Vous avez chargé, via un moteur de recherche, une page isolée, hors du contexte de GraffitiX.
Si vous souhaitez la voir dans le cadre du site entier, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.graffitix.fr/index.php?pg=NAstNU
La même page sera rechargée dans le cadre du site, avec ses menus et ses autres rubriques.

Dimanche 21 octobre à 04:38

Campagne d'affiliation AppleStore. Pour en savoir plus...

Pourquoi ?   


    Puisque j'ai pas mal travaillé pour découvrir PHP et MySQL, et les mettre en pratique sur diverses pages de ce site, autant que je vous fasse profiter de quelques astuces qui ne sont pas toujours évidentes, même quand on a fouillé les manuels et les documentations en ligne...
    À titre d'essai d'installation (qui sera confirmé très vite) voici déjà les astuces d'utilisation Internet.



Warning: include(TabListe.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory in /home/graffiti/www/Internet/AstucesNet/AstucesNetU.php on line 102

Warning: include() [function.include]: Failed opening 'TabListe.php' for inclusion (include_path='/include') in /home/graffiti/www/Internet/AstucesNet/AstucesNetU.php on line 102

Revoir le login des sites sous Safari
Utilisation - 19 juillet 2006

Quand vous entrez un login et un mot de passe sur des sites Web, Safari vous demande si vous souhaitez mémoriser ces données pour la page en cours. Dans certains cas, vous dites oui mais vous avez pu décider de ne jamais mémoriser le login pour certaines pages. Auquel cas, Safari ne vous propose plus de mémoriser les données pour ces pages. Mais si, depuis, vous avez changé d'avis ? Il est possible alors de retrouver le dialogue qui vous propose de mémoriser login et mot de passe...

C'est très simple. Vous savez peut-être que les login et mots de passe mémorisés se trouvent dans votre Trousseau d'accès. Ils sont stockés dans des éléments portant généralement le nom du site, du genre www.domaine.com.

Et les sites pour lesquels vous aviez décidé de ne pas mémoriser s'y trouvent également, dans votre Trousseau. Vous les trouverez dans la liste, nommés www.domaine.com (Passwords not saved).

Si, parmi ces entrées, il en est une pour laquelle vous avez changé d'avis et souhaitez avoir la possibilité de mémoriser le login et le mot de passe, il suffit de la supprimer, de relancer Safari et de retourner sur cette page. Safari, cette fois, vous proposera de mémoriser login et mot de passe.

Si vous préférez, vous pouvez aussi, dans le Trousseau d'accès, ne pas supprimer l'entrée, ouvrir la fiche par un double clic ou Commande I et cocher la case Afficher le mot de passe. Après saisie de votre mot de passe d'utilisateur en cours de Mac OS X, vous pourrez directement entrer le mot de passe dans la fiche. Le login doit être entré dans le champ Compte (là où est actuellement écrit "Passwords not saved").

Mais, au fond, je crois que la suppression de l'entrée suivie par le dialogue de Safari est la méthode la plus rapide.




Export Mail en mbox sous 10.4
Utilisation - 11 juillet 2006

Sous Tiger, Mail conserve les mails individuellement en utilisant le format elmx. Mais il reste possible d'obtenir un fichier mbox standard destiné à être importé dans d'autres applications de mail.

Il suffit de sélectionner les messages que l'on souhaite exporter, puis d'utiliser Enregistrer sous... du menu Fichier. Le sujet du premier message est proposé par défaut comme nom de fichier, mais on pourra évidemment choisir le nom que l'on veut.

Cette méthode ne préserve pas le statut lu ou non lu des messages. En effet, Mail stocke ce statut ailleurs et il n'est pas pris en compte dans l'export.

Mais, grâce à Mail Scripts, une collection de scripts en freeware d'Andreas Amann (traduite en français par Sébastien Marty), et notamment grâce au script d'archivage de messages, ce statut pourra être préservé.




Coller sans format un texte depuis Safari
Utilisation - 18 décembre 2005

Quand on copie du texte depuis une page Web visitée par Safari, le format (police, attributs...) est conservé et le texte, a priori, sera collé avec sa mise en forme. Mais il arrive souvent qu'on ait besoin de coller le texte sans mise en forme (ou sans style) dans une application qui n'offre pas cette option...

Pas dans le cas d'une copie d'URL que nous cite Mac OS X Hints (il est plus simple de copier une URL via un clic ouvrant le menu contextuel) mais plutôt dans le cas, très courant, où le texte copié depuis la page Web doit adopter la mise en forme déjà fixée dans un traitement de textes.

Word propose le collage spécial, mais sa manipulation passe par plusieurs étapes. FileMaker Pro permet de coller directement sans style avec la combinaison Commande Option V plutôt que Commande V. Mais d'autres applications n'offrent pas cette possibilité.

Et il est très simple d'obtenir du texte sans mise en forme à partir d'un texte stylé copié sous Safari. Et cela peut se faire... directement sous Safari. Il suffit de coller le texte dans le champ d'URL ou dans le champ de recherche Google, puis de copier, ou couper, le texte contenu dans le champ. Le Presse-papiers contiendra alors du texte sans mise en forme. Et cette méthode supporte de longs textes.




Télécharger un PDF sur le disque dur
Utilisation - 6 décembre 2005

J'avais déjà abordé cette question ici mais, à en juger par le nombre de sites qui conseillent d'utiliser le menu contextuel proposant, suivant les navigateurs, un "Sauver sous...", un "Télécharger le fichier lié" ou encore autre chose, je me dis que ces sites ne consultent pas assez souvent GraffitiX...

Je plaisante, bien sûr mais, sur le fond, je suis très sérieux. Pourquoi donc utiliser le menu contextuel si un moyen plus direct est à notre disposition ? Je ne connais pas un seul navigateur avec lequel je n'ai pas pu forcer le téléchargement d'un fichier sur le disque en cliquant sur le lien avec la touche §Option...

Cela fonctionne évidemment avec les PDF, mais également avec tout type de fichier que le navigateur s'acharne à afficher sur une page parce que le MIME est mal défini sur le serveur. Des fichiers .sitx, par exemple, ou des .dmg à une certaine époque... Affichés comme du texte, ils n'étaient guère utilisables...

Donc, si le navigateur est capable d'afficher les PDF (grâce au plug-in Acrobat ou PDF Browser ou encore grâce à la fonction intégrée à Safari 2) et si on préfère le télécharger sur le disque, il suffit de cliquer sur le lien avec la touche Option. Non... Non... il ne s'agit pas de déboîter la touche Option du clavier et de la cogner désespérément sur l'écran mais bien, comme j'aurais dû l'écrire, de cliquer sur le lien tout en appuyant sur la touche Option. Vous aviez compris mais je trouve que nous écrivons (moi y compris) de façon parfois amusante.

Et si vous avez malencontreusement cliqué sur le lien en oubliant Option ? Vous pouvez bien sûr revenir à la page précédente mais ce n'est même pas indispensable, sous Safari en tout cas. Vous stoppez le chargement du PDF et placez le curseur dans le champ d'URL. Puis vous validez l'URL avec la touche Return combinée à la touche Option. Ça fonctionne également dans le champ d'URL.

Ce clic avec Option est très peu utilisé. C'est pourtant le moyen le plus direct de télécharger à coup sûr. Mais tout le monde n'est pas forcément attiré par le moyen le plus direct.

Ça me rappelle une formation, dans le cadre de mon boulot, sur la génération de statistiques "maison" et sur l'utilisation d'Outlook Express (PC) pour les transmettre. Déjà il était conseillé de mettre Outlook en plein écran (et pourquoi donc ?) puis d'ajouter la pièce jointe au message en passant par le menu "Ajouter fichier" puis "Parcourir"...

Quand j'ai montré au formateur que conserver la fenêtre "Mes documents" ouverte et ne pas mettre Outlook en plein écran permettait de glisser directement la pièce jointe depuis le dossier jusqu'à la fenêtre de message, il s'est lancé dans une théorie sur l'intérêt d'utiliser le menu et la fonction "Parcourir", qui permet de mieux se souvenir de l'emplacement des fichiers sur le disque. J'en suis encore perplexe...




Quelques trucs pour Safari
Utilisation - 9 octobre 2005

Même en utilisant Safari de façon très organisée, il arrive fréquemment que certaines opérations ne sont pas si pratiques et que nous souhaitions les modifier. Et, pour certaines, quelques trucs permettent de le faire facilement.

Premier exemple : nous utilisons abondamment les onglets et nous avons deux pages que nous souhaitons comparer, ou bien une page servant de référence pendant que nous remplissons un formulaire sur une autre. Mais l'onglet d'une des pages n'est pas visible et nous devons, chaque fois, cliquer sur la flèche à droite de la barre des onglets... Et très vite nous constatons qu'il aurait été plus pratique d'avoir la seconde page dans une autre fenêtre...

