n'est pas réel.

Dans le cas de Rechercher avec Google, par exemple, le raccourci est loin d'être indispensable. En effet, c'est une commande qui agit sur une sélection effectuée dans une page web de Safari. A priori, cette sélection sera quasiment toujours effectuée avec la souris, auquel cas l'utilisation du clic droit pour atteindre la commande est plus logique que lâcher la souris et se précipiter sur le clavier.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)




13:19

Qu'elles soient fournies avec le système ou rendues disponibles par l'installation de certaines applications, les extensions peuvent se montrer plus ou moins utiles. Certaines donneront l'impression de faire double emploi avec les services, d'autres activent l'intégration avec le Finder (on comprend bien le fonctionnement avec Dropbox mais beaucoup moins l'intérêt du mini-menu GraphicConverter sur la barre des fenêtres du Finder).

Dans Préférences Système > Extensions, certaines actions particulières comme les Modifications de photos sont, je trouve, plutôt difficiles à comprendre. Sur le papier elles sont plutôt claires, par exemple Affinity Liquify laisse bien entendre qu'on peut faire appel à une fonction connue d'Affinity, et Edit with GraphicConverter 10 ne présente aucune ambiguïté... Sauf sur le "comment on s'en sert ?". En effet, j'ai beau ouvrir une photo dans Aperçu, chercher dans le Finder ou sélectionner un élément dans Photos, nulle part je ne retrouve les options citées plus haut. Même l'Aide ouverte depuis le module Extensions ne parviendra pas à me donner d'explication utile.

Par contre, l'utilisation des extensions d'Aujourd'hui ou du menu Partager est beaucoup plus limpide (et efficace du même coup. En cochant les extensions dans Aujourd'hui, vous personnalisez la vue de même nom dans le Centre de notifications, c'est identique à ce que vous feriez dans le Centre lui-même en utilisant le bouton Modifier.

Le menu Partager peut vous rendre des services si vous renoncez à comprendre l'utilité de certains éléments comme Ajouter à la liste de lecture (en effet, le clic droit sur un lien dans Safari propose déjà Ajouter le lien à la liste de lecture, que la case soit cochée ou non. Par contre sélectionner du texte ou une illustration dans Safari ou ailleurs pour, via le menu Partager, créer un tweet, une publication Facebook, un rappel, un texto dans Messages, ou encore ajouter l'illustration à Photos, est un moyen rapide pour rester concentré sur ce qu'on est en train de faire sans passer par les étapes classiques de changement d'onglet, d'ouverture d'applications et de glisser déposer. D'autant plus que des applications tierces comme DEVONthink, Omnifocus, Evernote ou OneNote profitent de ces commodités.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Vendredi 12 janvier 2018



11:54

Quand on saisit un signe de ponctuation qui exige d'être précédé d'un espace ("!", "?", ";", ":"), Word va automatiquement ajouter l'espace insécable. Si on saisit mot + espace normal + ponctuation, Word transformera l'espace en insécable. Nous aimons ce comportement et trouvons dommage de ne pas le retrouver dans Pages, TextEdit ou encore quand on écrit, comme je le fais en ce moment, un article dans un formulaire se trouvant sur une page de Safari. Bien sûr, il y a alors le raccourci Option + Espace qui donne un espace insécable, mais certains trouvent ça trop contraignant (c'est surtout qu'on risque d'oublier).

Honnêtement, j'ai moi aussi mes habitudes et je suis très à l'aise avec la solution Option + Espace quand j'écris un article dans Safari. Dans ma tête les deux sont un peu devenus associés. Par contre j'oublie souvent quand j'écris ailleurs et j'avoue que trouver un automatisme "comme sous Word" ne me paraît pas idiot. Même si ce n'est pas vraiment cohérent car, après tout, la manipulation pour obtenir un "É" ou un "È" n'est pas plus simple que celle pour obtenir un espace insécable.

Avant d'en arriver à la solution (parce que j'ai une solution), je voudrais mettre au point une ou deux choses. D'abord j'ai utilisé à plusieurs reprises "un espace" plutôt que "une" parce que, même si "une espace" ça fait le mec qui connaît son sujet (la typo), le féminin est plutôt utilisé en imprimerie, et c'est matérialisé par une tige métallique qui s'intercale entre deux signes. C'est également au féminin en photocomposition, mais la photocomposition c'est encore le domaine de l'imprimerie. Comme un espace c'est aussi ce qui peut séparer deux objets, ou deux mots, c'est un peu plus logique, en informatique, de garder le masculin. Et, surtout, je n'ai pas envie, durant l'écriture d'un article comme celui-ci de ne rester focalisé que sur la grande question "un ou une espace ?".

