Vous avez chargé, via un moteur de recherche, une page isolée, hors du contexte de GraffitiX.
Si vous souhaitez la voir dans le cadre du site entier, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.graffitix.fr/index.php?pg=MAsAst&j=iAp
La même page sera rechargée dans le cadre du site, avec ses menus et ses autres rubriques.

Mardi 17 juillet à 05:41


Pourquoi ?   
iApps


 Chercher dans :    Chercher sur :           OU  ET    



Lire les astuces c'est bien, mais pouvoir revenir à une astuce particulière quand on veut est mieux. C'est pourquoi vous voyez un lien sur la date de chaque astuce. Ce lien n'est pas destiné à être cliqué (vous vous retrouveriez au même endroit) mais il est là pour le menu contextuel. Vous pouvez ainsi copier le lien afin de le transmettre à un ami, ou bien l'ajouter à vos signets...



     
 
IApps - 27 février 2011

Il est simple, sous Numbers comme sous d'autres tableurs comme Excel, d'aller jusqu'à une cellule en utilisant les touches fléchées. Mais, pour modifier les données de cette cellule, on songe souvent à cliquer au préalable dans la cellule. Ce n'est pas toujours gênant si la cellule contient une formule, car la souris sera utilisée pour sélectionner ou pour désigner des cellules devant entrer dans la formule. Mais, quand il s'agit de données, on aimerait souvent garder ses doigts sur le clavier.

Et Numbers offre une combinaison de touches (Option + Return ou Option + Enter) permettant d'entrer en mode d'édition de la cellule. Cela peut très pratique si on doit modifier des valeurs dans de nombreuses cellules successives.

J'ai cherché un équivalent dans Excel et, curieusement, je n'ai rien trouvé.




IApps - 18 janvier 2011

La Calculette qu'Apple fournit avec Mac OS X, comme je l'ai déjà dit, est loin d'être aussi indigente qu'elle n'y paraît. Non seulement elle offre plusieurs types de calculettes (basculez de l'un à l'autre en cliquant sur le bouton vert de taille de fenêtre), mais elle offre des fonctions de conversion, accessibles par le menu Convertir bien entendu. quand on choisit les devises, on peut même mettre à jour les cours. Sauf que ça ne marche pas...

En effet, impossible de mettre à jour les taux de change (les miens sont restés bloqués à novembre 2007) tant qu'on n'a pas fait un peu de recherche sur Internet ou eu la chance de tomber sur l'article que je suis en train d'écrire. car il va donner la solution à ce problème.

Il s'agit visiblement d'un bug de localisation car, si on utilise OS X en anglais ou si on désactive le dossier French.lproj (il suffit de le renommer, un mot de passe d'administrateur vous sera demandé), l'application s'exécutant en langue anglaise acceptera de mettre à jour les devises sans aucune difficulté. On pourra alors réutiliser Mac OS X en français ou réactiver le dossier French.lproj, ou continuer à utiliser l'appli en anglais, au choix.




IApps - 13 décembre 2010

Quand on effectue des recherches ou des remplacements dans un texte, il est souvent utile d'entrer les symboles Tabulation et Return dans les champs. Sous Word, par exemple, on utilise respectivement "^t" et "^p". Mais, sous Pages, il serait utile de connaître la façon d'entrer ces caractères sans être obligé de passer par le menu "Insérer".

Et les combinaisons à utiliser sont tout simplement Option + Tab et Option + Return. Comme la fenêtre de recherche et remplacement n'est pas préemptive (on peut basculer vers la fenêtre de texte) vous pouvez aussi copier dans le texte un extrait contenant une tabulation, par exemple, et coller dans le champ de recherche ou de remplacement. Et c'est également vrai pour les autres symboles insérables, naturellement.




IApps - 14 novembre 2010

Avec l'arrivée d'iTunes 10, nous avons constaté l'arrivée de Ping, mais aussi la disparition des liens fléchés qui permettaient de faire une recherche autour d'une chanson, d'un artiste ou d'un album, par défaut sur l'iTunes Store mais aussi dans la bibliothèque locale en utilisant conjointement la touche Option (on pouvait inverser le comportement de la touche Option en modifiant une préférence cachée). Il est simple de réactiver ces liens fléchés, ainsi que désactiver les boutons Ping.

La méthode classique utilise le Terminal (iTunes quitté, évidemment). Beaucoup d'utilisateurs ne la préfèrent pas mais il est bon de la connaître, cela peut toujours servir quand on a besoin d'entrer une commande pour modifier une préférence.

• Voici la commande pour désactiver les boutons Ping sur les lignes des chansons :

defaults write com.apple.iTunes hide-ping-dropdown 1

• Voici celle qui active les liens fléchés que nous connaissions :

defaults write com.apple.iTunes show-store-link-arrows 1

• Voici la commande pour inverser l'action de la touche Option
(afin que les flèches sans Option pointent sur la biblio locale, et que les
flèche avec Option pointent vers l'iTunes Store, c'est très pratique à mon avis) :

defaults write com.apple.iTunes invertStoreLinks 1

N'oublions pas que des outils comme TinkerTool et Onyx exécutent ces commandes à partir de quelques cases à cocher. Dans TinkerTool, cela se trouve via le bouton "iTunes 10" accessible depuis la Barre d'outils et, dans Onyx, il faut passer par le bouton "Paramètres" de la Barre d'outils puis aller dans l'onglet "iTunes 10".

Mais, comme je le disais au début, j'ai préféré indiquer également la syntaxe des commandes en question, car il peut être utile de savoir rétablir une commodité alors qu'on connaît la commande et que l'option n'est pas encore implémentée dans une mise à jour de ces applications. C'est tout de même très simple à exécuter dans le Terminal. Copier-coller, validation, et hop !




IApps - 7 mars 2010

Je vous avais déjà expliqué, dans cet article, comment mettre Wikipedia français en tête des sources pour que l'application Dictionnaire donne des informations en français. Mais Daniel Patin a trouvé mieux en dénichant un site qui explique comment convertir et ajouter des dictionnaires disponibles dans d'autres formats. Et, parmi ceux-ci, il y a le Littré, maintenant gratuit.

Voici le lien vers le site US. Mais la manipulation est plutôt simple et vous pouvez vous passer de cette visite. Allez plutôt sur cette page pour télécharger DictUnifier, l'application qui va convertir les dictionnaires et placer les documents convertis au bon endroit.

Ensuite, rendez vous sur la page des dicos français de StarDict. Vous y trouverez le Littré en tête de liste, sous le nom XMLittre, et c'est ce qu'il faut télécharger en utilisant le lien du format tarball. Vous obtenez le fichier stardict-xmlittre-2.4.2.tar.bz2.

Ouvrez l'application DictUnifier et faites-lui ouvrir le fichier tar.bz2 en question. Puis cliquez simplement sur le bouton Convert sans vous préoccuper de la destination (l'application utilisera la bonne). Une dizaine de minutes de patience environ (un peu plus ou un peu moins, suivant la machine, en tout cas ne vous inquiétez pas si ça paraît long) et le travail est fait.

Il ne reste qu'à ouvrir Dictionnaire, ses préférences, à activer si nécessaire le Littré et à le glisser en tête de liste des sources.




IApps - 15 février 2010

Le temps passant, l'ouverture automatique d'iPhoto à chaque fois que vous connectez votre iPhone à votre Mac peut devenir très lassante. La plupart du temps, vous aller synchroniser votre appareil ou recharger sa batterie, sans projeter d'importer des photos sur le Mac. Mais iPhoto se lance à chaque fois et, chaque fois, il faut le quitter. Pourtant vous souhaitez conserver l'ouverture automatique d'iPhoto à la connexion d'un appareil photo numérique car, quand vous connectez un autre appareil, c'est justement pour importer. Il existe un moyen...

Naturellement, si iPhoto (ou Transfert d'images, suivant le choix défini) ne s'ouvre que s'il y a au moins une photo dans la section Pellicule de l'application Photos de l'iPhone. Vous pourriez vous arranger pour que cette section soit vidée afin d'éviter l'intrusion continuelle d'iPhoto mais, dans de nombreux cas, il y aura des photos dans la section Pellicule, ce qui n'implique pas que vous souhaitez les importer chaque fois que vous connectez l'iPhone au Mac.

Vous pensez aux Préférences d'iPhoto, où vous pouvez décider qu'aucune application ne se lance quand vous connectez un appareil numérique, iPhone inclus. Il est certes très simple d'ouvrir manuellement l'application souhaitée quand vous voulez importer.

Mais, au moins sous Snow Leopard, il existe un moyen pour conserver l'ouverture automatique d'une application comme iPhoto quand vous connectez un appareil numérique, tout en n'ayant aucune ouverture automatique quand l'appareil connecté est un iPhone. Et la solution se trouve dans Transfert d'images.

Cette application, plutôt que proposer une préférence globale pour les appareils numériques, offre une option réglable différemment pour un iPhone et d'autres appareils numériques.

Il suffit donc de connecter votre iPhone, d'ouvrir Transfert d'images et de sélectionner l'iPhone dans la liste des appareils. Vous verrez un menu pop-up en bas et à gauche de la fenêtre, avec l'indication "Connecter un(e) iPhone ouvre :", et il ne vous reste qu'à choisir "Aucune application".

Si vous connectez également un autre appareil numérique, vous constaterez, après l'avoir sélectionné dans la liste, que l'indication au dessus du menu pop-up est "Connecter un(e) appareil photo ouvre :" et que l'option définie est distincte de celle que vous venez de choisir pour l'iPhone.




IApps - 10 janvier 2010

Il n'est pas bien difficile de se repérer dans le fonctionnement général d'iTunes, mais certaines subtilités peuvent rester méconnues. Certaines fonctions classiques peuvent être altérées en utilisant la touche Option (Alt). Je vais vous en exposer trois, qui font des choses très simples mais utiles.

La première concerne la recherche des doublons. Quand on utilise la fonction Afficher les éléments en double du menu Fichier, on n'obtient pas toujours le résultat escompté. On obtient bien l'affichage des éléments qui ont le même titre, mais ce ne sont pas forcément des doublons (vous pouvez très bien avoir plusieurs versions d'une même chanson). Si vous ajoutez la touche Option quand le pointeur survole l'article de menu, celui-ci devient "Afficher les doubles exacts". Cette fois vous obtenez vraiment les doublons, qui peuvent être différents par leur encodage par exemple.

Les deux fonctions suivantes concernent l'import et la conversion de fichiers. Voyons tout d'abord la première.

Le menu Avancé propose la fonction Création de la version XXX (XXX dépend de l'encodage choisi dans les préférences). Cette fonction, qui n'est disponible que quand un ou plusieurs éléments sont sélectionnés, permet de convertir ces derniers dans le format défini. Ils seront donc ajoutés à la Bibliothèque et au dossier iTunes. Mais, si des éléments doivent être sélectionnés, cela suppose qu'ils soient déjà dans la Bibliothèque. En clair, vous devez d'abord copier les éléments à convertir dans la Bibliothèque (et le dossier iTunes), puis les convertir et, enfin, supprimer les premiers de la Bibliothèque (et par conséquent du dossier iTunes).

Mais, si vous utilisez la touche Option dans le menu, la fonction devient "Convertir en XXX...". Cette fois, une fenêtre d'ouverture de fichiers sera ouverte et, une fois vos éléments choisis, seuls les éléments convertis seront ajoutés à la Bibliothèque et au dossier iTunes. Cela vous économise l'étape de suppression et c'est plus logique car seuls les éléments convertis vous intéressent au final.

Voyons maintenant la troisième fonction, qui est une variante de la seconde.

Quand vous glissez des fichiers sur la fenêtre d'iTunes, ceux-ci sont normalement copiés dans le dossier de musique iTunes et référencés dans la Bibliothèque. Mais, si vous les glissez avec la touche Option appuyée, ils sont seulement référencés dans la Bibliothèques, mais non copiés dans le dossier iTunes. Vous pourrez alors les convertir comme à l'habitude puis supprimer les références dans la Bibliothèque.

Oui mais quel intérêt par rapport à la seconde fonction ? S'il ne s'agit que de convertir et de ne conserver que les éléments convertis, autant utiliser la fonction du menu Avancé avec la touche Option. Mais glisser des éléments dans la Bibliothèque avec la touche Option permet autre chose : la modification directe des tags ID3 de fichiers externes, sans qu'il soit nécessaire de les importer.