De la même façon que cliquer sur un lien avec Pomme et Option ouvre la page dans une nouvelle fenêtre, l'utilisation de ces deux touches fonctionne aussi avec le champ d'URL. Il suffit donc d'aller une fois sur l'onglet de la seconde page, de cliquer dans le champ d'URL pour y placer le curseur et d'utiliser Pomme Option Return. la page sera rouverte dans une nouvelle fenêtre et nous pourrons tranquillement retourner à l'onglet de la première page. Cette fois il sera plus pratique de basculer d'une page à l'autre en changeant simplement de fenêtre.

Deuxième exemple : cette fois nous avons cliqué sur un lien qui affiche une page dans le même onglet que la page précédente, et cela ne nous satisfait pas. Nous pouvons bien sûr revenir à la page précédente puis recliquer sur le lien, cette fois avec Pomme pour ouvrir la page dans un nouvel onglet, ou Pomme Option pour ouvrir dans une nouvelle fenêtre, mais il y a plus direct.
Il suffit de cliquer sur le bouton de retour à la page précédente avec Pomme, ou bien Pomme et Option, suivant qu'on désire un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre. Nous gardons ainsi la page 2 dans le même onglet de la même fenêtre, et c'est la page 1 que nous obtenons dans un nouvel onglet ou une nouvelle fenêtre. Ici encore, les bascules répétées entre les deux pages restent pratiques.

Troisième cas de figure : nous pensions télécharger un fichier mais, parce qu'il s'agit d'un PDF géré par Safari ou parce que les MIME sont mal gérés sur le serveur, le document s'affiche au lieu d'être téléchargé. Cala peut donc arriver avec un PDF mais aussi avec un sitx ou d'autres formats. Il est facile de revenir à la page précédente et de cliquer le lien, avec Option cette fois, pour forcer le téléchargement sur le disque. Mais, dans le cas où le lien de téléchargement a été cliqué dans une autre application, il n'y a pas de page précédente...
Il est simple alors, après avoir éventuellement stoppé l'affichage, de placer le curseur dans le champ d'URL qui, habituellement, affiche le lien correct de téléchargement, puis de valider par Option + Return. On peut forcer le téléchargement également depuis le champ d'URL.

Ces trois exemples nous rappellent que l'utilisation de Pomme et Option s'applique à bien d'autres circonstances que le simple clic sur un lien. Il suffit de ne pas oublier qu'on peut également les utiliser dans le champ d'URL et sur le bouton de Retour à la page précédente.

Un truc encore peut être utile, quand la page demandée s'affiche mal sous Safari. Et c'est le menu Debug (qui peut être activé aisément à partir d'utilitaires comme Safari Enhancer, TinkerTool, Onyx...) qui offre ici la solution, avec une fonction (Open Page With) permettant d'ouvrir la page en cours avec un des navigateurs installés.

Voilà, ces trucs ne sont pas nouveaux, mais nous ne les connaissons souvent que partiellement et un petit rappel n'est pas superflu.




Aller à la ligne sous iChat
Utilisation - 26 septembre 2005

Tiens, je m'aperçois que je n'ai pas encore glissé parmi les astuces le moyen de changer de paragraphe quand on écrit sous iChat. C'est une erreur car beaucoup de gens, ne connaissant pas, et sachant que la touche Return a évidemment pour effet d'envoyer le message, pensent que ce n'est pas possible. Aussi se condamnent-ils à tout écrire dans un seul bloc, condamnant par la même occasion leurs interlocuteurs à déchiffrer les blocs... Alors qu'on peut écrire en paragraphes séparés dans un même message iChat...
Et c'est cette merveilleuse touche Option (vous savez, celle qui est nommée "Alt" sur nos claviers) qui, une fois de plus, va nous apporter la fonction souhaitée. En effet, vous utilisez Option Return en cours de cours de saisie et vous allez à la ligne, ce qui, dans de nombreux cas, contribue à rendre vos messages plus lisibles.
Évidemment, si vous êtes plutôt tendance texto-ésotérique-que-l'autre-fait-semblant-de-comprendre-pour-pas-avoir-l'air-con, cette petite astuce ne vous sera pas d'une grande utilité...




Envoyer un lien Safari par mail
Utilisation - 24 septembre 2005

Chacun a pris l'habitude de saisir une adresse dans le champ d'URL de Safari et la glisser dans le corps d'un message en cours de rédaction, ou encore de la glisser sur l'icône de l'application de mail sur le Dock, ce qui ouvre un nouveau message avec le lien en pièce jointe. Mais il existe encore d'autres méthodes, dont celle-ci qui est très directe.
Une fois que vous êtes, via Safari toujours, sur une page Web dont vous souhaitez communiquer l'adresse, saisissez simplement Shift Pomme I. Safari transmet l'adresse à l'application de mail définie par défaut, et l'ouvre si besoin est. Un nouveau message sera créé, avec pour sujet le titre de la page Web, et l'URL est copiée dans le corps du message. Il ne reste qu'à compléter avec le destinataire et du texte aditionnel dans le message. Très simple, non ?
Mais ça ne marche pas toujours correctement, quand l'URL contient des variables PHP ou ASP. Ces adresses contiennent souvent des choses comme "index.php?a=1&b=2". La plupart des liens GraffitiX sont faits ainsi).
J'ai testé avec Mail et il n'y a aucun souci. Le lien complet est bien reporté dans le corps du mail. Par contre Entourage rechigne et ne prend que la partie de l'adresse avant le point d'interrogation, ce qui rend le lien inopérant.
Donc, si votre appli de mail par défaut est Entourage, vous ne pourrez utiliser cette méthode que quand il s'agit d'un lien simple, sans point d'interrogation suivi par des variables. Avec les liens plus complexes il faudra revenir aux méthodes plus traditionnelles (glisser déposer, copier coller...).Par contre, Mail marque un point car il gère correctement tous les liens transmis par Shift Pomme I.




Garder le message en répondant sous Mail
Utilisation - 13 septembre 2005

Si on consulte un message de Mail dans une fenêtre séparée et qu'on souhaite y répondre, la fenêtre du message se ferme au moment où s'ouvre la fenêtre de la réponse. Mais ce n'est pas toujours pratique, si on a besoin de conserver cette fenêtre ouverte, de devoir la rouvrir.
Mais il y a un moyen de garder ouverte la fenêtre du message auquel on répond. Il suffit de cliquer sur "Répondre" tout en appuyant sur la touche Option (qu'on nomme souvent "Alt" pour ne pas effaroucher les switcheurs éventuels).




Désactiver l'affichage PDF de Safari 2
Utilisation - 16 juin 2005

Safari 2.0, fourni avec Tiger, permet d'afficher les PDF sans utiliser de plug-ins externes. Mais, s'il est simple de désactiver les plug-ins Shubert-It ou Adobe en les sortant du dossier des plug-ins Internet ou encore, pour le plug-in Adobe 7.0.1, en allant dans les Préférences du Reader, désactiver la fonction de Safari semble inaccessible.
Mais elle ne l'est pas tant que ça et il suffit de quitter Safari puis, dans le Terminal, d'entrer la commande :
defaults write com.apple.Safari WebKitOmitPDFSupport -bool YES
pour que la fonction soit désactivée.
Bien entendu, pour la réactiver, il suffit d'utiliser la même commande en la terminant par NO plutôt que YES.




Les archives Web de Safari
Utilisation - 8 juin 2005

Il y a quelques mois, je me souviens qu'un sujet revenait souvent sur le tapis : "Safari c'est bien mais il manque la fonction d'Explorer qui permet de sauver une archive de la page Web". Tout le monde la voulait, cette fonction, ça faisait même râler souvent, et visiblement elle n'a jamais été autant désirée que quand elle était absente... Ce qui me fait dire ça c'est tout simplement le fait que, depuis qu'elle est disponible, presque personne n'a remarqué sa présence...
Pourtant c'est bien là, dans la version 2.0 livrée avec Tiger. Dans le menu Fichier, le dialogue ouvert par l'article Enregistrer sous... offre des options, et on peut choisir entre Source de la page (comme avant, le texte HTML uniquement) et Archive Web (la page avec tous ses éléments graphiques et autres). Et le fichier sauvegardé pourra être consulté plus tard sous Safari.
J'ai tenté de comprendre le format, pour vois s'il était possible d'en extraire directement les éléments, comme on pouvait le faire avec une archive Explorer qui, en fait, était au format ZIP. Mais je n'ai pas beaucoup avancé. Ce n'est pas un paquet, ce n'est pas du ZIP non plus, et mes connaissances ne me permettent pas d'en savoir plus. Mais j'ai la quasi certitude qu'un programmeur astucieux ne tardera pas à trouver le moyen d'explorer l'intérieur de cette archive afin d'en extraire les éléments souhaités...