Deuxième parenthèse avant de revenir au vif du sujet (si ça vous saoule vous pouvez passer directement au paragraphe suivant), doit-on dire "espace fine" ou "espace insécable" ? Ce sont deux attributs différents et qui ne sont ni opposés ni indossociables. L'attribut "fine" est lié à la typo et signifie que l'espace n'a pas une largeur standard. Ça reste du domaine de l'imprimerie même si on retrouve ces notions de "cadratin" dans les applications de P.A.O. L'attribut "insécable", lui, est utilisé en informatique pour que l'élément qui précède l'espace et l'élément qui le suit ne risquent pas d'être sur des lignes différentes. En général, si on respecte précisément la typographie et si on est en P.A.O., on utilisera une espace fine comme espace insécable entre un mot et un des quatre signes de ponctuation cités plus haut, ou encore entre des guillemets typographiques et le mot, mais c'est parce qu'on se rapproche des exigences de l'imprimerie. Dans un traitement de texte il n'y a pas d'espace fine, seul l'espace insécable est roi. Ouf !

Puisque Word substitue ou insère des espaces insécables, on pense tout de suite aux solutions de substitutions. Pour ma part j'utilise Typinator et la solution d'expansion depuis "espace + ponctuation" vers "espace insécable + ponctuation" couvre l'utilisation de l'espace standard. Il y aura quatre entrées à définir (une par signe) dans un nouveau jeu nommé "Ponctuation", par exemple. Oui mais, si vous n'aviez pas saisi d'espace standard ? Donc il faut ajouter quatre entrées d'expansion depuis "ponctuation" vers "espace insécable + ponctuation". Car, par chance, les deux expansions ne se cumulent pas.

Nous pouvons voir sous Pages les effets de ces expansions. Pourquoi Pages ? Simplement parce qu'il affiche aisément les caractères "invisibles", donc l'espace insécable différencié de l'espace. Et, au point où nous en sommes, si je pense que deux points seraient plus judicieux que le point-virgule que j'avais saisi, je dois veiller à sélectionner (ou supprimer) le point-virgule et "son" espace insécable" (et non le point-virgule seul) afin de ne pas me retrouver avec deux espaces insécables consécutifs que Typinator ne gérerait pas automatiquement car c'est un outil d'expansion au moment de la saisie, pas un outil de recherche et remplacement.

Donc maintenant mes entrées Typinator gèrent la saisie avec et sans espace. Mais, car il y a un mais, ça ne me suffit pas. En effet, des années d'écriture d'articles sur GraffitiX m'ont habitué à utiliser sans modération l'espace insécable, et un réflexe ne disparaît pas comme ça. Dans l'état actuel des choses, chaque fois que je saisis une ponctuation en la faisant précéder par un espace insécable (ce que je peux faire très naturellement), je me retrouve avec deux espaces insécables consécutifs. Et, toujours par chance car elles n'entreront pas en conflit avec les expansions précédentes, je vais pouvoir régler ça en ajoutant quatre entrées d'expansion depuis "espace insécable + ponctuation" vers "espace insécable + ponctuation". Si, si, ça marche très bien et j'assure maintenant les expansions adéquates pour trois façons d'écrire.

Alors maintenant, pourquoi Typinator alors que macOS intègre une fonction de substitutions dans Préférences Système > Clavier > Texte ? Tout simplement parce que, dans ces substitutions de macOS, le texte original ne peut pas comporter d'espaces et on ne pourrait avoir que les quatre entrées de type "ponctuation" vers "espace insécable + ponctuation", ce qui obligerait à utiliser une saisie plus rigide pour fonctionner. Par contre, je n'ai pas essayé pais je suis convaincu qu'une solution comme TextExpander serait une aussi bonne solution.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Jeudi 11 janvier 2018



13:30

Je viens juste de m'apercevoir que je n'ai plus le cadenas de l'état des Trousseaux dans la barre des menus. Avant même de lancer une requête sur Google, je sens que c'est lié à High Sierra. En effet, il m'est arrivé que voir disparaître des menulets après un redémarrage et de les réinstaller aisément en allant là où il faut. Et, dans le cas de Trousseaux, c'est dans les Préférences, onglet Général. Mais, aujourd'hui, rien.