Par exemple, vous avez quelques MP3 sur une clé USB. Vous pouvez les modifier ainsi, leur attribuer l'auteur, une couverture de CD, des commentaires... J'utilise souvent cette méthode pour des MP3 générés par Logic Pro à la fin d'une séance. Ainsi je suis certain que c'est le MP3 qui se trouve dans le dossier des bounces du projet qui a les bons attributs et non une copie qui se trouverait dans le dossier iTunes. Quand il faut aller vite, je n'ai pas à me demander à quel endroit est le bon exemplaire du MP3 à donner à la personne pour qui j'ai travaillé.




IApps - 7 décembre 2009

Diverses applications permettent de retailler les images en masse en respectant des proportions ou un pourcentage. Mais savez-vous que, depuis Leopard, c'est une opération très simple sous Aperçu ?

Ouvrez plusieurs images sous Aperçu, elles seront ouvertes dans une seule fenêtre. Sélectionnez toutes les vignettes puis choisissez Ajuster la taille... dans le menu Outils. Vous verrez ce dialogue :

Le premier pop-up permet d'obtenir des tailles fixes. Laissez-le sur Personnalisé si vous souhaitez réduire les images d'un certain pourcentage. Choisissez pour cent dans le pop-up suivant et définissez les valeurs voulues. Vous n'avez plus qu'à valider puis à fermer votre fenêtre. Un dialogue affichera toutes les images sélectionnées et vous proposera de tout enregistrer. Vous pouvez déselectionner des images. Seules celles restant sélectionnées seront modifiées.




IApps - 17 octobre 2009

Parmi les nouvelles fonctions apportées par iTunes 9, il n'y a pas que la perpétuelle redemande de mot de passe sur l'iTunes Store, subie par certains d'entre nous. Il y a également la possibilité de modifier le type de contenu multimédia d'une piste audio.

La possibilité offerte est d'obtenir un podcast à partir d'une piste musicale standard, et surtout de procéder à l'opération inverse et transformer un podcast en chanson qui se retrouvera dans la bibliothèque musicale. L'intérêt ? Si vous avez réglé vos podcasts pour qu'ils soient supprimés au bout d'un certain temps, vous pourrez conserver certains podcasts musicaux sans risquer qu'ils disparaissent un jour.

L'opération est simple et s'effectue en ouvrant les informations sur la piste choisie, puis en allant dans la page Options. Vous trouverez un pop-up Type de contenu multimédia permettant de choisir entre Musique, Podcast, iTunes U, Livre audio et Mémo vocal.

Une fois le type modifié, iTunes déplace le fichier dans le dossier adéquat.




IApps - 17 mars 2009

Certains PDF, vraisemblablement très compressés, passent mal sous Aperçu. L'affichage est correct mais l'application semble ramer fortement, autant pour afficher les vignettes que pour naviguer et scroller dans la page, surtout si vous zoomez. Toute opération (changement de page, faire défiler ou autre) devient un véritable calvaire, même sur un Mac Pro... Mais il y a une solution aisée, si vous avez de la place sur votre disque dur.

Il suffit de sauver le PDF, en utilisant Fichier > Enregistrer sous... Puis toutes les mêmes opérations sur la copie montrent un gain sérieux en performance.

Dans la plupart des cas, vous obtiendrez un fichier environ trois à quatre fois plus gros. Mais cela peut être beaucoup plus. Prenons un exemple sur ce site où, dans la marge gauche, vous pouvez charger un PDF de 2 Mo dans sa version couleur (c'est celle qui nous intéresse). Quand vous ouvrez le PDF sous Aperçu, tout devient particulièrement pénible. Quand vous enregistrerez le PDF, vous allez obtenir un fichier de 260 Mo. Mais il est beaucoup plus facile de zoomer, de naviguer, de faire défiler les ascenseurs...




IApps - 18 novembre 2008

Il est simple, nous le savons, de désigner une autre application comme éditeur externe dans les préférences d'iPhoto. Mais on peut aussi souhaiter conserver l'édition en interne et, dans certains cas, utiliser exceptionnellement un éditeur externe. Et c'est très simple à mettre en oeuvre.

Il suffit d'ouvrir l'application qui doit être utilisée au cas par cas. Son icône sera visible dans le Dock. Ensuite, de retour dans iPhoto, on pourra glisser une photo vers l'icône de l'application dans le Dock. Avec celle-ci, on peut effectuer les modifications souhaitées et sauvegarder. Les modifications seront immédiatement prises en compte sur la photo de la bibliothèque d'iPhoto.

Nous savons qu'utiliser un Mac c'est avoir accès à une foule de possibilités plus ingénieuses les unes que les autres. Mais il y en a qui sont consternantes d'évidence, et on n'y pense pas. C'est dire si on est encore très loin d'avoir fait le tour des astuces du système...




IApps - 2 août 2008

Depuis la version 7.5, le Lecteur QuickTime peut être piloté par les touches J, K et L qui vont modifier la lecture, une fonction qui était déjà présente dans Final Cut.

En appuyant sur la touche J, vous obtenez la lecture en arrière, sans le son, et; avec la touche L; la lecture en avant, avec le son. En appuyant plusieurs fois sur une de ces touches, la lecture est en accéléré, le son est également accéléré en lecture vers l'avant, et vous pourrez diminuer l'accélération en appuyant sur l'autre touche. La touche K donne le Stop, ou la pause.

Il y a encore une autre combinaison pour ces touches : si vous maintenez la touche K appuyée puis maintenez appuyée la touche J ou L, vous obtenez une lecture au ralenti, respectivement en arrière ou en avant. Là encore, cette lecture est sans le son.




IApps - 29 juin 2008

Quand vous utilisez la fonction de récupération d'illustration d'album d'iTunes, l'application stocke l'illustration dans un dossier sans l'intégrer aux fichiers de chanson. Vous en disposez ainsi sous iTunes comme sur votre iPod ou votre iPhone. Mais, si vous copiez vos chansons sur une seconde machine, l'iTunes qui y est hébergé ne disposera pas des illustrations. Aussi souhaitez-vous peut-être intégrer les illustrations dans les tags des chansons.

Cette intégration augmente la taille des fichiers, mais les chansons conservent leur illustration. Donc à vous de voir quelle gestion d'illustration vous convient le mieux.

Un moyen aussi simple que rapide consiste, après avoir utilisé la fonction de récupération d'illustration d'iTunes, à conserver la sélection (a priori, c'est l'ensemble des chansons de l'album concerné qui est sélectionné) ou à sélectionner à nouveau toutes les chansons de l'album. L'illustration est affichée dans le volet d'illustration, en bas et à gauche de la fenêtre d'iTunes (vous devrez peut-être afficher ce volet en utilisant le quatrième bouton en bas à gauche (il représente un carré contenant un triangle).

Vous activez le menu contextuel (clic droit) sur l'illustration affichée et utilisez "Copier". Puis vous activez à nouveau le menu contextuel et utilisez "Coller". L'illustration est intégrée à chacune des chansons sélectionnées.

De la même façon, si vous n'avez une illustration que pour certaines des chansons de l'album, vous en sélectionnez une pour copier l'illustration affichée, puis vous sélectionnez toutes les chansons de l'album pour coller.




IApps - 14 juin 2008

J'ai écrit avant-hier quelques lignes sur la modification directe d'événements dans iCal. J'ai trouvé depuis un moyen de modifier directement le texte de l'événement.

Un simple double clic sur le texte d'un événement tout en appuyant sur la touche Option suffit pour l'éditer directement dans la fenêtre de l'agenda, sans passer par la fenêtre d'édition. Si vous cliquez ailleurs que sur le texte lui-même, la fenêtre d'information sera ouverte, c'est-à-dire que l'appui sur la touche Option n'aura aucun effet.

Cette possibilité ne semble pas être documentée dans l'Aide d'iCal, en tout cas elle ne figure pas sur la page des raccourcis clavier.




IApps - 12 juin 2008

Certains comportements ont été changés dans la version 3.0.3 d'iCal (version installée avec Leopard). On ne peut plus éditer le libellé d'un événement directement sur le calendrier, et il n'y a plus de volet d'édition. Et je trouvais stupide cette nouvelle procédure qui oblige à ouvrir d'abord la bulle d'information par un double-clic sur l'événement avant de devoir cliquer sur un bouton "Édition"...

Je me demandais bien comment Apple avait pu avoir l'idée de faire passer l'édition par des étapes aussi contraignantes alors que, dans les versions précédentes, c'était bien plus direct. Bien entendu, restent les méthodes directes pour modifier la date ou l'heure (simple glisser déposer) ou encore la plage horaire (en retaillant l'événement), ou encore la duplication (en appuyant sur la touche Option et en faisant glisser un événement) mais l'édition du texte de l'événement me semblait être devenue anormalement compliquée.

Jusqu'au moment où je me suis dit que j'avais dû louper quelque chose. Et j'avais. Je suis allé regarder dans le menu Édition et j'ai effectivement trouvé un accès direct à la fenêtre d'édition, sans passer par la fenêtre d'info. L'article Modifier l'événement a un raccourci (Commande E)) et il fournit un accès direct à l'édition de l'événement sélectionné.

Comme quoi, quand on a pris des habitudes avec le mode d'édition des versions précédentes d'une application, on ne pense pas toujours à regarder comment on pourrait trouver une autre méthode aussi directe. J'ai tout de même passé plusieurs jours à bêtement ouvrir la fenêtre d'info puis cliquer sur le bouton Édition...




IApps - 6 avril 2007

Si vous souhaitez consulter toutes les images contenues dans un dossier avec Aperçu, vous êtes tentés d'ouvrir le dossier dans le Finder puis de sélectionner toutes les images avant de les glisser sur l'icône d'Aperçu. Mais quid des sous-dossiers éventuels ? Or, il y a plus simple pour ouvrir toutes ces images et, cerise sur le gâteau, les sous-dossiers seront inclus et gérés.

Plutôt que d'ouvrir le dossier d'images, glissez le dossier lui-même sur l'icône d'Aperçu. Avant de relâcher le bouton de la souris, utilisez les touches Commande et Option afin de forcer l'ouverture (Aperçu ne repère pas un dossier comme étant un document graphique). Tout le contenu du dossier sera ouvert dans une fenêtre, et le tiroir vous permettra de passer d'une image à une autre, comme d'habitude.

Vous souhaiteriez un ordre de tri différent, afin que les images restent classées en fonction de leur chemin (les sous-dossiers) ? Rien de plus simple. Cliquez du bouton droit sur une zone blanche du tiroir pour afficher le menu contextuel et sélectionnez chemin d'accès comme ordre de tri.

Les images seront alors réunies suivant leur chemin d'accès et celui-ci sera affiché dans le tiroir, en dessous du nom de chaque image.




IApps - 27 mai 2008

Malheureusement, l'application Dictionnaire de Leopard ne gère toujours pas de définitions en français mais, grâce à Wikipedia, il peut être personnalisé de façon intéressante.

Il suffit d'aller dans les Préférences de l'application et d'y effectuer deux manipulations. D'abord vous sélectionnez Wikipedia dans la liste, ce qui vous ouvre un choix de langues. Le français est normalement coché par défaut et vous pouvez également cocher l'anglais car Wikipedia Fr n'est pas toujours aussi complet que Wikipedia En. Vous pouvez tout aussi bien ajouter une autre langue. Ensuite, vous allez glisser Wikipedia tout en haut de la liste des sources.

Maintenant, comme vous le voyez-ci dessus, Wikipedia (et notamment Wikipedia-fr) est maintenant la source consultée en priorité quand vous faites une recherche dans le Dictionnaire. C'est également vrai quand, depuis Safari, vous utilisez la fonction "Rechercher dans Dictionnaire" du menu contextuel dans beaucoup d'applications, Safari par exemple.




IApps - 17 mai 2008

iTunes, dans le menu Avancé, propose un article de conversion, Convertir la sélection en... suivi du format choisi dans les Préférences. L'utilisation de la touche Option vous ouvre l'accès à deux variantes de cette fonction.

D'abord, si vous ouvrez le menu Avancé tout en appuyant sur la touche Option (il faut appuyer sur la touche avant d'ouvrir le menu), l'article est transformé en Convertir en... suivi du format défini. Ce qui signifie qu'une fenêtre d'ouverture va vous permettre de choisir les fichiers ou le dossier de fichiers musicaux à convertir. Ainsi vous n'êtes pas obligé d'ajouter les fichiers à convertir dans votre Bibliothèque au préalable, seuls les fichiers convertis y seront ajoutés.

Ensuite, quand vous êtes arrivé au dossier ou aux fichiers, si vous cliquez sur Ouvrir, les fichiers convertis, inclus de toute façon dans votre Bibliothèque, seront éventuellement copiés dans votre dossier iTunes, suivant les préférences définies pour l'importation.