Quand on ne peut plus optimiser Safari...
Utilisation - 23 avril 2005

Il peut arriver des moments où, malgré que tout le monde dise que Safari est plus rapide (c'est notamment le cas avec la version 1.3 de Mac OS X 10.3.9), on ne constate pas ces gains de vitesse, bien au contraire... On a beau chercher comment on aurait pu alourdir l'application (car c'est une hypothèse à envisager), le mystère reste entier. On a déjà allégé les icônes, les cookies, et le résultat n'est pas concluant. Jusqu'au moment où, parcourant les Préférences...
... On se demande si on n'a pas négligé certaines données stockées... Et on y est. Le remplissage automatique de formulaires Web se fait à partir de 3 sources. Bien entendu, les deux premières sont toujours très utiles, tant pour éviter de devoir constamment entrer ses coordonnées complètes pour toute commande ou inscription, que pour accéder plus facilement à divers sites, le formulaire ayant mémorisé login et mot de passe.
Mais la troisième source (Autres formulaires), si elle est souvent pratique, est moins indispensable. Elle garde en mémoire diverses saisies dans des champs de formulaires, par exemple les critères utilisés dans une recherche AlloCiné, IMDb ou Google. On y trouvera certainement des avantages et il n'est donc pas nécessaire de décocher cette option. Par contre, après un long temps d'utilisation sans "nettoyage" de ces données des Autres formulaires, l'utilisation de Safari peut être fortement ralentie, notamment le chargement et l'affichage des pages visitées, et cela se manifestera surtout par des "temporisations" fréquentes, une roue colorée pendant quelques secondes avant de reprendre la main. Cela se manifestera surtout si une page contient des champs de saisie : un clic dans le champ suffira pour occasionner, une fois sur deux, la roue colorée durant quelques instants.
Le mieux est de songer à vider de temps en temps les données stockées dans Autres Formulaires. Pas toutes les semaines, bien sûr, mais l'utilisation durant de nombreux mois sans nettoyage peut occasionner des lourdeurs importantes.




Revenir dans un nouvel onglet sous Safari
Utilisation - 29 avril 2005

Nous savons tous qu'il est simple d'ouvrir un lien dans un nouvel onglet, par le menu contextuel ou par un Command clic sur le lien. Mais il nous arrive souvent de cliquer sur un lien, directement. Et, juste après ce clic, nous pensons que nous aurions aimé aussi garder la page précédente sous les yeux... Nous pouvons alors revenir la page précédente puis réouvrir le lien dans un nouvel onglet. Mais, quand cette situation se répète (et elle se répète), ça devient vite fastidieux. C'est mieux que rien, direz-vous ?
OK, mais il y a plus simple et plus direct. Quand on a cliqué trop vite sur un lien qu'on aurait aimé avoir dans un autre onglet, on peut ouvrir la page précédente dans un nouvel onglet ! Il suffit de cliquer sur le bouton d'affichage de page précédente tout en appuyant sur Command.
Et, si, plutôt que dans des onglets différents, vous préférez dans des fenêtres séparées ? Rien de plus simple : cliquez sur ce bouton de page précédente, mais en utilisant cette fois Option et Command. Sympa, non ?
Et vous aurez compris qu'en cliquant sur un lien avec Option et Command vous l'ouvrez dans une fenêtre séparée...
Maintenant vous êtes parés, tant pour y penser avant le clic que pour "corriger" une fois le clic trop vite effectué.




Retrouver l'indication du débit sous Safari 1.3
Utilisation - 19 avril 2005

Dans les versions précédentes de Safari, un Option clic sur le temps restant affichait à la place le taux de débit du transfert. Mais les choses se passent différemment avec la version 1.3, et Option clic n'a plus d'effet.
Mais l'information souhaitée est toujours disponible. Il faut simplement élargir un peu la fenêtre. Dès que la ligne d'info sera suffisamment large, elle contiendra à la fois le débit et le temps restant.

Le débit est mentionné entre parenthèses et, pour être affiché, ne nécessite pas d'élargir énormément la fenêtre.




Stockage rapide des signets de Safari
Utilisation - 19 septembre 2004

Ajouter un signet sous Safari passe normalement par un dialogue, ouvert par le bouton "+", pour définir le nom et l’emplacement du signet. Mais, si on veut conserver directement le signet et le ranger plus tard, il suffit d’utiliser Shift avec le bouton d’ajout (ou Shift Command D au lieu de Command D) pour que le signet soit directement rangé dans le menu des Signets, en fin de liste.
Et, si on préfère le ranger tout de suite, le bouton et le dialogue ne sont pas le moyen le plus pratique. Autant utiliser le bouton à gauche de la barre des signets, celui qui représente un livre ouvert. Une fois la page des signets affichée, il est beaucoup plus simple d'y glisser et ranger le nouveau signet depuis le champ d'URL.




URL dans les boutons d'avance et de retour de Safari
Utilisation - 9 septembre 2004

Si vous effectuez un clic droit (ou Control clic) sur les boutons Suivant ou Précédent de Safari, vous afffichez un menu d’historique des pages visitées. Mais le fait que ce menu affiche le titre des pages n'est pas toujours pratique : il est fréquent que plusieurs pages aient le même titre, car le site est conçu avec des frames. Mais, si vous utilisez la touche Option en activant ce menu d'historique, cette fois ce sont les URL qui sont affichées et vous retrouverez plus facilement la page cherchée.




Entourage X perd le réseau ?
Utilisation - 18 septembre 2003

Cela fait trois fois que ça se produit en une quinzaine de jours : Entourage X devient par moments incapable de recevoir ou d'envoyer des mails.
La première fois, j'ai cru que c'était un problème de serveur mail de Noos (le Web, iChat et le FTP ne rencontraient pas de problème) et j'ai attendu, jusqu'au moment où je me suis rendu compte que la cessation d'activité concernait plusieurs comptes dont Free et .Mac. C'était donc bien Entourage...
La seconde fois, j'ai cru que c'était à cause d'une coïncidence : j'ai ouvert FileMaker Pro (qui fait une initialisation TCP/IP au lancement) au moment exact où Entourage était programmé pour recevoir le courrier.
Mais, ce matin, il est clair qu'Entourage semble avoir perdu le réseau tout seul, sans que je puisse déceler de cause.
En tout cas, c'est simple à régler : il suffit de quitter et de relancer Entourage. Tant qu'on ne l'a pas fait, Entourage n'a visiblement aucune chance de refonctionner correctement.
Mais toute info liée à ce phénomène sera évidemment bien venue. Il me semble que ces pannes sont postérieures à la dernière mise à jour Office X, qui rend Entourage compatible avec les serveurs Exchange. Non pas que je pense que la compatibilité avec Exchange soit la cause, mais il y a eu forcément un certain nombre de modifications dans Entourage, et un bug a pu se glisser.




Rafraîchir une page avec Safari
Utilisation - 10 septembre 2003

Si votre connexion passe par un proxy (souvent transparent et à votre insu si vous utilisez le haut débit), il arrive que vous n'affichiez que l'ancienne version d'une page Web. Parce que vous recevez celle qui est stockée sur le proxy et non celle qui est mise à jour sur le serveur. Ce qui revient à dire que vous n'êtes pas réellement connecté au site d'origine...
La plupart des navigateurs offrent une fonction pour forcer le rafraïchissement d'une page depuis le serveur, en ajoutant Shift à la commande pour recharger. Mais Safari ne gère pas cette fonction et vous pourrez multiplier les rechargements sans avoir beaucoup plus de chances d'afficher la mise à jour souhaitée.
La solution réside dans l'activation du menu Debug de Safari, qui offre un article permettant d'ouvrir la page courante avec un autre navigateur de son choix. Activer ce menu peut se faire par ligne de commande dans le Terminal, ou bien en utilisant un freeware comme Safari Enhancer.
Une fois le menu activé, il suffit d'utiliser Open page with. La page sera affichée par le navigateur choisi sous lequel vous savez que vous pouvez forcer la mise à jour depuis le serveur. Une fois affichée cette mise à jour, vous pouvez quitter ou masquer l'autre navigateur. Un simple rechargement sous Safari suffira pour afficher la mise à jour puisque, maintenant, le proxy est mis à jour.