En effet, sous High Sierra, les Préférences sont devenues une terre brûlée et je doute même de leur utilité désormais. Donc direction Google, avec nombre de confirmations de la disparition de l'option puisque le menulet, installable via une case à cocher dans les Préférences, était inclus dans l'application Trousseaux avant High Sierra. Et les pistes données dans les forums demandent de récupérer le menulet dans l'application Trousseaux de High Sierra afin de le copier dans l'application de High Sierra puis de l'activer.

Et qu'en dit Apple ? Plus simple encore, ils conseillent d'aller dans les Préférences de Trousseaux, comme le montre cette capture d'une page qui porte bien la mention macOS High Sierra. Il paraît qu'ils offrent un iMac à celui qui trouvera l'onglet Général...

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)




12:51

Dans cet article j'avais évoqué la possibilité de conserver des résultats de recherche dans le Centre de notifications et, au passage, j'avais remarqué que certaines recherches, notamment celles dont les résultats mettaient Plans à contribution, ne pourraient pas être conservées dans le Centre de notifications. Mais j'avais oublié un détail important...

Et, pourtant, ce détail n'aurait pas dû m'échapper : on est tout de même sur Mac... On peut très conserver les résultats d'une recherche qui mettent Plans à contribution. Il faut glisser le panneau depuis la fenêtre de Siri vers le Bureau, par exemple, et une image PNG dont le nom commence par "À proximité" sera générée.

Bien entendu, les liens actifs vers Plans ou une adresse web ne sont pas conservés puisqu'il s'agit d'un PNG, mais c'est toujours mieux que rien. Dans l'illustration ci-dessus, je cherchais une bonne pâtisserie dans le quartier. À moi de renommer le fichier pour y ajouter l'objet de la recherche. Et, à partir d'un de ces noms, je devrais retrouver facilement une de ces adresses.

D'ailleurs chaque panneau de résultats de recherches Siri, qu'il soit éligible ou non pour être conservé dans le Centre de notifications, peut être glissé vers le Finder pour générer un PNG.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Mardi 9 janvier 2018



14:58

Ayant vu passer une question concernant la possibilité d'afficher 14 jours dans la vue par semaine, je me suis demandé si, en fouinant un peu, je ne parviendrais pas à trouver des réponses. Alors je suis allé voir monsieur Google (en fait j'ai fait ce que je fais toujours par réflexe, saisir ma requête dans le champ commun à l'URL et à la recherche de Safari).

La requête, "calendrier mac affichage 2 semaines", est très complexe comme vous pouvez le voir 

Elle est aussi très efficace puisque je suis tout de suite tombé sur un article publié par MacGé en 2014. Pour résumer, l'article dit que, depuis Yosemite, la commande de terminal pour activer cette option n'est plus la même. Et l'aticle donne évidemment l'ancienne et la nouvelle commande.

Toujours pour résumer, voici la commande avant Yosemite
defaults write com.apple.iCal CalUIDebugDefaultDaysInWeekView 14

Et la commande à partir de Yosemite
defaults write com.apple.iCal n days of week 14

Bien entendu, la même commande avec 7 permet de retrouver l'affichage d'origine, tandis qu'un autre nombre reste toujours possible (certains courageux ont tenté 21).

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Lundi 8 janvier 2018



16:10

S'il existe bien une option permettant que Calendrier iOS synchronise et conserve tous les événements, sans limite de date, les choses se compliquent un peu quand on veut retrouver des événements anciens en utilisant la fonction de recherche. heureusement, il y a des solutions (payantes).

Tout d'abord, il est clair que Calendrier iOS ne recherche pas les événements de plus d'un an, dans le passé ou le futur. C'est un peu dommage parce que quand on se demande, par exemple, "C'était en quelle année que j'ai vu Untel pour la dernière fois ?", la première idée est souvent de chercher dans Calendrier, justement. Et il semble qu'Apple n'a jamais voulu mettre en avant cette utilisation. Ce n'est pas pénalisant pour les événements de moins d'un an mais, pour les autres, il faudra les rechercher par navigation manuelle.

Divers utilisateurs pensent que c'est une possibilité qui a été supprimée récemment. Mais, si ça avait été le cas, ça aurait fait du bruit. Au contraire, une recherche Google sur "recherche calendrier ios" trouve cette discussion dans les forums de MacGé, et elle date de 2009 et iOS 3. Sachant que l'iPhone est né deux ans plus tôt...

