Vous avez chargé, via un moteur de recherche, une page isolée, hors du contexte de GraffitiX.
Si vous souhaitez la voir dans le cadre du site entier, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.graffitix.fr/index.php?pg=GNews&id=3204
La même page sera rechargée dans le cadre du site, avec ses menus et ses autres rubriques.

Lundi 20 novembre à 04:36


Pourquoi ?   

Du 3 au 30 mars 2016

G et D : News préc. & suiv.
Central : News actuelles
Mois :           Année :          
    
  

Rechercher :
 
 dans : 
   sur : 
 
 OU  ET 
 
Aide


CADAVRE EXQUIS DU MOMENT

Le bouquet saint reconnaît le mirage devant les océans.


VOS COMMENTAIRES...

Si, en lisant ces news, vous souhaitez dire un mot ou lire les commentaires dans les FORUMS, il suffit d'être enregistré (c'est simple). La lecture reste ouverte à tous. Pour aller directement vous inscrire...


DOSSIER MUSIQUE

Le dossier GarageBand et le démarrage du dossier Logic.


MA MUSIQUE

Si vous voulez écouter quelques unes de mes créations et reprises musicales, c'est par ici ou bien via l'article Ser. Jokers dans la partie Zique du menu général de GraffitiX.


LE MAC & LE PALM

Des informations sur cette page (OS X) ou bien cette page (OS classique).


HOTLINE...

Quand Microsoft fabriquera des clous, est-ce que ça ne plantera plus ?

Quand la nourriture pour chien est nouvelle avec un goût amélioré, qui l'a testé ?

Pourquoi les Kamikazes portaient-ils un casque ?

D'où vient l'idée de stériliser l'aiguille qui va servir une injection létale a un condamné à mort ?

En cas de guerre nucléaire... l'électromagnétisme produit par les bombes thermonucléaires pourrait-il endommager mes cassettes vidéo ?

Pourquoi ce couillon de Noé n'a-t-il pas écrasé le couple de moustiques ?

Quel est le synonyme de synonyme ?

Pourquoi n'y a-t-il pas de nourriture pour chat avec goût de souris ?

Si rien ne se colle au Téflon, comment l'a-t-on collé a la poêle ?

Pourquoi les ballerines marchent-elles toujours sur la pointe des pieds ? Ne serait-il pas plus simple d'embaucher des ballerines plus grandes ?

Je veux acheter un boomerang neuf. Comment puis-je me débarrasser du vieux ?

Pourquoi les établissements ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des serrures ?

Pourquoi ne fabrique-t-on pas les avions avec le même matériau qu'on utilise pour les caisses noires des avions ?

Si un mot est mal écrit dans le dictionnaire, comment peut-on faire pour le savoir ?

Pourquoi est-ce qu'on appuie plus fort sur les touches de la télécommande quand ses piles sont presque à plat ?

Pourquoi dit-on que Superman est intelligent, alors qu'il met son slip par dessus son pantalon ?

Les 20 dernières News en vue optimisée pour iPhone, iPod Touch et iPad ? C'est sur www.graffitix.fr/m.

     
 

 Mercredi 30 mars 2016



19:44

Il vient de m'arriver un souci que je ne savais pas comment résoudre : lors de mes synchros avec iPad ou iPhone, mes photos n'étaient plus synchronisées. Pire encore, elles étaient désactivées dans iTunes alors que je n'avais jamais décoché l'option. Mon intention n'est pas de vous faire verser des larmes sur cette mésaventure, mais de la décrire afin que vous puissiez vite apporter une solution si vous vous retrouvez dans la même situation.

J'ai tenté de "réparer" en me demandant bien pourquoi mes préférences de synchronisation avaient disparu, et pour deux appareils en même temps. Puis j'ai constaté, dans l'onglet "Photos" de chacun des appareils, que seul iPhoto m'était proposé et qu'il n'y avait plus de trace des albums sélectionnés. Pour info, je synchronise maintenant avec l'application Photos et seulement certains albums. Mais, là, je ne pouvais rien faire, et j'avais même le sentiment d'être un peu à l'opposé de tout ce que j'avais pu penser ou dire sur le Mac et sa cohérence.

Je ne pouvais vraiment rien faire, à part une chose : redémarrer. Et c'était la solution. après redémarrage, iTunes a retrouvé Photos et les diverses options de synchronisation choisies.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Dimanche 27 mars 2016



19:20

Vraiment étranges, ces deux dernières mises à jour 9.2.1 et 9.3. Après avoir vu un phénomène curieux avec mon iPad, voici un autre phénomène tout aussi curieux avec mon iPhone.

Revenons d'abord à l'iPad, pour lequel la mise à jour 9.2.1 avait été effectuée fin janvier, tout comme l'iPhone. Il y a une quinzaine de jours cette mise à jour 9.2.1 m'est à nouveau proposée et, chaque fois que l'iPad est connecté en USB, iTunes insiste pour que je procède à cette mise à jour 9.2.1. Aucune sollicitation pour l'iPhone, par contre, ni aucune sollicitation via les Réglages de l'iPad lui-même qui me confirme par ailleurs, sur la page Mise à jour logicielle, que l'iPad utilise bien la dernière version d'iOS, la 9.2.1.

Depuis cela s'est réglé en effectuant la mise à jour 9.3... sur l'iPad. Car, sur l'iPhone, on fait du sur-place avec cette mise à jour. Bon, j'ai compris grâce à nos sites favoris d'information qu'il y avait un souci entre cette mise à jour et les iPhones et iPads plus anciens, et l'iPhone 5s fait visiblement partie des anciens.