Le mbox de Mail vers Entourage
Utilisation - 27 juillet 2003

Il y a peu de temps, j'ai perdu un disque avec ma base Entourage X. Tout ce que je pouvais faire, c'était importer une ancienne base d'Entourage 2001 afin de récupérer mails, règles, planifications et contacts. Mais, sous Mail, j'avais des mails utiles plus récents. Le problème est de les exporter et de les récupérer sous Entourage. Mail ne fait pas partie des applications gérées par les fonctions d'import d'Entourage et, de toute façon, je ne voulais pas récupérer la totalité.
Glisser un message depuis Mail vers le bureau ou une fenêtre du Finder ne donne rien. Par contre, glisser un dossier génère un fichier mbox. Comme la même opération, depuis Entourage, génère également un mbox, je me disais que c'était facile : il suffisait de générer des mbox depuis les dossiers de Mail puis de les rapatrier en les glissant sur Entourage.
Et ça ne marche pas... Entourage ne reconnait pas ces fichiers mbox issus de Mail. En fouillant un peu avec des utilitaires comme File Buddy, j'ai découvert que les mbox d'Entourage et de Mail ne sont pas construits de la même façon. Celui d'Entourage est un fichier, tandis que celui de Mail est en fait un dossier dont on peut afficher le contenu grâce à Afficher le contenu du progiciel. Et aucune possibilité pour modifier le mbox de Mail... Alors c'est foutu ?
Je l'ai cru, jusqu'au moment où je me suis dit qu'on pouvait encore tenter une opération. Le "dossier" mbox de Mail contient un fichier mbox, entre autres. Et si on glissait ce fichier à l'endroit souhaité sous Entourage ? Bingo ! un sous-dossier mbox est créé et réunit tous les mails correctement importés, avec leurs pièces jointes éventuelles.
L'opération est donc très simple : il suffit donc de glisser un dossier de Mail sur le Bureau, d'afficher le contenu du progiciel, de prendre le fichier mbox et le glisser sur un dossier d'Entourage.
La seule précaution à prendre, après l'affichage du contenu du progiciel, surtout quand on voit des fichiers Incoming_Mail et Incoming_Table_of_Contents, est de passer en présentation par liste pour vérifier que le fichier mbox inclus ne fait pas zéro octet. Si c'est le cas, il faut jeter l'export de Mail et le refaire.




La fenêtre d'activité de Safari
Utilisation - 12 juillet 2003

Voici une fonction qu'on utilise peu, la jugeant sans doute réservée aux contrôles de connexions sur les sites. Mais elle permet beaucoup plus. En fait, elle rassemble la liste des éléments des pages Web visités et, surtout, un double clic sur un élément l'ouvre dans une nouvelle fenêtre. On pourra ainsi le sauvegarder aisément. Oui, pour une image, on n'en voit pas trop l'intérêt : un drag and drop suffit. Mais, pour d'autres éléments, comme une animation Flash... Ou encore un fichier MIDI ou audio non "matérialisé" par une barre de commande QuickTime... Ou encore, si votre proxy vous fait des misères, pour recharger votre fichier css ou celui des fonctions JavaScript pour les réactualiser...




Autre méthode pour réactiver PHP
Création - 8 juillet 2003

Le 14 octobre dernier j'ai publié ici la méthode pour activer ou réactiver PHP. Mais c'est une opération qu'il faut parfois refaire après une mise à jour, quand Apple ajoute des modifications au serveur Apache, donc à httpd.conf. Et parcourir ce fichier pour y faire des modifications en divers endroits est fastidieux. Mais il existe une autre méthode plus simple pour modifier le nouveau fichier de configuration, en écrivant une fois pour toutes vos lignes de codes dans un fichier séparé.
Il suffit de créer un fichier httpd.conf.xxx (remplacez les "xxx" par ce que vous voulez) dans le dossier httpd. Ce fichier contiendra les lignes suivantes, par exemple :

LoadModule php4_module libexec/httpd/libphp4.so
AddModule mod_php4.c
AddType application/x-httpd-php .php
DirectoryIndex index.html index.php


Si vous avez déjà activé PHP, toutes ces lignes vous disent quelque chose...
Ensuite vous n'avez qu'une ligne à ajouter, à chaque désactivation de PHP due à une mise à jour, dans le fichier httpd.conf :

Include /private/etc/httpd/httpd.conf.xxx

Bien entendu, vous remplacez également les "xxx" par les caractères utilisés lors de la création du fichier. Et, surtout, cette ligne doit se trouver en toute fin du fichier httpd.conf, afin que les paramètres actifs soient bien ceux de votre fichier externe.
Enfin, si nécessaire, quittez et relancez votre serveur Apache, via le Terminal ou via le module Partage des Préférences.




Désactiver l'onglet automatique sous Safari
Utilisation - 6 juillet 2003

Safari 1.0v85 apporte la fonction d'onglet automatique et, une fois coché dans la page des signets, un simple clic sur le dossier ouvre directement autant d'onglets que d'URL qu'il contient, sans passer par un Command + clic ou un menu contextuel. Oui, mais si on veut accéder à une URL à l'intérieur du dossier pour se connecter à un site, comment fait-on sans décocher l'option ? Tout simplement en cliquant sur le dossier avec la touche Option ou la touche Command, son contenu se déroulera alors et on pourra activer individuellement une de ses URL (source : Mac OS X Hints).




Inhiber temporairement la connexion Internet
Utilisation - 20 juin 2003

Quand on est connecté par modem RTC ou en ADSL avec PPPoE, la démarche est basique pour se déconnecter. Mais, quand on a une connexion permanente avec IP fixe ou via DHCP, on peut avoir besoin de ne plus être connecté à Internet durant un moment.
Avant Mac OS X 10.2, si je pouvais faire cohabiter un port logique Ethernet avec une IP attribuée par DHCP et un autre port avec une IP locale pour le partage de fichiers, malheureusement le partage ne fonctionnait pas. J'avais donc créé à l'époque une deuxième configuration réseau (avec IP locale) et je basculais de ma configuration DHCP à ma configuration locale chaque fois que nécessaire.
Avec Mac OS X 10.2, une configuration contenant deux ports logiques Ethernet (donc avec l'IP via DHCP et une IP locale) permet le partage de fichiers tout en restant connecté à Internet. Mais j'ai tout de même conservé une configuration réglée en "local" uniquement.
Pourquoi ? Parce que ça me permet de me déconnecter d'Internet au besoin. Il peut y avoir plusieurs raisons, dont la connexion d'une autre machine pour faire des mises à jour (Noos gère un réseau fragile, instable et très mal conçu, et connecter deux machines en même temps peut amener des problèmes de connexion aujourd'hui).
Et, grâce à l'accès direct aux configurations réseau dans le Menu Pomme, il est très simple de passer d'une configuration à une autre, donc de se déconnecter et de se reconnecter à Internet.




Utiliser Safari sans barre d'adresse
Utilisation - 20 juin 2003

Les diverses barres de Safari peuvent être affichées ou non. Et, notamment, on peut choisir de ne pas afficher la Barre d'adresse URL, ce qui supprimera aussi tous les boutons et le champ de recherche Google, mais permet de gagner un peu de place pour les résolutions plus petites. Cela n'empêche pas de saisir une URL : il suffit d'utiliser Ouvrir une adresse dans le menu Fichier (ou Command + L) et la Barre entière réapparaîtra temporairement. Dès que vous validez l'adresse par Return, la Barre disparaît à nouveau.




Utiliser son caméscope DV comme WebCam
Utilisation - 6 juin 2003

Divers outils de visioconférence permettent d'envoyer et recevoir des images en direct avec des WebCams. De plus en plus, ces outils supportent également les caméscopes DV connectés sur un port FireWire. Avec iVisit, par exemple, l'entrée vidéo est immédiatement reconnue, sans paramétrage supplémentaire.
Mais il reste deux réglages à faire, sur le caméscope lui-même, pour que cette utilisation se fasse dans de bonnes conditions.
D'abord annuler la mise en veille du caméscope. Celui-ci se met normalement en veille après environ 5 minutes sans manipulation, et il est évident que, s'il est utilisé comme WebCam, il n'y a aucune raison de le manipuler. La veille est une protection contre la décharge de la batterie et l'usure des cassettes. On en déduira donc, même si le manuel ne dit rien de plus à ce sujet, que le caméscope ne se mettra pas en veille s'il est connecté sur adaptateur secteur et si on a retiré la cassette. Bingo !
Ensuite, si le caméscope ne passe plus en veille, il y a de fortes chances qu'il passe en mode "démo" au bout d'un certain temps, comme c'est le cas pour les Sony. Là il y a un piège. En effet, de nombreuses parties de la démo (menus, commentaires, légendes, etc.) ne sont pas envoyées au DV et on peut croire que la démo ne gêne pas pour cette utilisation. Mais, dès qu'on passe à d'autres parties de la démo, on constate que les transformations d'image, elles, sont envoyées au DV. Donc, si on veut éviter d'envoyer des fadings, sepias ou autres effets de NightShot, on a tout intérêt à désactiver la démo. Ici, c'est dans le menu qu'il faut aller, quand le caméscope est en position "Camera". On trouvera aisément l'option "Demo" qu'on mettra sur "OFF".