Doit-on en déduire que, pour ces recherches d'événements très anciens, il n'y a pas d'autre solution que les effectuer sur la version macOS de Calendrier ? Oui et non. Oui si ces recherches sont rares et ne justifient pas d'investissement supplémentaire. Non si on pense que dépenser quelques euros vaut le coup parce qu'on a souvent besoin, même loin du Mac, de retrouver la trace de certains événements et qu'on ne tient pas à être bloqué par une quelconque barrière temporelle.

Il se trouve que, parmi mes apps installées sur iPhone et iPad et ajoutant des commodités à la gestion de Calendrier, il y en a trois qui ont une fonction de recherche pouvant couvrir tous les événements, Easy Calendar, Week Calendar et Informant. La première est une app universelle et coûte 2,29 €, la seconde coûte 2,29 € pour iPhone et 4,99 € pour iPad. quant à Informant, c'est gratuit sauf si on prend la version Premium à 20 €. Bien évidemment, après autorisation toutes ces applications travaillent avec les données de Calendrier et ne sont qu'un moyen d'offrir des commodités supplémentaires.

Avec Easy Calendar, la recherche d'événements anciens est parfois un peu capricieuse. Week Calendar a une option permettant de définir la plage de temps sur laquelle on doit chercher. Quant à Informant, c'est au final ce que je trouve le plus pratique, une fois qu'on a défini dans les options de recherche si on cherche sur tout ,sur le passé, sur le futur ou sur plus ou moins un an, la recherche est rapide et précise. Je sens que je vais me laisser séduire par la version 5.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Mardi 2 janvier 2018



18:00

L'idée de faire ce petit article m'est venue d'une recherche de solutions un peu confortables pour retrouver, dans la lecture de PDF sur iPhone, quelques avantages d'Aperçu sur Mac, notamment l'affichage des vignettes de pages et la table des matières avec liens quand c'est disponible. Je ne vais pas prétendre avoir fait le tour de la question mais mon exploration un peu avancée permettra, je l'espère, d'y voir plus clair.

Déjà la base est intéressante puisque, comme le passé, il est très simple de consulter un PDF qui est en pièce jointe dans un mail grâce au lecteur de documents iOS qui supporte un certain nombre de formats courants (texte, PDF, images, audio, vidéo...). Quand, à partir du Mac, j'ai déposé un guide de l'iPhone en PDF de 180 pages dans le dossier iCloud Drive, j'ai pu retrouver le PDF dans l'app Fichiers sur mon iPhone sous iOS 11. Parallèlement, comme j'utilise régulièrement Dropbox, le même PDF s'y trouvait déjà.

Commençons par la solution "iCloud Drive". Franchement, très banale et linéaire : certes, le document est ouvert et peut être lu, mais il ne faut espérer aucune commodité.

Ensuite je regarde le PDF depuis l'app Dropbox. Et c'est franchement autre chose, comme vous le voyez ci-dessus. Une barre d'outils en bas de l'écran propose entre autres une vue par vignette, un accès permanent à la table des mat!ères et une fonction de recherche. Ensuite, dans le coin en haut et à droite de l'écran, une icône composée de trois petits points permet d'accéder à diverses fonctions (exporter, renommer, copier, déplacer, et rendre accessible hors ligne). On est donc en présence d'une interface que l'on peut qualifier d'assez complète.

Et on peut autant se féliciter de ce qui est proposé par Dropbox que, lors de l'examen d'autres solutions pour lesquelles on attendait plus, en fait on n'en a pas autant. Je n'ai pas racheté la version 4 de GoodReader, mais j'ai regardé deux solutions spécialisées PDF sous iOS, Documents de Readdle et, bien entendu, Acrobat Reader, qui offre une timide fonction de recherche et gère les liens de la table des matières qu'on trouve en début de document. On est quand même très loin de retrouver les commodités de navigation de Dropbox (ici la table des matières est accessible à tous moments, sans devoir revenir au début du document).

J'ai aussi regardé des solutions de clés hybrides (USB d'un côté et Lightning de l'autre). Trois d'entre elles (iXpand Drive de SanDisk, iUSB Pro de GMYLE et iDiskk Pro de iReader) sont incapables d'ouvrir correctement ce PDF (on n'y lit que du code ésotérique), peut-être à cause de la table des matières. Alors qu'elles ouvrent normalement des PDF plus simples. Donc, parmi les solutions "clés", seul MobileManager de Lexar ouvre le PDF, mais sans aucune commodité de navigation.