Mais, si vous utilisez encore la touche Option en cliquant sur Ouvrir, une fenêtre de sauvagarde vous permet de choisir une autre destination pour les fichiers convertis. Ils seront intégrés à la Bibliothèque, mais ils peuvent être stockés ailleurs que dans le dossier iTunes.




IApps - 7 mai 2008

Nous savons que la version 3 de Safari dispose d'une recherche sur les pages bien plus confortable, mettant en valeur toutes les occurrences de la chaîne recherchée et grisant le reste du texte. Nous savons aussi que Safari peut ouvrir divers formats de texte...

Mais avions nous pensé à associer ces deux fonctions ? En glissant un texte sur la fenêtre de Safari, il est affiché et on peut alors utiliser la recherche sur le contenu. L'intérêt est de voir toutes les occurrences d'un coup d'œil et vérifier qu'on y trouve bien celle qui nous intéresse. Dans divers cas, ce sera plus rapide et plus confortable que passer par la recherche intégrée à TextEdit, par exemple, qui permet de trouver la première occurrence, puis de passer à la seconde, puis de passer à la troisième, etc.




IApps - 20 avril 2008

Lorsque vous regardez un DVD avec le Lecteur DVD d'Apple en utilisant un système stéréo standard, vous pouvez avoir le sentiment que le son est écrasé, notamment dans les moments où il y a des montées de volume. C'est un effet de "pompage" connu quand on utilise un compresseur qui agit exagérément. Et, justement, le Lecteur DVD utilise un compresseur de plage dynamique Dolby. Il est possible de le désactiver sous certaines conditions.

En fait, c'est très simple : dans les Préférence, il faut aller dans la page "Réglages disque" et, sous "Audio", il y a une case à cocher pour désactiver la compression.

Mais, si le Lecteur DVD est en lecture (s'il gère un DVD ou un dossier VIDEO_TS), même en pause ou sur le menu du DVD, cette option n'est pas accessible (elle reste grisée).

Pour effectuer ce réglage, le plus simple est de lancer le Lecteur DVD sans support. Auquel cas il affiche une fenêtre générique "Lecteur DVD". On peut alors, dans les Préférences, accéder au réglage de la compression.

Après, il faudra veiller à ce que le niveau sonore légèrement accru ne vienne pas saturer le système audio utilisé en sortie (HP amplifiés, chaîne stéréo, mixette...) mais je pense que vous auriez pris cette précaution de toute façon.

Mais, au moins, vous n'aurez plus un son étrangement étriqué dans les moments de grande action ou les grandes envolées musicales.




IApps - 22 septembre 2007

Pages ne permet pas directement d'afficher le nombre de mots entre le début du texte et la position du curseur (ce comptage est directement affiché sous Word en bas de la fenêtre de document) mais il est possible d'obtenir cette information assez facilement.

Sous Pages, l'Inspecteur des documents (onglet Info) affiche soit le nombre de mots, de caractères, de lignes, etc., de l'ensemble du document ou bien ces nombres pour la sélection en cours.

Mais, pour connaître le nombre de mots, de caractères, de lignes, de pages ou tout autre nombre supporté de ce qui précède la position du curseur, il suffit d'utiliser la combinaison Majuscule Home (la touche flèche oblique orientée vers le haut gauche), ce qui sélectionne tout ce qui précède le curseur. L'information affichée dans l'Info de l'Inspecteur des documents sera automatiquement adaptée.

Ensuite, il suffit d'appuyer sur la touche Flèche droite pour déselectionner et retrouver le curseur à sa position initiale.

C'est au fond assez simple.




IApps - 13 décembre 2007

Il y a des moments où, après avoir utilisé de nombreuses fois une application de façon conventionnelle, on a envie d'essayer autre chose. Alors on essaie, et on constate que ça fonctionne très bien, par exemple avec Transfert d'images...

J'ai toujours utilisé Transfert d'images pour récupérer les photos de mes appareils numériques, car iPhoto ne permettait pas de choisir parmi les photos présentes sur la carte (j'utilise l'imparfait car la dernière version d'iPhoto le permet, je crois). Pourquoi sélectionner les photos. Simplement parce que je conserve la plupart de celles-ci sur la carte après transfert et je n'ai pas envie de les importer en doublon lors des prochains transferts.

J'utilise Transfert d'images comme tout le monde, je crois : utilisation du bouton Télécharger seulement, sélection des photos, définition du dossier de destination, puis utilisation du bouton Télécharger.

Sauf ce soir. Après avoir sélectionné mes photos, je les ai tout simplement glissées vers un dossier dans une fenêtre. Et cela marche tout aussi bien : JPEGs et RAWs sont copiés dans ce dossier. La seule différence c'est que, à la place de la barre de progression du transfert, on ne voit que la roue colorée du pointeur de souris durant le temps de la copie. Mais le résultat est le même, sauf que dans certains cas c'est bien plus simple.

Par exemple, ce soir, je savais que je voulais mettre diverses photos dans quatre dossiers différents, et ces dossiers n'existaient pas encore. Je les ai donc créés sous le Finder, puis j'ai pris mes quatre groupes de photos successivement et j'ai glissé chaque groupe vers le bon dossier.

C'est bien plus rapide que, pour chaque groupe de photos, faire la sélection puis, dans Transfert d'images, choisir Autres... dans le menu pop-up de destination puis créer un nouveau dossier dans la fenêtre de sélection de chemin.

Si vous mettez toujours vos photos dans le même dossier, cette astuce ne vous apportera pas grand chose (à part le fait de savoir que le glisser déposer est possible). Mais, si vous classez copieusement vos photos dans des sous-dossiers par thèmes et par dates dès l'importation, alors le glisser déposer pourrait être votre ami.




IApps - 9 juin 2007

Quand vous téléchargez sur l'iTunes Store, une rubrique temporaire "Téléchargements" est ouverte dans la colonne des sources sous iTunes Store et Achats. En cliquant, la fenêtre affiche les téléchargements en cours avec une barre de progression, la taille, le temps restant... Mais vous souhaitez peut-être vérifier que le débit du téléchargement est correct en fonction de votre connexion.

Pour cela, sélectionnez un des éléments en cours de téléchargement, il sera mis en valeur en bleu. Ensuite cliquez sur la barre de progression ou sur le texte juste en dessous, et l'affichage change :

Vous voyez maintenant, en plus du temps restant, le débit claculé en kbits ou Mbits. Si vous avez l'habitude d'évaluer les performances à partir de débits en Ko ou en Mo, il vous suffit de diviser par 8. En cliquant à nouveau, l'affichage bascule et n'affiche plus que les tailles et le temps restant.




IApps - 30 avril 2007

Le 19 avril, je proposais dans cet article un moyen simple d'exporter en AIFF un podcast réalisé sous GarageBand. Mais il y a encore plus simple...

En fait, plutôt que supprimer la piste de podcast, il suffit de la masquer via le menu Piste puis Masquer la piste de podcast. Une fois cela fait, l'article Envoyer le podcast vers iTunes du menu Partage est devenu Envoyer le morceau vers iTunes et l'export se fera en AIFF.




IApps - 27 avril 2007

Quand vous voulez voir vos photos en diaporama à la volée, vous cliquez normalement sur Lire et, avant que le diaporama démarre, vous passez par une fenêtre d'options où vous choisissez le temps de défilement, la musique, les transitions... Or, comme vous avez plus besoin à ce moment d'un moyen rapide pour consulter vos images et non d'un diaporama finalisé, vous souhaiteriez sans doute y accéder plus directement.

Il vous suffit d'appuyer sur la touche Option en cliquant sur le bouton Lire. Vous évitez la fenêtre d'options et passez directement au diaporama avec les options qui avaient été définies précédemment.




IApps - 19 avril 2007

Quand vous réalisez un podcast audio sous GarageBand, vous ne pouvez normalement l'envoyer vers iTunes qu'au format AAC (mp4). Mais supposons que vous en ayez besoin au format AIFF, pour le modifier avec des applications tierces. Il y a un moyen...

Commencez par réaliser votre podcast comme d'habitude. Tout ce qui concerne les chapitres et les illustrations peut être laissé de côté, réalisé partiellement ou entièrement, ça n'a pas d'importance comme vous le verrez par la suite. Une fois prête la bande son à exporter, sauvez votre projet et dupliquez-le sous le Finder.

Puis sélectionnez la piste de podcast (la première) et supprimez-la. De ce fait, votre podcast est transformé en "chanson normale" et le partage vers iTunes se fera au format AIFF. Localisez le fichier audio sous iTunes et, après l'avoir révélé sous le Finder, effectuez le traitement souhaité sous d'autres applications.

Ouvrez maintenant la copie dupliquée du projet GarageBand. Vous pouvez supprimer ou muter les pistes audio précédemment utilisées. Créez une nouvelle piste sans effets et glissez-y l'AIFF précédemment modifié. Vous retrouvez intégralement l'état de chapitrage et d'illustrations, puis que ce projet est une copie du précédent. Vous pouvez ajouter d'autres sons, images et chapitres et terminer votre podcast.

Vous pouvez également ne pas dupliquer le projet via le Finder. Sauvez le projet GarageBand avant la suppression de la piste de podcast. Exportez votre AIFF puis fermez le projet GarageBand sans le sauvegarder. Vous le retrouverez intact.

Vous pouvez également utiliser cette méthode si, lors de la réalisation d'un podcast, vous sentez que GarageBand peine à gérer trop de pistes, même verrouillées.

Pourquoi être parti d'un projet podcast si c'est pour supprimer la piste des éléments de podcast ? Tout simplement pour bénéficier des fonctions particulières et pratiques offertes par GarageBand pour ce type de projet (jingles, pistes préréglées pour la voix parlée, contrôle automatique des volumes avec "ducking"...).

D'ailleurs vous pourriez partir d'un podcast GarageBand pour obtenir un AIFF qui sera utilisé (ou masterisé) sous Logic.

Et, bien entendu, tout ceci est également applicable à un projet de musique de film. Vous réalisez votre bande-son avant de l'exporter ailleurs dans un format non compressé, pour qu'elle soit finalisée et ajoutée à l'image dans des applications offrant plus de moyens.




IApps - 26 mars 2007

Dans Aperçu, les boutons de rotation du document à gauche ou à droite agissent sur l'ensemble d'un document PDF, donc toutes les pages sans exception. Si la rotation n'a d'intérêt que sur quelques pages seulement, ce n'est pas idéal. Sauf que...

En utilisant la touche Option combinée avec un des boutons de rotation, la rotation n'intervient que sur la page courante. Ainsi vous pouvez modifier la présentation des pages choisies, et laisser les autres inchangées.




IApps - 25 février 2007

Quand nous utilisons la fonction de recherche remplacement dans un traitement ou un éditeur de texte, il arrive toujours le moment où nous avons besoin de remplacer en série des codes de fin de paragraphe ou des tabulations. Nous pouvons copier et coller ces caractères mais nous apprécions la possibilité de les écrire directement sous Word ("^p" et "^t") ou BBEdit ("r" et "t"). Mais comment le faire sous TextEdit ?

En fait c'est très simple, sous TextEdit il suffit d'utiliser la touche Option pendant qu'on saisit le caractère à utiliser. Ce sera donc Option + touche Return ou Option + touche de tabulation. Ainsi il n'y a plus de difficulté pour supprimer les doubles passages à la ligne, ou les générer, ou ajouter systématiquement une tabulation entre des caractères repérables.




IApps - 24 février 2007

Sous iPhoto 6, un Livre peut être vu en diaporama, avec divers réglages, en utilisant le bouton Lire. Ce diaporama peut être exporté directement en film lisible QuickTime, malgré le fait que l'export est alors désactivé, et sans passer par le partage vers iDVD.

Quand vous utilisez le bouton Lire de la fenêtre principale, une fenêtre de réglages est ouverte. Notons au passage que certains réglages, comme les effets de transition, ne fonctionnent pas (la transition reste systématiquement en fondu). Une fois les réglages effectués, il faut cliquer sur le bouton Lire de la fenêtre de réglages du diaporama pour visionner celui-ci.

Une fois le Livre sélectionné dans la fenêtre principale, si vous cliquez avec Option sur le bouton Lire de celle-ci, vous obtiendrez la même fenêtre de réglages. Mais, cette fois, en cliquant sur le bouton Lire de la fenêtre de réglages, le diaporama ne sera pas visionné et un dialogue de sauvegarde sera plutôt ouvert pour sauver le film du diaporama de votre livre, lisible par QuickTime.