MAJ auto du source sous Safari
Utilisation - 8 mai 2003

C'est ce matin, en lisant Mac OS X Hints, que je me suis souvenu que j'avais oublié de publier un article sur une fonction de Safari que j'utilise pourtant très souvent : la mise à jour automatique du code source d'une page html. En effet, si on affiche le code source d'une page et si on édite cette page et uploade les modifications par les moyens habituels, la fenêtre du code source affichera automatiquement les modifications, sans qu'il soit nécessaire de la recharger.
C'est très pratique quand on modifie ses pages. Il est fréquent que, lorsque les modifications n'apportent pas les résultats espérés, on affiche le code source tel qu'il est traité par le serveur, afin de suivre et de comprendre. Et cette mise à jour automatique effectuée par Safari est un atout appréciable.




Safari : du menu Signet au nouvel onglet
Utilisation - 27 avril 2003

GraffitiX, toujours à l'affut des bonnes astuces, vous en livre encore une, fouinée chez Mac OS X Hints. Nous avions déjà vu comment jouer avec les onglets depuis la barre de Signets, depuis la page de Signets (grâce au menu contextuel ou au Command + double clic), ou comment, dans les préférences, faire en sorte que les liens activés depuis une autre application soient ouverts dans un nouvel onglet.
Aujourd'hui, nous allons découvrir qu'il est possible d'ouvrir un lien dans un nouvel onglet en l'appelant depuis le menu Signets. Il faut appuyer sur Command en déroulant le menu Signets. On pourra alors relacher la touche et naviguer dans les dossiers. Le signet choisi sera ouvert dans un nouvel onglet.
Notez que l'inverse ne marche pas. Si vous déroulez le menu Signets normalement, puis appuyez sur Command avant de sélectionner un signet, le lien sera ouvert dans l'onglet courant. Il faut donc bien appuyer sur Command au moment de dérouler le menu Signets.




Safari et la localisation
Utilisation - 10 avril 2003

Le nouveau Safari est certainement très proche d'une version publique, et la localisation en français est quasiment achevée. Il subsiste pourtant un léger incident aujourd'hui, simple à régler pour l'utilisateur averti mais peut-être déroutant pour le débutant. Le Menu Signets et la Barre des Signets sont vides au premier lancement. En fait, les signets n'ont pas disparu mais ils ne se trouvent plus dans les bons dossiers. Comme nous utilisions Safari en version US, ils sont respectivement dans Bookmarks Menu et Bookmarks Bar, comme on le constatera en ouvrant la page des signets. Il suffit de cliquer sur le dossier Bookmarks Menu dans la liste, de sélectionner tout son contenu, puis de glisser pour déplacer (ou glisser avec Option pour copier) les signets vers le dossier Menu Signets. Et répéter l'opération pour la Barre des Signets.
Personne ne sait encore ce qu'il en sera pour la version distribuée. Peut-être la situation sera identique, peut-être que cette question de localisation aura été réglée de façon à ce que les signets soient directement disponibles. Donc, au cas où, autant noter la manipulation à faire dans le premier cas. Je la copie d'ailleurs dans les Astuces.




Safari et les URL sans hypertexte
Utilisation - 2 mars 2003

Si Safari manque encore de certaines fonctions, il en offre malgré tout d'originales. Par exemple, il peut gérer une URL écrite sur une page en texte simple, c'est-à-dire sans lien hypertexte. Il suffit que l'adresse soit suffisamment explicite et standard. Par exemple, si j'ai correctement modifié ma fonction PHP de traitement d'URL, je peux donc écrire http://www.apple.com sans générer de lien hypertexte. Et vous pouvez sélectionner cette adresse, puis activer le menu contextuel par un clic droit ou un Control + clic.
Le menu qui, habituellement, propose Copy et Google Search, vous offrira maintenant un article supplémentaire, Go to Address, permettant de se connecter à l'URL comme s'il y avait eu un lien hypertexte.
Mine de rien, cela peut être pratique si on tombe sur une URL mal balisée, ça évite de copier et coller le texte dans le champ d'URL.




Historique dans les boutons de Safari
Utilisation - 4 février 2003

Dans une news, je m'amusais devant le fait que Mac OS X Hints consacrait une astuce à la possibilité de naviguer dans l'historique des sites visités à partir des boutons Précédent et Suivant. Parce que la plupart des navigateurs agissent ainsi depuis longtemps. Sauf Chimera, et on se demande pourquoi... Par contre, deux choses sont originales dans Safari.
D'une part, l'activation immédiate de ces menus d'historique par un clic du bouton droit ou un Contril + clic, déjà évoquée dans l'article citée, n'existe pas dans les autres navigateurs.
D'autre part, si le clic prolongé "normal" (ou clic droit) affiche l'historique avec les titres des pages, la même manipulation avec Option affiche plutôt les URL dans ces menus. Très utile quand vous avez visité plusieurs pages d'un site qui portent toutes le même titre. Le clic droit avec Option, grâce à l'affichage de l'URL plutôt que du titre, vous permettra de repérer plus facilement celle à laquelle vous voulez revenir.




Déplacer un fichier sur le serveur avec Interarchy
Création - 29 janvier 2003

Sous Interarchy, pour déplacer un fichier sur le serveur, on ne dispose que de l'article Rename/Move dans le menu Listing. Mais, une fois le dialogue ouvert, on pense ne pouvoir que renommer et on ne trouve rien pour déplacer. C'est juste un manque d'habitude d'Unix. Pourtant l'utilisation de Mac OS X aurait dû aider à trouver la solution... En effet, on peut déplacer un fichier... en le renommant.
Je m'explique. Supposons qu'un fichier fichier.html se trouve dans un dossier dossier1 et que nous souhaitions le déplacer dans un sous-dossier dossier2 inclus dans dossier1. Il suffit de renommer fichier.html en dossier2/fichier.html. Le fichier sera déplacé dans dossier2. Mais vous avez changé d'avis et souhaitez remettre le fichier à sa place ? C'est très simple, vous le renommez en ../fichier.html. Vous avez, je pense, déjà assimilé que ../ représente le dossier parent.
Prenons un autre exemple.Le dossier dossier1 contient deux dossiers au même niveau, dossier2 et dossier3. Le document fichier.html se trouve dans dossier2 et vous souhaitez qu'il soit déplacé dans dossier3. Vous le renommez en ../dossier3/fichier.html.
Il est vrai que ce n'est pas très "Mac", tout ça. Mais, d'un autre côté, il est plus logique que l'utilisateur Mac cause "Mac" avec son Mac mais fasse l'effort de causer "FTP" avec son serveur FTP... Pas par principe (encore que c'est utile de savoir s'adapter plutôt que d'attendre que le monde s'adapte à soi) mais surtout parce que, si Interarchy ajoutait les lignes de code nécessaires à simuler un déplacement par drag and drop, comme sur Mac, ce serait peut-être au prix d'une fragilisation de l'application qui, aujourd'hui, a une solidité garantie par le fait qu'elle respecte scrupuleusement le proocole FTP.
De plus, nombre d'utilisateurs pourraient croire qu'on déplace des fichiers sur le serveur par drag and drop... Ce qui n'est pas le cas. Qu'on y accède depuis un Mac, un PC ou une autre plate-forme, le serveur n'obéit qu'à ses propres règles.




Signets locaux de Safari
Utilisation - 18 janvier 2003

Safari peut enregistrer le chemin local d'un fichier comme signet. Mais il peut aussi conserver le chemin d'un dossier. Voilà, par exemple, un moyen pratique de conserver les chemins de lieux divers de téléchargement (archives, images...). D'autant plus que Safari passe le relais au Finder pour ouvrir un dossier. En clair, cela signifie que si, par exemple, votre dossier Images est stocké comme signet dans Safari, celui-ci va faire ouvrir le dossier par le Finder sur un simple clic. Vous pouvez encore, dans votre barre de signets, avoir un dossier Safari qui contient des signets de vos dossiers disques dont vous pouvez avoir souvent besoin.
Mais il y a un hic : impossible de glisser un dossier dans la fenêtre de Safari, ni dans sa fenêtre de signets, ni sur la barre des signets. Devra-t-on saisir le chemin à la main (du genre file:///Volumes/Disque/Dossier/Dossier/Dossier/) ?
Non, car on peut utiliser une astuce. Il suffit de glisser dans le dossier un fichier (html, gif ou jpeg) qui peut être traité par Safari. Et c'est ce fichier, et non le dossier qui le contient, que l'on va glisser sur la fenêtre de Safari. Safari va afficher le document, et son champ d'adresse contiendra le chemin du fichier. On peut alors sauver le signet, puis l'éditer en supprimant le nom du fichier pour ne garder que la suite de dossiers, et en laissant le slash final.
Et ça suffit. Dorénavant, un clic sur ce signet provoquera l'ouverture du dossier sous le Finder. Ceux qui regrettent que Safari ne leur propose pas de sauver certains fichiers où ils veulent peuvent utiliser cette solution pour ouvrir, depuis Safari, le dossier souhaité chaque fois que nécessaire.