Voilà, sans avoir tout vu, j'ai quand même pu constater que seul Dropbox offrait des outils de navigation comparables (toutes proportions gardées, l'écran de l'iPhone reste petit) à ce qu'on utilise sur Mac. Je ne nie pas que d'autres modèles de clés hybrides puissent proposer mieux, mais j'en ai quand même regardé 4, dont 2 très connues. Quant aux applications, je n'en ai vu que 2, mais j'ai quand même été surpris de constater que le célèbre Acrobat Reader (longtemps incontournable sur ordinateur avant l'arrivée d'Aperçu) parvient tout juste à proposer une recherche et quelques liens utiles.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Lundi 1er janvier 2018



17:22

Peut-être que c'est documenté, mais je n'ai rien trouvé sur le dernier manuel de l'iPhone sous iOS 11.2. L'écran de partage, qui s'affiche quand un document est sélectionné ou actif et quand on touche l'icône ci-dessous représentant un carré avec une flèche vers le haut, réserve quelques commodités...

En bas de cet écran de partage s'affichent deux lignes d'icônes, d'abord les options de partage, en l'occurrence les applications qui peuvent utiliser le document, par exemple pour l'ouvrir ou l'envoyer, et, au dessous, les options d'action.

La capture ci-dessus montre l'action "Enregistrer dans Fichiers" sans qu'il soit nécessaire de faire défiler la ligne des actions d'action. parce qu'il est possible de modifier l'ordre des icônes. Un toucher prolongé sur une des icônes permettra de la déplacer dans la liste. Et cela fonctionne aussi bien avec la ligne des options de partage. En clair vous pouvez modifier l'ordre des icônes de partage, et modifier l'ordre des icônes d'action. C'est très pratique pour garder en tête de liste ce que vous utilisez plus souvent.

Et l'avenir me dira si ce premier article de l'année 2018 aura été utile ou si la personnalisation de l'écran de partage était un secret de polichinelle

Commentez dans les Forums...
(Déjà 1 commentaire)

 
     
     
 

 Dimanche 31 décembre 2017



20:35

Dans quelques heures nous allons encore faire des ratures sur nos chèques car nous serons en 2018. Donc il est temps pour moi de vous souhaiter...

DE BONNES FËTES ET UNE BONNE ANNÉE

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)




20:30

On va peut-être dire que je je fais une fixette sur les podcasts, mais il y a quand même deux choses qui me surprennent sur iPhone.

D'abord, à chaque écoute d'épisodes de podcast, ça enchaîne sur l'épisode suivant 1 à 2 secondes avant la fin de l'épisode en cours. Plusieurs fois j'ai noté que la dernière phrase de Guillaume Meurice ou de Charline Vanhoenacker était tronquée. Je me suis dit que c'était le fichier audio qui était comme ça jusqu'à ce que j'écoute le même épisode sur Mac, et jusqu'au dernier mot sans que l'écoute soit tronquée. Je me suis dit "Bah, c'est juste un réglage à faire sur l'enchaînement des podcasts". Sans doute mais il n'y pas de réglage. Comme je pense que ça ne fait pas partie des priorité chez Apple, on risque de garder longtemps ce défaut de lecture.

La deuxième chose concerne la mémorisation de ce qu'on est en train d'écouter. On a généralement l'info dans le Centre de contrôle. Pendant des années je n'ai pas compris pourquoi, alors je passais plusieurs jours à écouter des podcasts, l'information était perdue dans le Centre de contrôle. parfois, on y lisait juste "Podcasts", auquel cas il suffisait de toucher "Play" puis "Pause" pour retrouver l'info de la série de podcasts. Ainsi tout était prêt pour poursuivre la lecture au moment opportun. Mais, dans de nombreux cas, l'écoute basculait sur Musique sans raison apparente. Et il fallait sortir i'liPhone de la poche, le déverrouiller, ouvrir Podcasts et lancer la lecture. Pas insurmontable mais un peu agaçant.

Et j'en arrive au fait : depuis quelques jours j'écoute plutôt de la musique quand je prends les transports. Et, naturellement, je n'écoute pas en continu. Je fais ce que j'ai à faire puis, reprenant les transports, je reprend l'écoute. Eh bien, croyez-moi ou non, à maintes reprises, en lieu et place de la musique que je m'attends à écouter, j'entends un épisode de podcast !