IApps - 20 décembre 2006

Sous iTunes 7, vous l'avez remarqué, vous ne pouvez plus afficher la bibliothèque entière. Vous pouvez voir toute la musique, ou tous les films, ou tous les podcasts, mais pas tout ce joli monde réuni. Et, pourtant, il suffit d'une astuce toute simple (mais il fallait y penser) pour que ce soit possible à nouveau...

Il suffit de créer une nouvelle liste intelligente avec, pour seul critère, "Taille supérieure à 0 Mo". Vous nommez cette liste "TOUT", par exemple, et le tour est joué.




IApps - 23 novembre 2006

Quand on utilise les outils de zoom d'Aperçu, l'affichage n'offre pas obligatoirement la partie qui nous intéresse. Bien entendu, on peut naviguer en utilisant la touche Espace pour modifier le pointeur. Mais il y a un moyen, quand on zoome, d'obtenir directement la partie d'image souhaitée.

Il suffit de tracer une sélection sur cette partie. L'outil de sélection est disponible par défaut quand on affiche une image (et on obtient l'outil de navigation en conservant appuyée la touche Espace). Quand on consulte un PDF, l'outil de sélection doit être choisi parmi plusieurs outils (ceux-ci sont accessibles dans le menu Outils, et leurs icônes peuvent être installées sur la Barre).

Dès qu'une sélection est tracée, toute action de zoom sera centrée sur la sélection. C'est très simple.

Mais vous penserez peut-être qu'il suffit d'utiliser l'outil de "zoom sur la sélection" (ou "Adapter la taille du document à la sélection" suivant le type de document). Mais ce n'est pas la même chose et le facteur de zoom ainsi obtenu sera peut-être trop important.

Suivant les situations, chacune des deux options peut être intéressante. À vous de voir comment vous gérez l'une ou l'autre, ou les deux.




IApps - 24 septembre 2006

Quand vous ouvrez un PDF dans Aperçu, quatre outils (défilement, texte, sélection et annotation) sont disponibles via le menu Outils ou la barre d'outils. Mais, si vous ouvrez une image (JPEG, PNG, TIFF...), seul l'outil de sélection reste disponible (les autres sont en grisé dans le menu) et il n'est pas possible, dans la personnalisation de la barre d'outils, d'ajouter les icônes du Mode outil pour ce type de document...

Pourtant, quand on utilise des formats image plus grands que la taille de la fenêtre, l'outil de défilement (le pointeur se transforme en main et, par cliqué et glissé, on navigue dans l'image) serait bien pratique. Mais tout n'est pas perdu car, s'il ne saute pas aux yeux, il est disponible malgré tout.

Il suffit de maintenir la barre d'espace appuyée et le pointeur prend la forme de la main. Tant que la barre espace reste appuyée, on peut naviguer vers n'importe quelle partie de l'image.




IApps - 22 septembre 2006

iTunes gère deux types de listes de lecture, les "intelligentes" et les "normales". iTunes 7 peut créer une liste de lecture normale à partir d'une liste intelligente. Ce n'est pas forcément d'une utilité quotidienne mais cela peut servir.

Il faut glisser la liste intelligente vers une zone libre dans la partie des listes normales. Une nouvelle liste normale du même nom sera créée, avec tout le contenu de la liste intelligente. Et la liste intelligente reste intacte. Mais, me direz-vous, c'est une opération quasiment impossible quand on a beaucoup de listes, il n'y a pas de zone libre, d'autant plus qu'iTunes 7 ne laisse plus de petit espace en fin de liste.

Pas grave puisque, maintenant, il y a les titres des sources. Et vous pouvez glisser la liste sur le titre "Listes de lecture". Cela fonctionne tout aussi bien.

De la même façon, vous pouvez glisser une liste intelligente sur une liste normale. À celle-ci seront alors ajoutées toutes les chansons actuellement contenues dans la liste intelligente.

On n'a pas fini d'explorer toutes les subtilités présentes dans les fonctions d'iTunes...




IApps - 23 septembre 2006

Quand vous glissez une chanson sur la fenêtre d'iTunes, elle pourra être copiée dans le dossier de Bibliothèque (et c'est la copie qui sera référencée dans iTunes) ou bien simplement référencée par iTunes (auquel cas c'est l'original, où qu'il soit, qui sera géré par iTunes). Cela dépend de ce que vous avez décidé dans les Préférences. Cela ne vous empêche pas de gérer les exceptions...

Pour ma part, je préfère garder cochée la case Copier dans le dossier iTunes Music les fichiers ajoutés à la bibliothèque. Ainsi le dossier iTunes Music centralise toutes mes chansons, les reclasse dès que je modifie un tag d'artiste ou d'album, et je les retrouve facilement.

Mais cette copie n'est pas toujours souhaitée. Ce n'est pas grave car, si on appuie sur Option avant de déposer le fichier sur la fenêtre, cela inverse le comportement choisi dans les Préférences. En d'autres termes, si la copie est cochée, le fichier ne sera pas copié mais seulement référencé et, si la case est décochée, le fichier sera alors copié.

Cela peut être pratique pour des utilisations occasionnelles. Par exemple, j'ai fait un bounce sous Logic Pro et il est uniquement en AIFF. J'ai besoin d'une copie en MP3 ou en AAC sans être obligé d'intégrer l'AIFF à la bibliothèque. Je le glisse avec Option (seul la référence est ajoutée à la bibliothèque) et je le convertis dans le format souhaité. J'efface la référence de l'AIFF et seul le fichier converti reste dans la bibliothèque (et dans le dossier correspondant.




IApps - 14 septembre 2006

iTunes 7 a modifié la présentation de la colonne des Sources. Celles-ci sont regroupées par chapitres. On ne clique plus sur "Bibliothèque", par exemple, mais sur un de ses éléments (Musique, Films, Podcasts...). Pas mal, sauf que l'affichage des chapitres en majuscules (BIBLIOTHÈQUE, STORE, LISTES DE LECTURES...) vous paraîtra peut-être laid. Moi je n'aime pas, aussi je me suis empressé de le corriger...

Pendant qu'iTunes n'est pas lancé, il faut éditer le fichier Localizable.strings qui se trouve dans le dossier French.lproj des Resources d'iTunes (comme d'habitude, menu contextuel, afficher le contenu du paquet, Contents...). Une fois le fichier ouvert dans un éditeur de textes classique, descendez dans la liste pour trouver les chaînes suivantes :

"135.006" = "PARTAGÉS";
...
"135.011" = "BIBLIOTHÈQUE";
"135.012" = "APPAREILS";
"135.013" = "STORE";
"135.014" = "LISTES DE LECTURE";

Il suffit de modifier le texte, et "BIBLIOTHÈQUE" deviendra "Bibliothèque", "STORE" deviendra "Store", etc.

Relancez iTunes et peut-être que, comme moi, vous trouverez le nouvel affichage plus joli.

Par ailleurs, je n'ai pas encore trouvé où on pouvait modifier la couleur de surlignage de la colonne des Sources. La couleur noire choisie n'est pas ce qui se fait de mieux, du moins avec le reste de l'interface actuelle. Mais je pense qu'un utilisateur astucieux ne tardera pas à trouver au fond de quel fichier se trouve ce choix de couleur. Et je me dépêcherai de vous le communiquer. Le Tuning n'est pas terminé...




IApps - 4 août 2006

Habituellement, quand vous travaillez avec iMovie, si vous importez des rushs depuis votre caméscope DV, vous ne pouvez pas, en même temps, continuer les modifications sur votre montage en cours. Si votre machine est rapide, vous serez sans doute intéressés de savoir qu'il est possible, avec iMovie 6, d'effectuer capture et modifications en même temps...

iMovie 6 a en effet une fonction cachée permettant d'ouvrir plus d'une fenêtre pour le même projet. Cette option se trouve dans LocalizableStrings.plist mais il n'est pas nécessaire d'aller chercher ce fichier dans le paquet de l'application. Il suffit d'ouvrir le Terminal (quand iMovie n'est pas lancé) et d'entrer cette commande :

defaults write com.apple.iMovie CaptureInModalWindow -bool no

Maintenant, je le répète, il est souhaitable que votre Mac soit rapide, dispose d'une RAM confortable et il est évidemment recommandé que les modifications effectuées durant la capture ne soient pas trop gourmandes. Testez ce que vous pouvez vous permettre (sans oublier de faire une sauvegarde de votre projet auparavant).

Pour remettre la préférence à l'état d'origine, il suffit d'entrer la même commande dans le Terminal, cette fois en remplaçant no par yes.




IApps - 31 juillet 2006

Vous devez connaître la fonction, par clic prolongé sur le bouton Page précédente ou Page suivante de Safari, qui permet d'afficher l'historique des pages visitées sur l'onglet concerné. Mais saviez-vous que la même fonction est disponible sous iTunes ?

En effet, quand vous naviguez sur le Music Store, et allez de page en page, iTunes affiche, à droite de l'icône Home, le chemin de là où vous vous trouvez par rapport à la racine de l'iTMS. Mais si vous avez navigué de page en page, ce chemin affiché ne reflète pas tous les endroits où vous êtes passé.

Par contre, les boutons Avant et Arrière, juste à gauche, conservent l'historique de votre navigation, exactement comme le fait Safari. Et, pour dérouler ce menu d'historique, vous procédez de la même façon, en utilisant un clic prolongé sur un des deux boutons. Bien entendu, il faudra être revenu en arrière pour que le clic prolongé sur le bouton Avant affiche des éléments d'historique.

Cela peut être très pratique quand on veut comparer deux albums, par exemple.




IApps - 29 juillet 2006

Sous Safari, comme sous d'autres navigateurs, sauver une image ou un fichier audio depuis une page Web est une opération courante et simple. Mais, depuis quelque temps, Safari propose quelque chose de plus dans ses menus contextuels : la possibilité d'ajouter directement une image à la bibliothèque iPhoto ou d'ouvrir un fichier audio avec iTunes...

Comme vous le voyez ci-dessous, un clic droit (ou Contrôle + clic) sur une image propose, dans le menu contextuel, "Ajouter une image à la bibliothèque iPhoto" :

Dans le cas d'un MP3, cela fonctionne un peu différemment. Ce n'est pas sur le fichier audio ouvert dans une page de Safari qu'il faut agir, mais sur le lien permettant d'écouter le MP3 :

Ici, le menu contextuel ouvert sur le lien propose d'ouvrir avec iTunes.

Dans le premier cas (iPhoto), l'image est normalement ajoutée à la photothèque. Dans le second, ce n'est pas le MP3 téléchargé, par contre, qui est ajouté à la bibliothèque iTunes. C'est juste le flux, la référence vers le fichier distant qui n'est pas téléchargé mais lu en streaming.

Je ne sais pas depuis combien de temps ces fonctions sont disponibles dans Safari. Je n'y avais jamais fait attention jusqu'à ce que je tombe sur cet article sur Mac OS X Hints...




IApps - 3 juillet 2006

Si vous n'utilisez qu'un seul moniteur et devez prendre des notes pendant que vous consultez une vidéo (par exemple) en plein écran, la procédure est plutôt pénible si elle consiste à constamment basculer du plein écran en mode fenêtre chaque fois que vous devez écrire quelques mots. Mais il existe une autre solution...

Cette solution est fournie par l'Aide-mémoire fourni avec Mac OS X. Dans le menu Note, il suffit de régler une note quelconque ou une nouvelle note en Fenêtre flottante (Option Commande F). Ainsi cette note restera-t-elle toujours au premier plan, même durant la lecture d'une vidéo en plein écran.

Il suffit de la placer à un endroit où elle ne gêne pas trop la lecture et elle sera disponible directement et à tout moment sans devoir utiliser des manipulations répétées qui, à la longue, perturberaient la concentration.




IApps - 17 mai 2006

Le bouton Explorer, en haut et à droite de la fenêtre d'iTunes, n'est disponible que lorsqu'on se trouve dans la Bibliothèque. Dès qu'on passe dans une liste de lecture, il est remplacé par un bouton Graver. Mais cela n'implique pas qu'on soit privé du mode de navigation en colonnes dans les listes de lecture...

Le gros bêta que je suis n'a découvert cette possibilité dans les listes que récemment, pourtant elle n'est pas cachée...

En effet, la fonction Explorer est disponible par le bouton visible mais également par l'article de menu Afficher le navigateur du menu Édition et son équivalent clavier (Commande B).

Et, si le bouton a disparu une fois qu'on affiche une liste de lecture, l'article de menu et son équivalent clavier restent actifs, et le navigateur peut tout à fait être utilisé dans une liste de lecture.

Le réglage reste individuel par liste. Pour chaque liste de lecture, le navigateur restera affiché ou non suivant l'option choisie.