Signet multiple dans Chimera
Utilisation - 14 janvier 2003

Chimera peut utiliser des signets contenant plusieurs adresses. L'appel d'un tel signet ouvrira une page avec plusieurs onglets (tabs). Pour préparer un tel signet, il suffit de charger plusieurs pages dans autant d'onglets de la même page du navigateur. Puis, après avoir cliqué sur le bouton pour ajouter un signet, il suffit d'activer, dans le dialogue, la case Bookmark all tabs, de donner un nom au signet et de choisir sa destination, par exemple sur la barre des signets.
C'est un bon moyen de réunir divers sites habituels, afin qu'ils se chargent en même temps. On n'aura qu'à passer d'un onglet à un autre pour consulter.
De plus, le signet obtenu peut être modifié comme n'importe quel dossier. C'est à dire que, dans la liste des signets (Sidebar), on peut à loisir y ajouter des sites ou en retirer, y faire glisser des signets déjà sauvegardés...




Les raccourcis de Safari
Utilisation - 9 janvier 2003

Safari utilise divers équivalents clavier qu'on ne trouvera pas toujours aisément dans l'aide. Mais il y a un moyen d'en obtenir la liste complète. Un menu contextuel par le bouton droit (ou Control + clic) sur l'application permet d'ouvrir le contenu du Progiciel.
De là, naviguez jusqu'au dossier English.lproj, via Contents et Resources. Vous trouverez un fichier Shortcuts.html. Un double clic sur ce fichier et il s'ouvre dans une fenêtre de Safari. Vous n'avez plus qu'à consulter, tout y est limpide et clairement présenté.
Il ne s'agit pas d'un fichier de préférences, il n'y a donc aucun intérêt à modifier ce fichier. Dommage... Il aurait été intéressant de pouvoir personnaliser certaines combinaisons de touches...




Importer les signets dans Safari
Utilisation - 9 janvier 2003

Safari, au premier lancement, importe automatiquement les signets d'Internet Explorer. Mais, grâce à cette fonction, on peut aussi importer les signets d'autres navigateurs, par divers moyens. Il faut d'abord obtenir les signets du navigateur souhaité au format html. OmniWeb conserve ses signets dans ce format. Chimera a une fonction pour exporter ses signets. On peut aussi utiliser URL Manager Pro pour importer les signets de divers navigateurs (Netscape, iCab, Mozilla...) puis faire un export html.
Une fois le html (ou les html) obtenu(s), il suffit de passer par Explorer. Si on le souhaite, on peut d'abord sauvegarder le fichier de favoris, afin de le retrouver tel quel une fois les transferts effectués. Sous Explorer, il faut ouvrir la fenêtre des Favoris (Organiser les Favoris) puis importer le fichier html via le menu Fichier. Là, on pourra trier, ranger, etc., jusqu'à obtenir l'organisation voulue pour Safari (encore que les tris et nettoyages pourront être faits sous Safari, c'est un plaisir). Vous disposez maintenant d'un Explorer "contenant" les favoris que vous souhaitez pour Safari.
Il reste encore une opération. En effet, Safari n'importe les favoris d'Explorer qu'à son premier lancement. Mais, pour qu'il les importe à nouveau, il suffit d'aller modifier son fichier de préférences avec un éditeur de textes (quittez Safari au préalable). Ce fichier se trouve ici :
Bibliothèque/Preferences/com.apple.Safari.plist
Vous y trouverez une ligne (key) avec IEFavoritesWereImported. Il suffit de changer la valeur de TRUE en FALSE. Puis relancez Safari, et il va importer automatiquement les nouveaux Favoris.
Bien entendu, cela ne règle pas la question des caractères accentués. Le fichier de signets de Safari n'utilise pas la même table de caractères et, à part la modification manuelle ou des moulinettes astucieuses de recherches et remplacements (avec BBEdit ou Lite par exemple), il n'y a pas encore de solution.




Télécharger un dossier entier avec Explorer
Utilisation - 8 novembre 2002

À première vue, les fonctions de téléchargement d'Explorer ne permettent de ramener que des fichiers. Or il existe un moyen de ramener un dossier complet. La méthode est simple. On lance un téléchargement, comme d'habitude, puis on fait un double clic sur le fichier en cours dans le Gestionnaire pour annuler. Il suffit alors d'éditer l'URL, en effaçant le nom du fichier pour ne laisser que celui du chemin, puis de cliquer sur le bouton Recharger. Cette fois, c'est l'ensemble du dossier qui sera téléchargé.
Ca peut être pratique pour ramener d'un seul coup plusieurs fichiers d'un éditeur de shareware, ou plusieurs documents sur un site culturel ou universitaire, par exemple, sans devoir cliquer sur chacun des liens successivement.




Signets de Chimera dans le Dock
Utilisation - 31 octobre 2002

Pour qui n'a pas peur de modifier des fichiers contenus dans une application Cocoa, il existe un moyen simple d'obtenir l'affichage de la liste des signets de Chimera dans le menu contextuel du Dock.
Il suffit d'aller sur cette page, de descendre jusqu'au commentaire n°5 et de cliquer sur le lien Created an attachment.... Suivant le navigateur, on obtiendra une archive ou non. Sous Explorer, ce sera par exemple un attachment.cgi. Mais peu importe, on le glisse sur Stuffit Expander. J'ai alors obtenu un attachment.1.cgi qui, glissé à nouveau sur Expander, m'a donné un fichier MainMenu.nib.
Ensuite, il suffit d'afficher le contenu du progiciel de Navigator (Chimera) après l'avoir quitté si nécessaire, d'aller jusqu'au English.lproj (en passant par Contents puis Resources), de renommer le MainMenu.nib qui s'y trouve pour le conserver au cas où, d'y glisser le nouveau, puis de relancer Chimera.

Et c'est tout. Un Control Clic (ou clic du bouton droit) sur l'icône de Chimera dans le Dock affichera un menu désormais différent : tous vos signets sont là, rangés dans des sous-menus hiérarchisés qui correspondent à vos classements.
Mine de rien, ce petit "patch" est très utile. En effet, l'accès aux fonctions via le Dock n'impose pas l'activation préalable de l'application concernée.




FTP anonyme sous Jaguar : OUI !
Création - 27 octobre 2002

La méthode pour créer un accès ftp anonyme sous Mac OS X n'est pas bien compliquée, en passant par le Gestionnaire NetInfo pour créer un utilisateur "ftp". Mais, du fait d'un bug de la commande ftpchroot (voir dans le  Journal de Bord de 10.2), cela ne fonctionne pas sous Jaguar.
Ne fonctionnait pas, plutôt, car vous trouverez sur cette page de xrings.net une version corrigée de l'exécutable ftpd qui permet de rétablir la fonction du ftp anonyme sous 10.2 et 10.2.1. Sur la même page, vous pourrez lire un rappel détaillé de la méthode qui, je le rappelle, est relativement simple à mettre en oeuvre.
Un grand bravo ! En effet, si le serveur ftp intégré à Jaguar permet toujours de faire du partage classique via ftp (le bug n'affecte pas le partage standard), il est bien plus pratique, même pour du simple partage, de monter un serveur en ftp anonyme. Cela évite de créer des utilisateurs pour l'accès et ça garantit qu'on ne pourra pas remonter plus haut que la racine du ftp.
Et rien n'empêche ensuite, sur ce ftp dont l'accès anonyme est assuré, de gérer des dossiers privés.
Par contre, cela vous prive de l'accès à tous vos disques, comme cela restait possible, en fonction de vos droits d'utilisateur, avec le partage classique. Mais, pour ce type de partage, il vous reste tout de même la solution classique AppleShare, dans la mesure où vous l'utilisez plus pour accéder vous-mêmes à vos fichiers. Pour mettre des fichiers à disposition d'autres gens non enregistrés comme utilisateurs, la solution ftp anonyme est la meilleure et la plus sûre.