Ce qui signifie que, après des années à chercher en vain le moyen pour que l'iPhone reste sur les podcasts et ne bascule pas sur la musique lors de mes lectures discontinues, voici que, alors que je viens d'écouter de la musique dans le bus, à peine une heure après, alors que je reprends le bus, je pousse le bouton blanc de la télécommande des écouteurs, pensant poursuivre l'écoute d'un album, et l'iPhone m'envoie... les podcasts.

Quel farceur, cet iPhone !

Commentez dans les Forums...
(Déjà 1 commentaire)




19:56

On vient de me poser une petite colle tout à fait d'actualité pour les envois de voeux. Même s'il est renseigné dans les fiches de Contacts, le pays n'est pas inclus par défaut dans les adresses des étiquettes ou des enveloppes que l'on souhaite imprimer. mais un petit réglage peut arranger ça.

Comme vous le voyez ci-dessus, ça se passe dans le dialogue d'impression. Quand on affiche les Détails, la moitié basse à droite dans le dialogue affiche trois onglets. Il faut aller dans Étiquette et cocher la case Pays. C'est tout simple mais il fallait penser à aller chercher là. Même si l'option est très simple à activer, ce n'est pas des plus pratique puisque ce réglage ne sera pas conservé dans les préréglages (qui ne tiennent compte que des réglages se trouvant dans la partie haute du dialogue). Ce qui implique de ne pas oublier de cocher la case chaque fois que nécessaire.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Jeudi 28 décembre 2017



21:33

Les versions actuelles de GarageBand et de Logic Pro X ont une fonction de partage fers GarageBand pour iOS. Sur le papier, c'est excellent. En effet, le principe est de commencer un projet sur Mac et de le poursuivre sur appareil iOS avant de le rapatrier sur Mac. Mais c'est là que le fait d'être utilisateur de GarageBand ou de Logic Pro X va faire la différence.

L'aller est identique. Que vous partez d'un projet GarageBand ou Logic Pro sous macOS, quand vous exportez vous obtenez un document GarageBand contenant une seule piste audio qui est le bounce de toutes les pistes du projet d'origine. Même si on aurait préféré retrouver les pistes d'origine sous iOS, on se dit que ce n'est déjà pas si mal. Et on peut effectivement travailler efficacement sous iOS.

Mais c'est lors du "retour" que la différence est flagrante.

S'il s'agissait d'un projet Logic, vous n'avez pas à importer le travail effectué sous iOS : le projet Logic sur Mac sera automatiquement mis à jour avec les nouvelles pistes et les nouveaux enregistrements faits sous iOS. Ce qui signifie que, sous Logic, vous avez encore les pistes d'origine, et vous pouvez encore les modifier aussi bien que vous pouvez modifier les pistes ajoutées dans GarageBand pour iOS. En clair, une fois des modifications faites et sauvées sous iOS, le projet Logic est immédiatement affecté et, dès que vous l'ouvrez sous Logic, vous retrouvez vos anciennes pistes et les nouvelles. Dans ce cas le bounce n'est qu'un moyen pratique de faire "accepte" le projet Logic à GarageBand pour iOS. Mais il n'est utilisé que sous iOS. Sous macOS, les pistes d'origine conservent leurs droits.

S'il s'agissait d'un projet GarageBand pour macOS, le partage est finalement beaucoup plus restrictif. Parce que, au retour, GarageBand pour macOS devra importer le projet sauvé par GarageBand pour iOS, et il faudra poursuivre le travail à partir de celui-ci, donc avec les anciennes pistes travaillées sur Mac qui ne sont plus là en tant que telles et qui sont remplacées par un fichier audio. Sous GarageBand, vous ne pouvez pas avoir deux projets ouverts en même temps et copier / coller des pistes et des régions d'un projet à l'autre. Donc vous premières pistes sont quasiment devenues inutiles.

Bien entendu, si vous le voulez vraiment, rien ne vous empêche, à la lumière des difficultés rencontrées avec l'ajout d'autres pistes, de les exporter en audio en modifiant le mixage, puis d'importer l'audio dans votre projet qui passe d'un appareil à l'autre. Mais, vous l'aurez compris, c'est beaucoup moins souple qu'avec Logic, avec lequel les premières pistes bouncées pour aller sur iOS ne deviennent jamais inutiles et dans lequel tout peut être retravaillé et corrigé en temps réel.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Mardi 26 décembre 2017



19:42

Oui, aujourd'hui j'ai maudit une app iOS, alors qu'elle n'y est pas vraiment pour grand chose. Mais Yamaha y est pour quelque chose en annonçant que l'app MusicCast CONTROLLER peut mettre à jour le firmware de ses barres de son. Parce qu'ils m'ont vraiment énervé...