Iapps - 13 mai 2006

Quand vous rognez une photo sous iPhoto 5 ou 6, vous pouvez Imposer le format dans le menu à gauche de l'outil Rogner. Ce format va intervenir sur la façon dont vous rognez : si vous modifiez les dimensions de la zone (par un de ses bords ou de ses coins), les proportions définies par le format seront conservées. Mais le sens est également conservé et, dans le cas d'une photo en orientation "paysage", la zone de rognage reste également en orientation paysage. À moins...

... Que vous n'utilisiez la touche Option en redimensionnant, auquel cas l'orientation de la zone de rognage bascule. Si la photo est en orientation paysage, la zone passe en portrait. Si vous modifiez encore les dimensions sans utiliser Option, vous revenez à l'orientation d'origine. Quand vous déplacez la zone, la touche Option n'est pas nécessaire, mais elle est nécessaire chaque fois que vous voulez modifier les dimensions de la zone dans une orientation différente de celle de la photo.




IApps - 2 avril 2006

Avant Mac OS X 10.4.4 et la dernière version de Quicktime, tant qu'on quittait le Lecteur en laissant ouverte la fenêtre d'Info séquence, elle était automatiquement ouverte à chaque lancement suivant de l'application. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. Mais, pour ceux qui, comme moi, trouvent pratique cette présence permanente et automatique de la fenêtre Info séquence, il y a un moyen de rétablir ce comportement.

Une simple commande dans le Terminal suffit. Quittez le Lecteur QuickTime, ouvrez le Terminal et entrez :

defaults write com.apple.quicktimeplayer QTPMovieInfoShowPanel -bool true

Validez et lancez le Lecteur QuickTime. La fenêtre d'Info est revenue.




IApps - 14 mars 2006

Nous sommes sans doute nombreux à utiliser la gestion d'iTunes pour nos fichiers musicaux, y compris pour les supprimer. Ils peuvent en effet être mis dans la Corbeille du Finder quand on les supprime de la Bibliothèque d'iTunes, alors que la réciproque n'est pas vraie. Mais, s'il est aisé de supprimer définitiveent une chanson dans la Bibliothèque avec Commande + Suppression arrière, peut-on le faire également dans les listes de lecture ?

Dans une liste de lecture manuelle, cette combinaison supprime une sélection de chansons de la liste elle-même mais la chanson reste dans la Bibliothèque. Et, dans une liste de lecture intelligente, la combinaison n'a aucun effet, et c'est logique puis que le contenu de cette liste est calculé sur critères. Et on ne peut décider d'y mettre ou non une chanson de la bibliothèque qu'en travaillant sur les critères, et non de façon arbitraire.

Si on peut supprimer une chanson d'une liste manuelle tout en la conservant (ou pas) dans la Bibliothèque), on ne peut par contre supprimer à la main une chanson d'une liste intelligente qu'en la supprimant de la Bibliothèque.

Et il est possible de supprimer des fichiers de la Bibliothèque directement depuis les listes, manuelles ou intelligentes. Il faut alors ajouter Option à la combinaison évoquée ci-dessus.

Si on utilise donc Option + Commande + Suppression arrière, iTunes affiche le dialogue habituel proposant de conserver dans la Bibliothèque ou de mettre à la Corbeille. Il est donc possible de supprimer des chansons, même depuis une liste intelligente.

Notez qu'utiliser cette combinaison dans une liste intelligente accompagnée d'une décision de conserver donne un résultat peu souhaité : la chanson est enlevée de la liste ET de la Bibliothèque "logique" d'iTunes (ce qui est listé dans la fenêtre quand on a cliqué sur "Bibliothèque"), mais reste dans le dossier du Finder sans être référencée par iTunes. On peut trouver cela peut logique.

En fait ça l'est. On ne voit pas comment cette chanson continuerait à être référencée par iTunes, répondrait aux critères de la liste et serait pourtant absente de la liste. Les références d'iTunes restent cohérentes, mais il est simplement permis de conserver la chanson dans le dossier du Finder, et elle sera ignorée.

Si on souhaite que la chanson reste référencée par iTunes sans être dans la liste intelligente, il est plus simple et plus logique d'annuler dans le dialogue puis de modifier les critères de la liste intelligentes afin que cette chanson en soit exclue.




IApps - 11 mars 2006

Dans la fenêtre d'information d'un événement iCal, après avoir cliqué pour activer un des champs date ou heure, nous savons que nous pouvons utiliser "+" et "-", ou encore les flèches haut et bas, pour incrémenter ou décrémenter le nombre concerné. Mais, puisque nous avons cliqué afin d'activer, notre main est sur la souris et non sur le clavier, et il est intéressant de savoir que ces valeurs peuvent aussi être modifiées directement avec la souris.

Vous l'avez deviné, c'est tout simplement la molette de la souris qui intervient pour ce faire. Sans touche de contrôle ajoutée. Ce n'est certes pas la découverte du siècle, mais toute fonction évitant de passer constamment de la souris au clavier, et réciproquement, peut être très utile...




IApps - 6 mars 2006

Les Préférences d'iCal permettent évidemment de modifier la plage d'heures visibles dans la fenêtre sur une journée, et cela agit en affichage quotidien et hebdomadaire. L'affichage sera ajusté afin de voir, d'un seul coup d'oeil, toutes les heures souhaitées. Mais, en fait, on peut fixer cet affichage autrement et, surtout, le modifier à la volée chaque fois qu'on le souhaite, avec la molette de la souris.

Utiliser la molette seule fait évidemment défiler la plage horaire. Mais utiliser la molette avec la touche Option agit sur le nombre d'heures affichées dans la partie visible de la fenêtre. Et, comme avec les Préférences, cela intervient en vue quotidienne et hebdomadaire. Avec ce raccourci, vous pouvez modifier à tout moment cet affichage et en modifier l'ajustement sans devoir, à chaque fois, vous rendre dans les Préférences.




IApps - 4 février 2006

Aperçu propose quatre outils principaux, Déplacement, Texte, Sélection et Annotation. Ces outils peuvent être disponibles dans la barre d'outils, et son accessibles au clavier par la touche Commande associée aux touches de 1 à 4. Mais il existe aussi un autre moyen aussi commode pour changer d'outil...

Il consiste à utiliser la touche Option, combinée avec les touches Flèche gauche ou Flèche droite, pour passer à l'outil précédent ou suivant. Vous savez tout maintenant. À vous de choisir le raccourci que vous préférez, ou d'utiliser l'un ou l'autre suivant les situations.




IApps - 3 février 2006

iLife '06 est plus souple, par rapport aux version précédentes, quant à l'emplacement des fichiers additionnels. Déjà l'installation personnalisée permet de placer les boucles GarageBand, les thèmes d'iDVD ou d'iMovie sur d'autres disques. Ensuite, les préférences d'iDVD permettent de définir l'emplacement des thèmes. Pratique quand on change d'avis après avoir effectué une installation standard ou bien si on n'a pensé qu'aux composants de GarageBand lors d'une installation personnalisée. Mais on peut aussi choisir un autre emplacement pour les thèmes d'iMovie...

Cette fois, il faut faire un peu d'édition de texte, mais ce n'est pas bien difficile. Il suffit d'utiliser TextEdit en veillant bien à ce que le document reste au format texte, ou bien des outils comme BBEdit (commercial), TextWrangler (gratuit), ou autres...

Il faut chercher dans le dossier Préférences de la Bibilothèque globale (à la racine du disque de démarrage), et ouvrir le fichier com.apple.iMovie.plist. Il ne contient qu'une seule entrée et il ne sera pas difficile de trouver :

<dict>
<key>searchPathsForThemes</key>
<array>
<string>/Library/Application Support/iMovie/Themes</string>
</array>
</dict>


Vous savez maintenant où se trouve le dossier des thèmes. Il suffit de le déplacer et de modifier, dans ce fichier ouvert la ligne string afin qu'elle indique de façon exacte le nouvel emplacement. S'il s'agit d'un autre disque, le chemin commencera évidemment par /Volumes/NomDuDisque/.




IApps - 29 janvier 2006

Un problème de localisation française affecte GarageBand 3, qui peut entraîner un plantage lorsqu'on glisse un média (depuis la photothèque iPhoto notamment) dans un projet de podcast. C'est Phil qui l'a signalé, sur Mac OS X Hints et sur MacBidouille, et il nous donne en même temps la solution pour éliminer le risque.

La solution est simple (une fois qu'il a trouvé la cause du bug évidemment). Dans le fichier Localizable.strings (menu contextuel sur GarageGand pour ouvrir le paquet, puis Contents/Resources/French.lproj/), un problème de traduction empêche le fonctionnement correct.

Il faut ouvrir le fichier avec un éditeur de textes comme BBEdit ou TextWrangler et, à la ligne 133, on trouvera ceci :

/* media editor table: headerstring for podcast URL column */
"URL" = "Adresse URL";


Il suffit de modifier la ligne 134 en :

"URL" = "URL";

Puis de sauver le fichier. Maintenant il n'y aura plus de risque de crash lors de l'utilisation de médias des bibliothèques d'autres applications iLife.




IApps - 29 janvier 2006

Sous iPhoto, il est bien sûr possible, en mode édition, de passer d'une image à l'autre ou même, par un double clic sur une sélection de plusieurs photos, d'ouvrir plusieurs fenêtres d'édition. Mais iPhoto 6 (iLife '06) ajoute une nouvelle possibilité peu documentée : l'édition de plusieurs photos dans la même fenêtre.

Le double clic sur une sélection multiple fonctionne toujours et ouvre des fenêtres séparées. Passer d'une photo à la précédente ou à la suivante également, mais cela dépend de l'ordre de tri de la photothèque. Pour obtenir l'édition telle que vous la voyez sur la capture d'écran, il faut, après avoir sélectionné quelques photos, utiliser l'article Édition du menu contextuel. Sur cette capture, les quatre photos résultent d'une sélection discontinue.

La fenêtre affiche alors les photos sélectionnées dans la taille la plus grande possible. Un surlignage en bleu rappelle quelle photo sera touchée par l'édition. Il suffit de cliquer sur une autre photo pour qu'elle soit surlignée et concernée par les modifications à venir.

Les boutons fléchés, en bas et à droite, fonctionnent toujours dans ce mode. La photo actuellement surlignée sera remplacée par la précédente ou la suivante dans la photothèque.

Vous pouvez utiliser cette fonction pour éditer plusieurs photos afin de leur donner une ambiance proche, ou bien pour en modifier une en la comparant directement à une autre... Dans divers cas, ce sera bien plus pratique que de basculer d'une fenêtre à l'autre, et cela permet à l'oeil une comparaison directe.

Note : la déformation visible sur une des photos de la capture n'a pas été obtenue avec iPhoto mais avec iMaginator.




IApps - 18 décembre 2005

Auparavant on ne pouvait mémoriser la position de la lecture, afin de reprendre plus tard là où on avait arrêté, que sur certains types de fichiers audio, notamment les Audio Books, et les fichiers AAC dont on changeait l'extension. Mais aujourd'hui, cette fonction est implémentée, et sans bidouille, pour tous les fichiers audio.

Il suffit d'aller dans les Informations de la chanson, puis dans les Options, où on trouvera la case à cocher Conserver la position de la lecture. C'est tout et c'est bien plus simple maintenant. Cette option a dû apparaître avec la version 5 ou 6, il me semble qu'elle n'existait pas dans les dernières versions 4.x.




IApps - 19 novembre 2005

Dans l'article d'hier nous avons vu comment le clic sur les flèches de colonnes, avec Option, recherchait dans la bibliothèque plutôt que sur l'iTMS. Et vous vous dites que vous utilisez rarement la recherche sur l'iTMS, et beaucoup plus souvent la recherche dans votre bibliothèque. Vous auriez peut-être préféré l'inverse, le clic cherchant dans votre bibliothèque et Option clic cherchant sur l'iTMS. Et c'est possible avec un petit passage dans le Terminal, après avoir quitté iTunes.

Il suffit d'entrer une commande :
defaults write com.apple.iTunes invertStoreLinks -bool YES

Maintenant, sous iTunes, un clic simple suffit pour que les flèches cherchent un artiste ou un album dans votre bibliothèque. Et, avec la touche Option, le clic vous conduit naturellement sur l'iTMS. Si vous souhaitez revenir à l'état initial de la fonction, il suffit de retourner dans le Terminal et d'entrer la commande ci-dessus, mais cette fois en utilisant NO plutôt que YES.