Accès ftp sous le Finder
Utilisation - 26 octobre 2002

L'accès direct aux serveurs ftp via le Finder (par le menu Aller, Se connecter à un serveur...) était buggé sous la 10.2 et a vu quelques corrections sous la 10.2.1 (rappelons que cette fonction n'existe pas pour la 10.1.x).
Toutefois, il m'est arrivé de geler entièrement le Mac, même sous 10.2.1, en tentant de mettre en oeuvre cette fonction. Et encore ce matin... Plus rien à faire, plus d'accès aux autres applications, ni au Dock, rien ne se passe avec la commande Option + Command + Escape... Il ne reste alors que le reset sauvage...
Par contre, je comprends mieux pourquoi. En effet, je me connecte sans problème à un serveur sur lequel il n'est pas demandé de nom d'utilisateur ni de mot de passe. Par contre, je plante quand je me connecte sur le ftp de mes pages personnelles sur Free. Et cela quand je me connecte de façon basique, c'est-à-dire que j'entre l'URL, je valide et un dialogue me demande d'entrer nom et mot de passe.
Je viens donc de réessayer en utilisant le nom et le mot de passe intégrés à l'URL saisie, c'est-à-dire :
ftp ://user:password@ftpperso.free.fr
Et la connexion se passe alors sans problème : le serveur monte sur le Bureau et mes pages sont accessibles depuis les fenêtres du Finder. D'autre part, je peux "éjecter" le serveur sans rencontrer de souci, ce qui n'est pas le cas de tout le monde (j'ai lu des témoignages parlant de gel, un peu comme ceux que j'ai connu, au moment de la tentative de démonter le serveur).
Donc, jusqu'à plus ample information, pour accéder à un serveur pour lequel nom et mot de passe sont requis, il ne faut pas utiliser la connexion en deux temps mais plutôt la méthode avec nom et mot de passe intégrés à l'URL...




Explorer sous 10.2, perte des Favoris
Utilisation - 20 octobre 2002

Si, souvent le rôle des astuces est d'apporter un plus, il ne faut pas négliger le fait qu'elles peuvent parfois compenser un moins... Et si, comme moi, vous perdez de temps à autre vos favoris sous Explorer, voici un moyen de s'en sortir. Malheureusement, n'ayant pas décelé la cause du problème, le moyen en question n'est pas une solution définitive mais au coup par coup...
Ce qui se passe : vous lancez Explorer comme d'habitude mais, cette fois, il a perdu tous ses Favoris, c'est-à-dire qu'un fichier Favorites.html a été créé par défaut. Avec l'habitude, on le voit tout de suite : la barre des favoris n'affiche plus vos sites et vos dossiers, mais seulement 3 URL génériques...
Même si ça ne s'est jamais produit, allez dans vos Préférences, dossier Explorer, et copiez quelque part le fichier Favorites.html. Ainsi, à chaque fois qu'Explorer se lancera de façon "non conforme", vous le quittez, vous recopiez votre fichier sauvegardé dans le dossier Explorer (vous copiez, veillez à ne pas le déplacer seulement, donc utilisez Option si ça se trouve sur le même disque), puis vous relancez Explorer qui, cette fois, devrait afficher fièrement votre disposition habituelle sur la Barre des Favoris. Dans quelques rares cas, ça ne marche pas. Et je quitte Explorer à nouveau, je refais la copie et je relance...
Ce n'est pas très drôle, mais je n'ai pas trouvé d'autre solution. Et cela suppose, si on fait des modifications importantes dans les Favoris, de veiller à mettre à jour la copie de sécurité par une simple opération de copie...
Je n'ai pas remarqué exactement quand se produit cette anomalie. Souvent quand un installeur quitte les applications, parfois quand je redémarre une session sans avoir d'abord fermé Explorer alors que j'ai modifié des préférences... Mais je ne m'en soucie plus depuis que je conserve une copie bien au chaud.




Sauver les pièces jointes sous Mail
Utilisation - 19 octobre 2002

La version de Mail livrée avec Mac OS X 10.2 conserve, comme beaucoup de mailers, les pièces jointes dans le corps des messages. D'autres mailers placent ces pièces jointes dans le dossier désigné pour le Download. Outlook Express et Entourage utilisent les deux méthodes, c'est-à-dire que les pièces jointes sont intégrées au corps des messages mais, également, en utilisant les règles, on peut les sauver automatiquement dans dossier désigné (on peut même utiliser des dossiers différents suivant les règles utilisées).
Mail offre tout de même des fonctions pour conserver une copie des pièces jointes à un endroit choisi du disque. Déjà, on peut draguer une pièce jointe vers le bureau ou vers une fenêtre ouverte du Finder. On peut aussi utiliser le menu contextuel (Control + clic ou Bouton droit pour les souris qui en ont un) afin d'ouvrir le fichier, de le sauver quelque part ou, directement, dans le dossier de Download.




Activer PHP 4 sous OS X
Création - 14 octobre 2002

J'avais activé PHP 4 sous Mac OS X 10.1, mais j'avais dû recommencer avec Jaguar puisque je l'ai installé sur une partition vierge. Autant en dire quelques mots ici. En effet, Mac OS X est livré avec le module PHP 4 qui peut être utilisé avec le serveur Apache intégré. Et il n'est pas nécessaire d'héberger son site sur son propre serveur pour en avoir l'utilité. On peut être hébergé chez Free (qui supporte le PHP 4) et utiliser son propre module PHP pour tester les scripts et les pages en local.
La manipulation n'est pas trop difficile. Il faut ouvrir le fichier httpd.conf qui se trouve dans /private/etc/httpd/ (également accessible par /etc/httpd/ car il y a un alias d'etc à la racine). On peut le faire sous n'importe quel éditeur de texte, et BBEdit Lite fera l'affaire. Comme l'alias /etc est invisible, il suffit d'utiliser la commande Aller au dossier... du Finder (menu Aller ou Command + G). Et, dans le dialogue, saisir /etc/httpd/.
On trouvera le fichier httpd.conf. Le glisser alors sur BBEdit (ou Lite). On peut aussi utiliser la fonction d'ouverture de BBEdit (Lite) puisqu'il y a un article spécial dans le menu Fichier pour ouvrir les éléments invisibles.
Une fois le fichier ouvert, faire une recherche sur php. On va trouver la ligne :
#LoadModule php4_module libexec/httpd/libphp4.so
Il suffit d'enlever le dièse de commentaire pour rendre la commande active. Mais, auparavant, il faut cliquer sur l'icône du crayon barré pour déverrouiller l'édition (seul un administrateur peut modifier ce fichier).
Nouvelles recherches jusqu'à ce qu'on trouve :
#AddModule mod_php4.c
et même opération (suppression du dièse).
Ensuite, faire une recherche sur AddType application.
Sous 10.1, il suffit de retirer le dièse concernant le type php4 (extension php). Sous Jaguar, les lignes n'y sont pas et il faut ajouter, sous la ligne :
AddType application/x-tar .tgz
la ligne :
AddType application/x-httpd-php .php
Et c'est presque fini. Il faut maintenant veiller à ce que votre page d'accueil soit reconnue. Si elle doit rester index.html, elle l'est par défaut. Mais si, même si c'est plus tard, vous deviez changer d'avis et utiliser un index.php, votre navigateur ne pourrait pas l'ouvrir en l'état actuel. Donc, prévoyons, ça ne coûte rien...
Remettez votre curseur en début de fichier puis faites une recherche sur :
DirectoryIndex index.html
Ajoutez à la fin de cette ligne un espace puis index.php.
Sauvez le document (un mot de passe d'administrateur vous sera demandé).
Et c'est tout. Si votre partage Web était actif durant ces modifications, allez dans les Préférences Système pour le désactiver, puis le réactiver (donc relancer le serveur Apache pour qu'il se réinitialise).




Formulaires sous Mozilla
Utilisation - 11 octobre 2002

Le site d'astuces Mac OS X Hints nous livre aujourd'hui une petite astuce qui ravira les utilisateurs de Mozilla. Elle concerne le remplissage automatique des formulaires et permet de choisir les champs à remplir. Plutôt que d'utiliser la fonction Fill in form du menu Edit, il suffit d'effectuer un double clic dans un champ pour qu'il soit rempli, si une valeur correspondante lui a été attribuée.




La touche Command sous Explorer
Utilisation - 9 octobre 2002

Tout le monde sait que cliquer sur un lien avec la touche Command ouvre la page dans une nouvelle fenêtre (ou un nouvel onglet pour les navigateurs qui les gèrent). On sait sans doute également que l'on peut cliquer sur un lien avec Option pour forcer le téléchargement sur le disque. Si on ne le savait pas, autant l'apprendre, c'est pratique quand, au lieu du transfert souhaité, on aboutit à une page pleine de caractères ésotériques...
Mais, au moins sous Explorer, on peut aussi entrer une adresse dans le champ d'URL et ouvrir la page dans une autre fenêtre si on utilise encore la touche Command tout en validant par Return ou Enter. Encore un moyen de visiter une autre page tout en conservant la page actuelle, afin de comparer les informations...