Je vous explique le contexte. J'ai une barre de son Yamaha SRT-1500 et je vois qu'on peut mettre à jour le firmware en 3.01. Je tente via le Wi-Fi mais on dirait que ça ne va pas jusqu'au bout. Alors je tente Ethernet et même punition. Tout ça à cause du réglage de la connexion, avec lequel on finit par ne plus vraiment savoir s'il faut mettre le DHCP en On ou Off parce qu'il n'y a pas moyen de savoir de quel DHCP il s'agit. Est-ce celui du routeur Numericable ? Ce serait bien mais ce n'est pas si évident car Yamaha cultive le flou artistique et laisse penser que c'est la barre de son qui va créer un réseau avec son propre DHCP.

Deux heures après, je n'ai pas réussi à effectuer la mise à jour et je suis très très mal parce que la barre de son n'assure plus le relais HDMI et ne donne plus de son. En bref, elle ne fonctionnera pas avant que j'aie réussi à mettre correctement à jour le firmware.

Alors je tente la clé USB. mais ça ne marche pas mieux. la doc ne dit rien sur le formatage exigé, donc on peut supposer que c'est du FAT quelque chose mais il n'y a de confirmation nulle part. Je fais six tentatives avant de relire le manuel et découvrir que Yamaha distribue gratuitement l'app MusicCast CONTROLLER pour iOS. la fonction première de cette app est l'écoute de musique provenant de l'appareil iOS et via Bluetooth, mais le manuel du SRT-1500 dit qu'on peut aussi l'utiliser pour effectuer la mise à jour du firmware. Donc je récupère l'appli et je n'y trouve absolument rien concernant cette mise à jour. Le site de Yamaha dit que cette fonction n'est plus supportée. Merci. Je les maudis car j'en suis à 4 heures de tentatives et une barre de son qui n'est pas en état de fonctionner.

Finalement je met le DHCP en On, je regarde les informations de connexion qui me confirment que l'appareil a bien récupéré une adresse IP, qu'il y a les bonnes adresses de DNS (je les avais entrées manuellement quand le DHCP était en Off mais elles ont peut-être été récupérées automatiquement) et, toujours via un câble Ethernet, je tente une énième fois la mise à jour. Et cette fois elle aboutit. Ouf !

Mais j'avoue avoir vraiment maudit Yamaha et son app qui promettait d'être miraculeuse...

Commentez dans les Forums...
(Déjà 1 commentaire)

 
     
     
 

 Dimanche 24 décembre 2017



11:21

Évidemment, après ces mois de silence, l'audience de GraffitiX ne peut pas être très importante, mais elle remontait à son rythme. Depuis hier, ce sont les vacances, et on entre dans les périodes ou le nombre de visites chute énormément. C'est donc à un moment où je serai moins lu, mais sans aucune amertume, que je vous souhaite un...

et de passer de très bonnes fêtes de fin d'année.

Commentez dans les Forums...
(Déjà 2 commentaires)

 
     
     
 

 Vendredi 22 décembre 2017



22:28

Au risque de paraître rétrograde, je continue à pester contre l'abandon des playlists dans l'application Podcasts. Le fait d'utiliser des stations semble faire l'affaire pour les remplacer, mais en théorie seulement, parce que, en pratique, ça pose plein de problèmes.

Retour dans le passé : je suis sous iOS 10 et je réunis les épisodes de divers podcasts dans une liste intelligente d'iTunes. Toujours dans iTunes, sur la page de l'iPhone connecté et dans les réglages des podcasts, j'ai veillé à ce que la playlist et les podcasts concernés soient synchronisés. Et, ensuite, chaque semaine, je télécharge les nouveaux épisodes des podcasts et ils sont automatiquement dans la playlist. Sur iPhone, j'ai la même playlist et je peux écouter les podcasts où que je sois, même s'il n'y a pas de réseau. Vous me voyez venir...