Est-ce ce qui explique le fait que la vérification (avant d'effectuer la mise à jour) n'aboutit pas parce que l'iPhone "n'est plus connecté à Internet" ? Au passage, un tour sur Safari et sur Mail me confirme que la connexion à Internet est bonne. Ou bien cette vérification ne prévoit qu'une connexion 4G alors que mon iPhone, au moment de mes tentatives, passe par le Wi-Fi.

Et si je connectais mon iPhone en USB et si je passais par iTunes, comme ça a été plusieurs fois conseillé ? La réponse est cinglante : "cette version du logiciel de l'iPhone (9.2.1) est la version actuelle. Donc pas de solution de ce côté, et encore moins de nouvelle 9.3 qu'Apple diffuserait pour remplacer la précédente qui posait des problèmes de validation et rendait l'appareil inutilisable.

Bon, de toute façon, je lis ça et là que cette 9.3 pose d'autres problèmes avec Safari et Mail, et je me dis que peut-être mon smartphone a voulu mériter cet attribut "smart" en me conseillant de rester en 9.2.1 le temps qu'une nouvelle mise à jour moins galère pointe son nez.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)

 
     
     
 

 Jeudi 3 mars 2016



10:16

Depuis Lion 10.7.5, Mac OS X intègre Gatekeeper, une nouvelle fonctionnalité qui protège le système de l'ouverture d'applications non vérifiées. Comme toutes les protections de ce type, il ne s'agit pas d'une garantie à 100 % mais d'un dispositif qui peut aider à limiter sérieusement les risques, l'utilisateur faisant le reste. Une des conséquences de cette fonction est l'impossibilité apparente d'ouvrir certaines applications lors de leur premier lancement.

En effet, si on en croit le message qui s'affiche, il est impossible d'ouvrir l'application en question, même quand l'utilisateur est certain que l'application est sûre. En fait il y a un filtre de sécurité pour les applications, et ce filtre se règle dans les Préférences Système, Sécurité et confidentialité, Général.

En choisissant N'importe où, votre Mac fonctionne "comme avant" et vous pouvez ouvrir vos applications. Mais il n'est pas sûr que ce soit le meilleur choix. À mon sens, autant mettre le réglage sur Mac App Store et développeurs identifiés car il reste une possibilité d'ouvrir au coup par coup d'ouvrir une application non identifiée, et ce n'est pas vraiment compliqué.

Si une alerte vous indique qu'il est impossible d'ouvrir une application car elle provient d'un développeur non identifié, et si vous êtes certain que ce n'est pas un logiciel malveillant, il vous suffit d'effectuer un clic droit (ou un Control + clic) sur l'icône de l'application et de choisir Ouvrir dans le menu contextuel. Une confirmation sera demandée et l'application pourra être ouverte. Cette manipulation n'est nécessaire qu'à la première ouverture de l'application en question. Elle pourra ensuite être ouverte normalement (double clic, glisser déposer d'un document sur son icône ou autre).

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)




9:49

C"est vrai que les anciens Abribus de Paris étaient austères et peu esthétiques. Alors quand ils ont progressivement été remplacés par les nouveaux aux courbes plus agréables, on s'est dit que ce n'était pas plus mal. Pourtant, s'il y a eu un réel travail sur l'aspect de ces nouveaux Abribus, je doute qu'il y ait eu une réelle réflexion sur leur capacité réelle à abriter et à informer, ce qui est pourtant leur objectif, surtout abriter.

Concernant la fonction d'abri, les anciens Abribus étaient en "U" ou plus exactement formaient un rectangle dont trois côtés étaient équipés de parois, avec un toit. Et c'était relativement efficace, notamment en temps de pluie, de neige ou de vent. Au mieux, les nouveaux Abribus sont en "L", et nombre d'entre eux voient leurs grand côté ouvert. S'il pleut ou s'il neige, dès que le vent se met de la partie les précipitations s'engouffrent sous l'abri et, de fait, on n'est à l'abri nulle part. Avec les "L" ouverts c'est encore plus cocasse : le vent s'y engouffre et tourbillonne sans retenue et, pour peu qu'il fasse froid, on a toutes les chances d'attraper la crève en moins de temps qu'il faut pour le dire. À l'arrêt Chemin vert du 46 en direction de Gare du Nord, par exemple, comme le vent vient de Voltaire, la meilleure façon de se protéger est de se placer derrière l'abri et non dessous.

Autre détail amusant, il y a un affichage du délai avant le prochain bus en hauteur sur un poteau. Très pratique pour les gens qui approchent de l'arrêt en marchant dans la même direction que le bus qu'ils attendent, et très utile quand on constate qu'il faut un peu presser le pas. Mais non visible par ceux qui approchent de l'arrêt en venant de l'autre côté. Ils n'ont qu'à changer de trottoir et prendre le bus dans l'autre direction, me direz-vous, comme ça ils ne seront pas privés de l'affichage.

Il reste que ces Abribus en version 2.0 sont assez réussis sur le plan esthétique, mais une solide mise à jour 2.1 aurait dû voir le jour depuis longtemps afin d'ajouter une troisième paroi à l'abri et l'affichage sur les deux côtés du poteau.

Commentez dans les Forums...
(Pas encore de commentaires)