IApps - 18 novembre 2005

Certains d'entre vous ont choisi, dans les préférences d'iTunes, de ne pas afficher les liens fléchés vers l'iTMS dans leur bibliothèque et les listes de lecture, car ils trouvent ces flèches inutiles. Et ils ont tort ! En effet, ces flèches offrent également des commodités dans la recherche de chanson.

En effet, en cliquant sur une de ces flèches tout en utilisant la touche Option, au lieu de vous emmener vers la chanson, l'artiste ou l'album sur l'iTMS, cela vous permet de définir une sélection dans votre bibliothèque.

Par exemple, vous voulez afficher tout un album du groupe Coldplay dont vous avez oublié le nom, mais vous vous souvenez que, dans cet album, il y a la chanson Shiver. Faites une recherche sur "shiver" puis cliquez avec Option sur la flèche de la colonne du titre, ou bien sur celle de la colonne de l'album. iTunes va modifier sa sélection sur l'album complet.

De la même façon, si vous avez sous les yeux un artiste et recherchez une chanson particulière, en cliquant, toujours avec Option, sur la flèche de la colonne de l'artiste, iTunes va restreindre la sélection à toutes les chansons (donc tous les albums plus les chansons isolées) de l'artiste en question. Vous accédez à votre chanson sans avoir eu besoin de saisir quoi que ce soit dans le champ de recherche.

Une fois familiarisé avec ce clic avec Option, vous y trouverez sans doute un moyen de trouver plus rapidement une chanson ou un album dans certaines situations.




IApps - 22 octobre 2005

Sous iTunes 4.9, les podcasts n'étaient pas affichés dans la bibliothèque mais seulement dans la source de même nom cliquée dans la colonne de gauche. À partir d'iTunes 5, tous les fichiers gérés sont inclus dans la bibliothèque, donc les podcasts, les livres audio... et, avec iTunes 6, les clips vidéo. Et on peut regretter, à certains moments, de ne pas pouvoir retrouver une bibliothèque de style "4.9", ne présentant que la musique. En fait, on peut...

Il suffit d'utiliser la barre de recherche apparue avec iTunes 5 en passant par le menu Édition ou, à l'intention de ceux qui se servent des menus en ne prêtant aucune attention aux signes bizarres qui se trouvent sur leur partie droite, avec le raccourci Shift Commande B. Cette barre propose, à coté du bouton "Tous", divers boutons correspondant aux médias supportés. Il suffira donc de sélectionner "Musique", "Podcasts", "Clips vidéo"... pour afficher seulement la partie souhaitée de la bibliothèque. C'est très pratique, même si j'aurais aimé plus : pouvoir combiner les sélections de deux boutons ou plus (mais ça viendra peut-être dans une prochaine version).

L'utilisation de la barre de recherche ne se limite d'ailleurs pas à la bibliothèque. On peut également l'activer dans les listes de lecture. Et les réglages sont indépendants, c'est-à-dire que la bibliothèque peut être réglée sur les "Clips vidéo" tandis que telle liste de lecture l'est sur "Musique" et telle autre sur "Livres audio". De plus, tous ces réglages sont conservés quand on quitte iTunes.




IApps - 4 octobre 2005

La case à cocher affectée à chaque chanson d'iTunes trouve diverses utilités, dont celle qui détermine si la chanson doit être transférée sur l'iPod ou non, ou quelles chansons vont être importées depuis un CD. Mais, dès qu'il faut cocher et décocher en grand nombre, cela peut devenir fastidieux...
Nous avions déjà une commodité dans les versions précédentes d'iTunes : cliquer sur une case à cocher avec la touche Pomme. Suivant l'état d'origine de la case cliquée, cela coche ou décoche tous les éléments de la liste en cours. Pratique quand on doit changer l'état de beaucoup d'éléments : par exemple, quand on insère un CD pour lequel on ne veut importer que deux chansons, il est plus simple de tout décocher d'un Pomme clic puis de cocher les deux chansons que de décocher une à une les douze autres chansons.
Mais cette commodité ne résout pas tout, et combien de fois aurions nous aimé pouvoir faire une sélection et changer d'un seul coup l'état de la case à cocher pour cette sélection ?
Depuis iTunes 5, c'est possible. À partir d'une sélection (continue ou discontinue), il suffit d'ouvrir le menu contextuel pour trouver cette nouvelle option qui sera "Cocher la sélection" si la sélection est décochée et "Décocher la sélection" si c'est l'inverse. Dans le cas où la sélection comprend des éléments cochés et non cochés, les deux options seront proposées dans le menu contextuel.
Il était temps, petit navire...




IApps - 3 octobre 2005

Pourquoi plusieurs ? Tout simplement parce que, par défaut, quand on sélectionne plusieurs contacts du Carnet d'Adresses avant de les glisser sur le Bureau ou dans la fenêtre d'un dossier, il n'est généré qu'un seul vCard contenant tous les contacts. Pour obtenir des vCards contenant chacun un seul contact, on pense qu'il faut les glisser un par un. Mais il existe un moyen...

1) Faites une sélection de contacts
2) Appuyez sur la touche Option (eh oui, encore elle...)
3) Saisissez les contacts et glissez-les jusqu'à l'emplacement de destination.

Autant de vCards seront créés, et les fichiers seront correctement nommés, à condition de ne pas avoir de contacts de mêmes nom et prénom bien entendu, sinon le Finder refusera de gérer deux fichiers de même nom.

Il est essentiel d'appuyer sur Option avant de saisir et glisser la sélection. Si vous commencez à glisser puis appuyez sur Option, ce sera inopérant et un seul vCard global sera généré. Par contre, si vous avez bien appuyé sur Option avant de saisir et glisser, il n'est pas nécessaire de conserver l'appui jusqu'au bout. Dès que vous avez commencé à glisser, vous pouvez relâcher la touche Option.

Cette astuce est inspirée de Mac OS X Hints, avec une grosse différence. D'abord leur astuce dit qu'il faut obligatoirement utiliser Option et le Verrouillage majuscule, et elle dit également qu'il faut tout aussi obligatoirement maintenir Option appuyé jusqu'à ce qu'on ait déposé les contacts.
Or j'ai bien vérifié et l'utilisation de la touche Option seule et avant le déplacement suffit, en tout cas sous Mac OS X 10.4 (car cette manipulation fonctionne aussi sous 10.3).




IApps - 19 septembre 2005

L'AAC protégé (acheté sur l'iTMS) ne peut pas être converti directement en AIFF par iTunes. On se demande bien pourquoi puisqu'il suffit de graver un CD (ce qui est autorisé) puis de récupérer depuis ce dernier un AIFF qui sera exactement de même qualité que s'il avait été converti par iTunes. Mais, en utilisant simplement les iApps, il est toutefois possible de convertir les AAC protégés en AIFF sans passer par une gravure.
La solution réside dans l'utilisation d'iMovie, qui peut importer l'AAC protégé dans une de ses pistes son. Ensuite, il est nécessaire d'importer un élément visuel (une simple photo suffit) pour que la fonction "Partager" d'iMovie puisse être mise en oeuvre.
On utilisera donc "Partager" (dans le menu Fichier), pour "Comprimer le film" on choisira l'option "Réglages avancés" dans le menu et, après avoir cliqué sur le bouton "Partager", il sera très simple de choisir "Son vers AIFF" et de générer le fichier AIFF.
Bête comme chou, non ?




IApps - 13 septembre 2005

Sous iTunes 5 on ne peut plus, comme dans les versions précédentes, retirer le Music Store de la colonne des sources. Les Préférences ne proposent plus cette option. Il y a pourtant un moyen, pas trop compliqué, en passant par le Terminal.
Il suffit en effet, après avoir évidemment quitté iTunes d'entrer la commande suivante dans le Terminal :
defaults write com.apple.iTunes disableMusicStore -bool YES
Quand vous rouvrez iTunes, le Music Store a bien disparu de la colonne des sources.
Et, comme d'habitude, vous pouvez remettre les choses en l'état en utilisant la même commande, sauf que vous utilisez "NO" plutôt que "YES".




IApps - 7 septembre 2005

Dans les applications Cocoa, "Afficher les couleurs" fait apparaître une palette des couleurs. Le plus souvent nous utilisons la roue des couleurs, mais l'avant-dernier bouton, "Palettes d'images", peut fournir une fonction intéressante.
En effet, cette page présente par défaut le spectre des couleurs mais, en utilisant le petit menu en dessous du graphique, on peut y coller une image depuis le presse-papier, ou ouvrir un fichier d'image. Plusieurs images peuvent ainsi être gardées en mémoire, et être accessibles sous toute application utilisant l'affichage des couleurs de Mac OS X.

Cela permet de stocker des images de références dans lesquelles on est sûr de pouvoir retrouver les couleurs exactes que l'on souhaite utiliser.




IApps - 16 juin 2005

Rassembler plusieurs PDF afin de créer un PDF multipages est une opération assez simple, en utilisant Automator.
Il faut d'abord sélectionner les PDF puis, dans le menu contextuel, choisir Automator -> Créer un processus. Automator s'ouvre avec une action, Obtenir les éléments du Finder indiqués. Et les PDF à utiliser sont déjà définis.
On va ensuite ajouter une deuxième action, choisie parmi celles de PDF dans la colonne de gauche et dans le dossier Applications. L'action est évidemment Combiner les pages de documents PDF.
Il suffit enfin d'ajouter une troisième action, que l'on choisira dans Finder, et qui est Ouvrir les éléments du Finder avec l'option proposée qui est Ouvrir avec l'application par défaut si l'application par défaut est Aperçu. Sinon, on peut choisir Aperçu dans le pop-up.
C'est tout, et il suffit d'exécuter le processus. Un document PDF composé d'autant de pages que nécessaire est créé dans le dossier /tmp et sera ouvert par Aperçu. Il est possible alors de l'Enregistrer sous.... C'est tout simple, non ?




IApps - 16 juin 2005

Parmi les nouvelles fonctions de QuickTime 7, une serait passée presque inaperçue : la possibilité de varier la vitesse de lecture sans modifier la tonalité de l'audio. Cette fonction est accessible dans la version Pro.
Une fois un film ou un document audio ouvert, il suffit, via le menu Fenêtre, d'afficher les contrôles A/V (ou bien Pomme K). En bas à droite de la fenêtre, un curseur permet d'accélérer ou de ralentir la lecture.
Le son est légèrement abîmé au passage (comme avec la plupart des procédés de ce type) mais la hauteur de son n'est pas modifiée et cette fonction peut être utile à un musicien, par exemple, pour déchiffrer un chorus sauvage d'Ed Van Halen ou de Steve Lukather...




IApps - 15 juin 2005

Durant la lecture d'un film par le Lecteur QuickTime, on peut à tout moment obtenir un défilement image par image en utilisant les touches Flèches gauche et droite. La lecture passe alors en pause et les touches fléchées permettent de passer d'une image à l'autre. Mais, avec QuickTime 7, on peut effectuer cette opération avec la molette de la souris.
Ici encore, cela fonctionne de la même façon, et la lecture passe immédiatement en pause et on fera défiler le film dans les deux sens grâce à la molette. Ce n'est peut-être pas un scoop mais c'est bon à savoir.




IApps - 6 juin 2005

Allez, une petite dernière pour patienter avant les grandes nouvelles promises... Il a longtemps été nécessaire d'utiliser des applications tierces pour ajouter des mots-clés aux PDF mais, depuis Tiger, on peut le faire sous Aperçu, en allant dans le menu Outils, Lire les Informations (Pomme I) et onglet Mots-clés.
À quoi cela pourrait-il servir, concrètement ? Comme ces mots-clés seront trouvés par Spotlight, c'est intéressant pour retrouver rapidement un PDF, a fortiori s'il a été généré par une application d'OCR à partir d'un scanner.




IApps - 23 mai 2005

Il y a peu de temps aujourd'hui, je vous parlais du rôle de la touche Option pour modifier les fonctions de divers menus. Par ailleurs, beaucoup d'entre vous savent qu'utiliser la touche Option quand on redimensionne le Dock génère des changements de taille par paliers assurant de meilleurs affichages en fonction de la résolution. Quel rapport avec QuickTime ?
Tout simplement, sous QuickTime, on retrouve la même fonction. Si on redimensionne une fenêtre de film avec la touche Option, on obtiendra les paliers sans interpolation, donc avec une qualité d'image optimum.
Quand on dit que cette touche Option est vraiment sympathique (et quand je répète, pour ma part, qu'elle devrait continuer à s'appeler "Option")...