Aujourd'hui, sous iOS 11, j'ai réglé une station pour qu'elle réunisse les épisodes non lus des mêmes podcasts. Et, dans iTunes, je continue à télécharger les épisodes comme par le passé. J'ai une station réglée de même façon sur mon iPhone. Cette station est presque identique à la station dans iTunes, on y retrouve les même podcasts et les mêmes épisodes tant qu'ils ne sont pas écoutés. Mais il y a une différence de taille : de nombreux épisodes ne sont pas sur l'iPhone, cela se remarque au petit nuage qui se trouve à droite de leur nom. Et cela malgré le fait qu'ils ont été téléchargés sur Mac puis synchronisés.

Pas grave, me direz-vous, et tant pis, si on peut les écouter en streaming ce n'est pas un problème. C'est vrai, sauf quand on est dans le métro avec une connexion en Edge par ailleurs très symbolique. Auquel cas c'est le silence, et une alerte expliquant que l'épisode n'est pas disponible. Pour éviter ce désagrément, parce que c'est un vrai désagrément, je fouille partout, dans iTunes, dans les réglages de la station sur iPhone, dans Réglages > Podcasts, afin de trouver un moyen de forcer le transfert physique de tous les fichiers de podcasts sur l'appareil, afin de ne plus dépendre de la couverture de réseau quand je suis dans le métro. Et je n'ai rien trouvé.

Alors, pendant que j'ai une connexion Wi-Fi sur ma fibre Numericable, touchons l'icône Nuage à droite du nom des épisodes non transférés, c'est effectivement une manipulation plus intelligente que celle qui consiste à râler sur le passé qui fout le camp. Sauf que la tentative de téléchargement dure deux seconde, et c'est le retour de l'icône Nuage. Et, là, je ne comprends plus la logique qui a poussé à supprimer les playlists synchronisées afin de les remplacer par des synchronisations qui ne copient pas les fichiers et de icônes Nuage qui ne servent pas à télécharger les fichiers sur l'appareil.

Je vais revenir à la méthode qui consiste à renommer les épisodes quand il faut ajouter une date pour les différencier. car, même avec les doublons (épisodes non renommés détectés), au moins ils sont synchronisés par iTunes.

Commentez dans les Forums...
(Déjà 1 commentaire)




13:17

Sur ces quatre premiers matins avec High Sierra (10.13.x), cela fait deux fois qu'Awaken semble ne pas fonctionner totalement. En tout cas je ne suis pas réveillé par la playlist choisie. Et, à la place, quand je m'éveille un peu plus tard, je vois cette alerte...

La première fois, j'avais cru que c'était un problème d'autorisation de l'ordinateur mal géré par iTunes après le passage à High Sierra. Ce matin, j'ai effectué un autre contrôle. J'ai annulé sur cette alerte, puis, dans iTunes, j'ai joué la chanson qui semble coincer. Et ça s'est fait sans aucun problème, iTunes n'avait pas besoin que l'ordinateur soit autorisé encore et encore (d'accord, d'accord ?). C'est Awaken qui, depuis High Sierra, n'a pas l'autorisation pour jouer les chansons protégées et affiche cette alerte quand il en rencontre une, invitant à aller s'identifier dans iTunes. En cliquant sur Annuler, il n'y aura pas de problème avec iTunes. En cliquant sur Ouvrir iTunes, le mot de passe du compte iTunes sera demandé, puis iTunes "répondra" que l'ordinateur est déjà enregistré. Mais Awaken, si j'ai bonne mémoire, peut alors jouer les chansons protégées tant qu'on ne redémarre pas, mais refusera après redémarrage, en affichant la même alerte.

J'ai noté aussi qu'il ne faut pas cliquer sur Ouvrir iTunes puis, dans le dialogue d'iTunes, cliquer sur Annuler. Le résultat est qu'on ne peut plus jouer les chansons protégées dans iTunes non plus. Ça se règle sans doute en trouvant le moyen de s'identifier dans iTunes, pour ma part j'ai simplement redémarré le Mac qui s'est retrouvé à nouveau autorisé. Ce n'est donc pas un gros problème, mais ça fait perdre un peu de temps et autant annuler sur la première alerte.

Alors Awaken va rester coincé ? Non. D'une part j'ai écrit à l'éditeur en lui expliquant la situation en détail. D'autre part j'ai dupliqué la playlist et, dans la copie, je n'ai gardé que les chansons importées (donc non protégées) et c'est cette nouvelle playlist que j'ai désigné à Awaken, le temps qu'une solution éventuelle soit trouvée.

Donc, utilisateurs d'Awaken, vous savez ce qui vous reste à faire si vous passez sur High Sierra.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)