Consulter plusieurs dossiers sous Entourage
Utilisation - 27 septembre 2002

Rappelons que, si Entourage n'offre pas la possibilité de sélectionner plusieurs dossiers par Command + clics, il offre tout de même un moyen de parvenir au même résultat que Mail, c'est-à-dire voir les messages de plusieurs dossiers en même temps. Une utilisation pratique pour ceux qui, par exemple, utilisent des règles qui classent automatiquement les messages dans des dossiers séparés.
On peut en effet y créer un affichage personnalisé qui concerne tous les dossiers mais pour lequel on va utiliser autant de critères "Dossier est..." qu'il y a de dossiers souhaités, en veillant à ce que la condition soit "Si au moins un critère est satisfait". En effet, si on choisissait "Si tous les critères...", on n'obtiendrait rien car, a priori, un message a peu de chances de se retrouver dans tous les dossiers à la fois...
L'utilisation de cet affichage personnalisé apparaîtra évidente à qui est abonné à diverses listes de discussion. Si l'affichage de la liste obtenue est classé par dates décroissantes d'envoi, on obtiendra en tête l'ensemble des messages non lus dans toutes les listes incluses.
Mais il y en a une autre. À moins de tout garder, on jette périodiquement les messages des listes et, pour cette opération, on procède évidemment dossier par dossier... Alors que cet affichage personnalisé permet de jeter en une seule opération les messages de tous les dossiers concernés.




Consulter les messages de plusieurs dossiers dans Mail
Utilisation - 27 septembre 2002

Le site Mac OS X Hints nous offre aujourd'hui une très belle astuce pour Mail. Elle s'adresse à ceux qui ont mis en place des filtres pour classer automatiquement les mails provenant des listes de discussion dans les bons dossiers.
Cette façon de faire est pratique pour le classement, mais elle oblige à passer d'un dossier à l'autre pour lire les nouveaux messages et c'est souvent fastidieux. Quand on clique sur un dossier, son contenu s'affiche dans la liste.
Or, si on effectue un Command + clic sur les dossiers, on peut en sélectionner plusieurs. Et, miracle, le contenu de tous les dossiers sélectionnés s'affiche dans la liste des messages ! On pourra ainsi consulter tous ses nouveaux messages sans devoir constamment passer d'un dossier à l'autre.




Les commodités des mailers...
Utilisation - 26 septembre 2002

Petite anecdote amusante, je viens de constater que le site Mac OS X Hints vient de publier à titre d'astuce la possibilité sous Entourage X de sélectionner du texte dans un message avant d'y répondre. Ainsi seul le texte sélectionné est quoté, ce qui évite la perte de clarté dans le suivi des discussions.
L'auteur de l'astuce avoue sa honte, mais la mesure-t-il à sa juste valeur ? Surtout quand on sait que cette possibilité existait déjà sous Entourage 2001, sous Outlook Express 5, sous Claris Emailer et sous bien d'autres applications...
Comme quoi, même ceux qui font figure de spécialistes... réputation non usurpée par ailleurs car, sur le site, il y a une foule d'astuces utiles et de dépannages bienvenus.
Mais c'est un bon exemple qui rappelle qu'on se précipite souvent vers les fonctions pointues tout en négligeant des tas d'options presque basiques pourtant extrêmement utiles.
Et, avant de se précipiter sur toute application qui pourrait dire "papa maman", on ferait souvent mieux de se demander ce qu'on n'a pas vu sur l'appli qu'on croit connaître...
Sans doute est-il utile d'ajouter, au cas où vous l'ignoreriez, que, sous les mêmes Outlook Express et Entourage, quand vous prenez soin de ne prendre que la partie utile avant de répondre, et également soin d'insérer vos réponses à la suite de chaque point du message d'origine, afin de conserver les points faciles à repérer, il vous arrive de changer d'avis et d'estimer que vous avez besoin d'autres citations supplémentaires.
Eh bien, rien de plus simple. Vous sélectionnez une nouvelle partie du message initial et vous la copiez. Mais, au lieu de la coller dans votre réponse par Command + V, vous utilisez Shift + Command + V (ou la fonction de menu correspondante) afin de coller comme citation, c'est-à-dire que le texte collé prendra automatiquement des quotes et leur couleur. Commode, non ?
Et peut-être comprendra-t-on alors que, quelle que soit la cote accordée à Microsoft, certains d'entre nous accordent une attention particulière à Outlook Express et Entourage. Parce qu'on peut apprendre à les connaître... Et découvrir qu'ils disent effectivement "papa maman"... ;-)




Raccourcis pour ouvrir une URL sous OS X
Utilisation - 15 septembre 2002

Dans le Terminal de Jaguar, on peut ouvrir une URL dans le navigateur par défaut en effectuant un Command + double clic sur l'URL. Malheureusement, ça ne marche pas dans les autres applications. On aurait aimé, par exemple, retrouver dans Text-Edit l'équivalent de ce qu'on pouvait faire sous OS classique dans de nombreux éditeurs de texte : ouvrir une URL par un simple Command + clic (il fallait pour cela installer ICeTEE, livré avec Internet Config).
Mais il existe un service pour OS X qui offre une fonction approchante. Il s'agit d'OpenService, un utilitaire d'OSXtreme qui s'installe dans le dossier Services d'un des dossiers Library (Bibliothèque sous Jaguar). Il faudra éventuellement créer le dossier Services. Il suffit ensuite de redémarrer une session pour que le service soit disponible.
Ensuite, sous Text-Edit par exemple, il suffira d'utiliser la combinaison Command + /. Mais il faudra d'abord sélectionner l'URL.
Ce service ne fonctionne pas que sous Jaguar mais aussi avec les versions antérieures d'OS X.




Les "Favicons" sous Chimera ou Mozilla
Utilisation - 14 septembre 2002

Divers sites, comme MacOSHints ou Google, ont inclus dans leur code des "Favicons", une sorte de mini-icône qui s'ajoute aux signets (ou favoris). Si Explorer ne les gère pas dans sa version Mac, Chimera ou Mozilla (et vraisemblablement Netscape 7) peuvent les afficher.
Mais cette fonction est inactive par défaut, pour une raison que tout le monde, ou presque, ignore.
Pour activer cet affichage, il suffit d'ouvir le menu contextuel sur l'application afin d'afficher le contenu du progiciel, d'aller dans Contents, MacOS, default et enfin pref, puis d'ouvrir sous un éditeur de textes (BBEdit ou Text-Edit) le fichier all.js. Après une recherche dans le texte sur favicons, on tombera sur browser.chrome.favicons, dont il suffit de modifier la valeur de false vers true.

Les favoris existants ne seront pas automatiquement décorés, il faudra les remplacer. Mais, en plus, on lira directement dans le champ d'URL si le site visité a une icône personnalisée ou non. On saura ainsi quels favoris on souhaite remplacer.
Ce truc vient du site Mac OS X Hints, à propos de Chimera. Mais il pensent que la fonction est active par défaut sous Mozilla. Elle est censée l'être, d'ailleurs, comme on peut le voir dans les préférences (Apparence). Or, en fait, il faut aussi l'y activer par la même méthode.




Changer le compte par défaut dans Mail
Utilisation - 6 septembre 2002

Si on utilise plusieurs comptes, un des comptes est celui par défaut, et c'est le premier de la liste. C'est celui qui sera utilisé pour la création d'un nouveau message. On peut aisément modifier le compte d'envoi dans la fenêtre d'édition de message, grâce à un menu pop-up.
Mais si, à terme, on s'aperçoit qu'on utilise plus un autre compte que celui par défaut, on peut avoir envie de définir ce compte comme compte par défaut. Il suffit de changer l'ordre des comptes en les faisant glisser dans les Préférences.
Le compte qu'on placera en premier dans la liste deviendra celui par défaut.
Mine de rien, cette manipulation peut s'avérer également très utile pour ceux qui utilisent non seulement plusieurs comptes mais aussi plusieurs FAI. Notamment les utilisateurs de PowerBooks, suivant l'endroit où ils se trouvent, mais aussi les utilisateurs de bureau qui se connectent parfois en RTC quand leur ADSL ou leur accès câble est en panne.
En effet, on a l'habitude, dans ce cas, d'utiliser des doubles de comptes, aux paramètres identiques hormis le SMTP. Il suffit donc, si on a par exemple un compte "adresse câble via câble" et un compte "adresse câble via RTC", de placer l'un ou l'autre en tête de liste suivant le type de connexion qu'on est en train d'utiliser.