IApps - 26 mai 2005

Plusieurs solutions ont été proposées pour sauvegarder les vidéos visibles sur l'iTunes Music Store. J'en ai retenu une, non pas parce qu'elle est forcément la meilleure, mais parce qu'elle fonctionne très bien encore aujourd'hui, sous Tiger et iTunes 4.8.
J'ai pris cette solution chez Mac OS X Hints et elle passe par un AppleScript qu'on peut copier (en texte) à partir du lien que je viens de citer. Mais, avant de compiler ce script, il y a une petite correction à faire. Une erreur bénigne d'affichage sur le Web, mais pas si évidente à trouver, et je m'y suis un peu cassé les dents, ainsi que beaucoup d'autres ensuite. Cette erreur se trouve en ligne 7, ici :
display dialog "No iTunes URL found in the clipboard. " & Â
Et c'est le dernier caractère qu'il faut supprimer, et en même temps le code de fin de ligne qui suit afin que la ligne 8 devienne la suite de la ligne 7. Et ce signe à retirer n'est pas une erreur de script mais une erreur d'affichage due à l'encodage. En fait le signe qu'on aurait dû lire est celui qui indique que, bien que passant à la ligne pour des commodités d'affichage, il ne faut pas changer de ligne dans la syntaxe.
Donc, une fois corrigée, la ligne 7 sera ainsi :
display dialog "No iTunes URL found in the clipboard. " & "Please, go iTunes, ..."
Et le script pourra être compilé et sauvé à un endroit toujours aisément accessible, par exemple dans le dossier Scripts de la Bibliothèque si on utilise le Menu Extra "Script Menu".
Ensuite, c'est très simple à utiliser. Sous iTunes, au lien de cliquer sur le dernier lien qui donne accès à une vidéo, il suffit de le copier (via le menu contextuel). Puis on exécute le script qui ouvrira une page dans Safari à partir du lien copié dans le Presse-papiers. Cette page affiche le film avec le plug-in QuickTime et ses commandes et il est très simple, avec le menu accessible à partir du triangle à droite des commandes, de sauver la vidéo.
Donc aucune difficulté majeure ici. Il faut juste veiller à corriger le texte avant de compiler le script. On n'a pas le choix, d'ailleurs, sinon il ne se compilera pas. Mais ce n'est pas bien difficile et les indications données plus haut devraient permettre à tout un chacun de s'en tirer sans problème. Ensuite, l'aspect pratique de cette solution est évidemment renforcé par le fait que le script soit toujours accessible. C'est pourquoi, ayant activé Script Menu, je conserve ce script dans le dossier Scripts de ma Bibliothèque Utilisateur.




IApps - 8 décembre 2004

Depuis la version 3.1.1, la façon d'exporter les vCards du Carnet d'Adresses a changé. Si on glisse un contact vers le Bureau ou un dossier, un vCard individuel sera bien créé. Mais, si on sélectionne plusieurs contacts, les glisser quelque part générera un seul vCard contenant tous ces contacts. Pas toujours très pratique : si on souhaite avoir autant de vCards que de contacts glissés, il va falloir tous les glisser un par un...
Mais il y a une autre solution : faire connaissance avec la section scriptbuilders de MacScripter.net. On y trouvera, entre mille autres choses intéressantes, export AddressBook as vcards, un script qui se chargera de préserver le glisser de plusieurs contacts en vCards individuels, ce qui permet de les intégrer à Entourage par exemple.
Une fois ouvert le lien plus haut, faites une recherche sur "entourage", par exemple. Vous trouverez aisément ce script ainsi que beaucoup d'autres.




IApps - 1 novembre 2004

Jusqu'à la version 4.6 incluse, la recherche (le champ en haut et à droite de la fenêtre) était intégrale et concernait tous les tags éditables dans les infos des fichiers. Très pratique pour moi qui utilise les commentaires pour indiquer s'il s'agit d'une chanson de générique de film, par exemple. Ainsi je peux avoir oublié le titre du morceau, mais je peux le retrouver par le nom du film.
Mauvaise surprise avec la dernière version 4.7 : le champ de commentaire n'est plus concerné, a priori, par la recherche. Ce qui est rageant. Et rien dans les préférences pour changer cet état de fait. Mais, en tentant le coup, j'ai découvert qu'on peut rétablir cette possibilité.
Il suffit en effet d'aller dans les options de présentation de la liste et d'y ajouter la colonne des commentaires. Maintenant la recherche permet de retrouver les morceaux par des indications figurant dans les commentaires. Ceux-ci deviennent même éditables en mode "liste".




IApps - 19 septembre 2004

Vos contacts ont des photos sous iChat, mais vous retrouvez ces photos pour seulement certains d'entre eux dans le Carnet d'Adresses. En effet, dans la fiche iChat d'un contact, cette photo peut se trouver sur la page "Fiche d'adresses", auquel cas il y a de fortes chances qu'elle soit également dans le Carnet d'Adresses, ou bien sur la page de compte, auquel cas elle semble irrécupérable : elle est bien là, visible, mais réticente à toute copie.
Mais il y a un autre moyen pour la retrouver, et l'utiliser : elle se trouve également, sous forme de fichier JPEG, dans votre Bibliothèque, plus exactement dans un dossier com.apple.iChat.Pictures lui-même conservé dans un dossier Caches. Toutes les images utilisées à un moment ou un autres sous iChat s'y trouvent.
Difficile de retrouver la photo qui vous intéresse au milieu de ces icônes génériques ? Glissez ce dossier com.apple.iChat.Pictures sur l'icône de GraphicConverter, ce qui aura pour effet d'ouvrir son contenu dans le Gestionnaire d'images, dans lequel il sera aisé de retrouver le nom du fichier correspondant à la photo recherchée.
Et, si le Gestionnaire est paramétré en conséquence, des aperçus et icônes personnalisées seront créés pour toutes les images. Ainsi, ultérieurement, une consultation sous le Finder permettra de reconnaître le fichier souhaité.
Dans tous les cas, une fois le fichier souhaité, il est facile de s'en servir dans le Carnet d'Adresses.




IApps - 19 septembre 2004

Sous iPhoto, obtenir un diaporama en plein écran est une opération basique. Mais on peut aussi afficher le diaporama dans une fenêtre, et cela de façon très simple. Quand on sélectionne le diaporama, une fenêtre de réglages est ouverte, avec un bouton "Lancer le diaporama". Il suffit alors d’utiliser la touche Control quand on clique sur ce bouton, et le diaporama sera joué dans une fenêtre séparée et flottante. On pourra donc continuer à travailler sous n’importe quelle application puisque le diaporama ne sera pas stoppé par un clic de souris. On peut également, en agissant sur le coin inférieur droit, modifier la taille de la fenêtre. Pour stopper le diaporama, il suffit de fermer cette fenêtre.




IApps - 9 septembre 2004

Le Carnet d’Adresses de Panther permet de connaître rapidement les groupes auxquels appartient un contact. Après avoir sélectionné un contact, Il suffit d’appuyer sur la touche Option. Tous les groupes auxquels appartient ce contact seront en surbrillance. Évidemment, si on sélectionne à partir de la liste d’un groupe, seuls les autres groupes seront en surbrillance.




IApps - 9 septembre 2004

Si vous utilisez les touches fléchées droite et gauche durant la lecture sous iTunes, vous passez d’un morceau à un autre. Et la partie « Raccourcis clavier » de l’Aide vous apprend que les flèches haut et bas, liées à l’utilisation de la touche Command, permettent de modifier le volume.
Mais des fonctions restent cachées : les flèches droite et gauche, avec l’utilisation de Command et Option, permettent l’avance et le retour rapides dans le morceau en cours de lecture.




IApps - 12 février 2004

GarageBand supporte naturellement les plug-ins au format AudioUnit. Ils pourront utilisés sur n'importe quelle piste, y compris la piste Master. Cela peut être intéressant pour remplacer, par exemple, le compresseur de GarageBand (dont les réglages sont limités) par le compresseur limiteur de TC Works installé avec Spark et qui offre des réglages plus professionnels (et plus souples).
Mais, si divers plug-ins AudioUnit sans interface (offrant juste une fenêtre basique de réglages) sont aisément réglables sous GarageBand, il n'en va pas de même pour les plug-ins TC Works qui s'ouvrent avec le preset par défaut et pour lesquels toute modification semble impossible, alors qu'ils restent entièrement maniables sous d'autres applications audio.
En fait, il faut manier les réglages en cliquant avec la touche Control. Ainsi, on a maintenant accès à tous les paramètres, aux presets du plug-in, aux réglages de niveaux et d'effet...




IApps - 30 janvier 2004

iTunes 4 peut afficher les images de jaquettes des morceaux. Quand on navigue sur l'iTMS, cette fonction n'est pas disponible... du moins pas directement. En fait, on peut tout de même l'utiliser. Il suffit de naviguer sur l'iTMS dans une seconde fenêtre.
D'abord, il faut s'arranger pour que le volet d'image soit sur "À l'écoute maintenant", en cliquant sur la partie supérieure. Ensuite, effectuez un double clic sur Music Store afin de l'ouvrir dans une fenêtre séparée. Allez ensuite écouter un morceau. Hormis de rares exceptions (où le volet affichera "Illustration de l'album non modifiable"), la jaquette de l'album de l'extrait de chanson écouté s'affichera dans la première fenêtre.
Et, depuis le volet d'images, il est très simple de glisser l'image sur le Bureau (ou ailleurs). Un extrait d'image sera généré.




IApps - 13 septembre 2003

Il y a peu de temps, des utilisateurs voulaient savoir à quoi pouvait bien servir l'option CD de données dans les Préférences d'iTunes, puisque le CD MP3 semble répondre à ce besoin. J'ai souri quand quelqu'un a répondu que, quand on utilise Word, Excel, AppleWorks, etc., faire des sauvegardes de documents n'est pas superflu. J'ai souri car je doute qu'Apple ait choisi iTunes pour permettre à l'utilisateur de faire des sauvegardes de tels documents.
Oui mais... Et bien, il y a une astuce avec iTunes, trop souvent méconnue, c'est de chercher les réponses dans l'Aide (Bon sang mais c'est bien sûr...).
On découvrira ainsi que le CD MP3 et le CD de données permettent de graver autre chose qu'un CD audio à partir d'une liste de lecture. mais il y a trois différences importantes. D'abord, si on a un SuperDrive, l'option CD MP3 ne changera pas, tandis que l'autre option deviendra "CD ou DVD de données". Ensuite, l'option CD MP3 ne prend que les MP3 dans la liste de lecture, et ignore les fichiers d'autres formats audio (AAC, AIFF, WAV...), tandis que le CD (ou DVD) de données gravera tous les fichiers. Et enfin, le CD MP3 est gravé au format ISO, compatible avec les platines de salon et d'autres lecteurs, tandis que le CD (ou DVD) de données ne peut être lu que sur un Mac.




IApps - 12 septembre 2003

Les préférences d'iTunes offrent une option pour déterminer la portion de silence lors de l'enchaînement des morceaux, mais elle reste approximative et pas toujours adaptée. Pour certains albums, on aimerait retrouver l'enchaînement naturel de morceaux, sans coupure. Et c'est au moment de l'importation des pistes CD qu'il faut agir.
Après insertion du CD, il suffit de sélectionner les pistes voulues (consécutives évidemment) et d'utiliser, dans le menu Avancées, l'article Joindre les pistes CD.

L'interface reflètera immédiatement, comme le montre la copie d'écran, le choix effectué : les pistes choisies sont maintenant liées et seront importées en un seul fichier MP3, AAC ou AIFF. Cette manipulation ne fait que préparer le mode d'importation. Celle-ci se fera toujours en fonction des cases cochées ou non. Mais vous remarquez que les pistes liées ne présentent maintenant qu'une seule case.




IApps - 14 août 2003

Déjà sous Mac OS X 10.2.6 et sur un G4, on peut activer le mode Dolby dans les préférences du lecteur DVD. Bien entendu, cela n'offre pas une sortie digitale en 5.1 (il faudra attendre le G5), mais ça permet tout de même de désactiver la compression et d'obtenir un meilleur son.

La manipulation est simple et consiste à ouvrir le fichier com.apple.dvdplayer.plist, qui se trouve dans ~/Bibliothèque/Préférences/, avec un éditeur de texte comme BBEdit ou TextEdit. On trouvera ces lignes :
      <key>DisplayDolbyLineMode</key>
      <false/>
Il suffit de modifier le false en true et de sauver le fichier (en mode texte). En allant dans les préférences du Lecteur DVD, on trouvera une nouvelle option, Mode ligne Dolby, qu'il suffira de cocher afin d'obtenir un son conservant sa dynamique.




IApps - 2 août 2003

Si votre fenêtre vidéo est ouverte sous iChat (il suffit de cliquer sur l'icône caméra à côté de votre nom), vous pouvez obtenir à tout moment une capture d'image. En appuyant sur Command puis en cliquant et glissant l'image vers le Bureau ou une autre destination, un extrait image sera créé.
De la même façon, en communication Chat avec un contact, il est possible de glisser cette capture vers le champ de saisie afin de lui envoyer l'image.




IApps - 8 juillet 2003

La fonction Explorer d'iTunes ne sert pas qu'à explorer. On peut très bien l'utiliser pour effectuer des sélections discontinues, dans la colonne d'artiste ou d'album. La fonction Explorer s'active en haut à droite quand on est dans la Bibliothèque. Une fois le navigateur développé, on peut sélectionner divers artistes ou divers albums, même de façon discontinue avec la touche Command, et glisser les résultats dans des listes avant de faire d'autres sélections.




IApps - 8 juillet 2003

L'astuce précédente (ou suivante, suivant comment on le lit) montre comment la touche Command permet de tout décocher d'un coup avant de cocher le titre qu'on souhaite. mais il y a encore plus simple : le drag and drop. On sélectionne le titre, ou les titres, qu'on souhaite importer, et hop ! Directement sur l'icône de la Bibliothèque ou d'une liste de lecture. La conversion au format choisi démarre et ne concerne que ce qu'on a glissé.




IApps - 8 juillet 2003

iTunes utilise des cases à checker, qui serviront pour sélectionner les fichiers devant ou non être synchronisés avec l'iPod, ou bien ceux destinés à être gravés dans une liste de lecture, ou encore les fichiers à importer depuis un CD...
Et il arrive qu'on souhaite n'avoir qu'un ou deux fichiers cochés, et il peut vite être fastidieux, pour importer une chanson depuis un CD, par exemple, de décocher tous les titres du CD sauf un.
C'est là qu'intervient la touche Command. Cliquer sur une des cases avec Command décoche (ou coche, le cas échéant) les cases de tous les fichiers. Il devient très simple ensuite de ne cocher que celui qui nous intéresse. Cette fonction n'agit que sur tous les éléments de la liste en cours, pas uniquement sur une sélection préalable. C'est pourquoi, suivant les cas, il sera pratique de glisser au préalable les fichiers à décocher (par exemple ceux qu'on ne veut pas sur l'iPod) dans une liste de lecture. Et c'est dans cette liste qu'on décochera tout d'un Commanc + clic.




IApps - 6 juillet 2003

Apple vient de publier un document dans la Knowledge Base, expliquant comment combiner iSync et Palm Desktop. Ce faisant, le document nous rappelle comment sont gérés les Conduits après installation du module Palm d'iSync (les plus curieux le savaient déjà, c'est un jeu de déplacement des Conduits entre un dossier Conduits et un dossier Disabled Conduits).
Le principe est simple : le Conduit iSync peut gérer la synchro avec le Carnet d'Adresses et iCal. Donc, par défaut, les Conduits Palm correspondants sont déplacés (afin d'éviter que deux Conduits accèdent aux mêmes données), et Palm Desktop ne peut plus être synchronisé pour les adresses, l'agenda et les tâches.
Mais on peut affiner ce comportement. On peut préférer, par exemple, que le Palm se synchronise avec le Carnet d'Adresses mais pas avec iCal, l'agenda et les tâches restant pris en charge par Palm Desktop. Auquel cas il suffit de remettre les Conduits DateBook et ToDo dans le dossier Conduits puis, d'ouvrir iSync, sélectionner Palm et décocher Calendars dans la configuration.
De la même façon, tout le monde n'aura pas saisi qu'il est possible de synchroniser régulièrement le Palm avec Palm Desktop et, de temps à autre, le Palm avec iCal et le Carnet d'Adresses, ou bien l'inverse. Il suffit de faire des permutations dans les dossiers. Dans un cas, on veille à ce que les 3 Conduits Palm soient dans Conduits et que le Conduit Apple soit dans Disabled Conduits, dans l'autre cas on fait l'inverse.
Si on est méticuleux, on devrait même pouvoir conserver tous les Conduits dans le dossier des Conduits actifs et, en jouant sur qui fait quoi, régler sans conflit une synchro iSync puis une synchro Palm Desktop. Mais je déconseille et préfère la méthode précédente (déplacement). En effet, une erreur, un oubli de désactivation d'un Conduit, sont si vite arrivés... Et ça donne des messages de détresse dans les listes, du genre "j'ai fait n'importe quoi et mon Palm a paumé toutes ses données, qui peut m'aider d'un coup de baguette magique ?".




IApps - 16 juin 2003

Si vous gravez souvent sous iTunes et alternez entre CD audio et CD de MP3, il est vite fastidieux de retourner constamment dans les préférences. Mac OS X Hints nous conseille alors l'astuce suivante : il faut, dans les préférences, laisser la gravure réglée sur CD Audio. En général, quand on veut graver une liste de lecture en MP3, on dépasse allègrement les 80 minutes. Aussi iTunes va ouvrir un dialogue vous proposant de graver en MP3 ou bien de graver un CD audio d'une partie de la liste.
Ainsi, vos préférences restent réglées sur CD audio, ce qui n'empêche pas de graver un CD MP3 chaque fois que nécessaire.




IApps - 10 juin 2003

Laissons de côté les solutions professionnelles qui passent par l'utilisation de synthés, sampleurs, et qui consistent à réimporter en audio les listes MIDI jouées par un séquenceur. Sous le titre de cet article, il s'agit bien d'une conversion directe de séquence MIDI audible avec les Instruments QuickTime vers un fichier audio.
Si on pense vite à des solutions comme Audio Hi Jack, qui peut sauver en AIFF ou MP3 le son capturé à la sortie d'une autre application, on pense moins à QuickTime Player ou même iTunes ! QuickTime Player, en effet, peut ouvrir une séquence MIDI et l'exporter directement en AIFF. Mais je ne sais pas si l'enregistrement Pro est exigé pour cette opération.
Le plus surprenant est iTunes. Je suppose que pas grand monde n'a songé à glisser une séquence MIDI sur la fenêtre de la Bibliothèque iTunes. Et iTunes gère très bien ce format. Il le lit, on pourra écouter la séquence, obtenir des informations, la ranger. Et, une fois dans la Bibliothèque, on utilisera la fonction Convertir la sélection en... pour obtenir, suivant l'encodeur choisi dans les préférences d'importation, un AIFF, un MP3 ou un AAC.
Et le résultat est très propre, équivalent à ce qu'on entendait en jouant la séquence sous QuickTime, iTunes, le Finder ou toute autre application jouant les MIDIfiles.




IApps - 4 avril 2003

Je ne sais pas trop pourquoi mais j'utilise peu TextEdit. Surtout pour lire des Readme. En fait ceux-ci, s'ils sont au format RTF, peuvent être lus sous Safari. Il suffit d'en glisser un sur l'icône ou la fenêtre de l'application. Malheureusement, beaucoup de documents sont au format RTFD (RTF avec pièces jointes) et Safari ne les gère pas, même quand on glisse un document sur son icône avec Command et Option pour forcer la reconnaissance.
Au passage, si ça vous intéresse, vous pouvez voir et utiliser le contenu d'un document d'extension .rtfd, comme pour une application, avec la fonction Afficher le contenu du progiciel du menu contextuel. En effet, ce "document" est en fait un dossier.




IApps - 6 mars 2003

Pour le cas où vous l'ignoreriez, ou l'auriez oublié, il est assez facile de récupérer l'URL de streaming des radios iTunes. En effet, on peut demander une information par Command + I sur une radio et, là, si on utilise le bouton Modifier l'URL... de l'onglet Infos, on pourra modifier cette adresse (ce qui est rarement utile) mais, surtout, la copier afin de l'utiliser avec une autre application capable de lire, ou d'enregistrer, le streaming.




IApps - 6 mars 2003

Diverses radios accessibles depuis iTunes ont un site que l'on peut consulter afin de voir, souvent, les infos du morceau en cours, du précédent, du suivant... Et, dans ce cas, iTunes permet d'aller directement sur la page via le navigateur par défaut. Mais il faut que l'URL soit présente dans le titre de la radio. Ne pas confondre l'URL de streaming, celle qui permet d'écouter la radio, et l'URL du site qui permet d'obtenir des infos supplémentaires.
Si cette dernière URL est disponible, un clic sur le titre permet généralement de basculer entre la description et l'adresse. Quand l'adresse est affichée, il suffit d'effectuer un Command + clic sur l'URL pour accéder au site.
Il est dommage qu'on ne puisse pas ajouter, dans les infos sur la radio (Command + I), l'adresse du site quand elle est connue et non présente dans le titre. Sans doute cela fait partie des données obtenues par syntonisation. En effet, ajouter l'adresse dans un champ disponible (auteur, album...) permet bien ensuite de basculer d'une ligne à l'autre mais l'URL n'est pas prise en compte par le Command + clic.




IApps - 20 janvier 2003

Le Blind Carbon Copy (BCC) est une variante du Carbon Copy. L'un comme l'autre permettent d'envoyer une copie à des gens qui ne figurent pas dans le champ de destinataire. Mais, si le premier est vu par le destinataire, le second ne l'est pas. Dans certains cas, on peut avoir besoin d'envoyer une copie sans que le destinataire en soit informé.
Sous Mail, on accède directement à la possibilité d'ajouter des adresses dans les champs "To:" et "CC:", mais pas dans le champ "BCC:" qui, par défaut, n'est pas proposé. Il faudra l'ajouter en passant par le menu Edition ou avec la combinaison Command + B.
On peut aussi ajouter des adresses depuis la liste du Carnet d'Adresses. Il faut d'abord créer le champ BCC puis y glisser les adresses depuis cette liste.




IApps - 13 décembre 2002

Il est possible, dans Mail (Jaguar), de classer des messages dans des dossiers alors que le tiroir n'est pas ouvert. Il suffit de prendre un message dans la liste et de le glisser vers un des bords de la fenêtre. Le tiroir va s'ouvrir automatiquement. Continuez à glisser le message vers le dossier souhaité, il va lui aussi, éventuellement, s'ouvir pour offrir l'accès aux sous-dossiers. Une fois le message déposé, ramenez le curseur de la souris vers l'intérieur de la fenêtre et le tiroir se refermera.
Décidemment, le nombre d'astuces et de commodités qu'on peut trouver dans Mail le confirme comme une application astucieuse et bien pensée. Il n'est guère étonnant qu'il remporte 33 % des suffrages lors du sondage sur les clients mail organisé par Macworld UK.




IApps - 29 octobre 2002

iTunes utilise cddb pour mettre à jour les données d'un CD audio inséré dans le lecteur. Mais il est possible d'utiliser plutôt freedb, par exemple.
Il suffit d'aller éditer le fichier hosts qui se trouve dans le dossier invisible etc. Il est simple d'accéder à ce fichier par le menu du Finder Aller, Aller au dossier et, dans le dialogue, entrer /etc/. En effet, le dossier etc, qui se trouve dans le dossier private, a aussi un alias (invisible) à la racine du volume OS X.
On pourra éditer le fichier avec BBEdit, par exemple, et il faudra entrer un mot de passe. Il suffit d'insérer la ligne :
64.71.163.204 cddb.cddb.org
Dorénavant, toute application (dont iTunes) qui cherchera à se connecter sur cddb.cddb.org se connectera alors sur le numéro IP entré, qui est celui de freedb.org.




IApps - 9 octobre 2002

Ici encore, les menus contextuels apportent la solution : il suffit d'un Control + clic pour choisir entre les calendriers. Il serait temps de songer à votre prochaine souris... Quand je vous dis que Mac OS X est fait pour une souris à plusieurs boutons...




IApps - 5 octobre 2002

iTunes 3 apporte deux nouvelles fonctions dans les Préférences avancées, Maintenir organisé le dossier iTunes Music et Copier les fichiers ajoutés à la Bibliothèque. Ces deux fonctions sont intéressantes, surtout pour ceux qui, comme moi, gèrent systématiquement leur Bibliothèque iTunes à partir du dossier défini dans les Préférences. Rappelons que ce dossier, par défaut, est situé dans les Documents de l'utilisateur et, depuis Jaguar, dans le dossier Musique. Mais on peut choisir de le mettre ailleurs, et même sur un autre volume. Il suffit, pour cela, de désigner un dossier dans les Préférences. Le dossier peut avoir n'importe quel nom.
Le rôle de la seconde fonction (Copier) est alors évident. Il n'est plus besoin de glisser deux fois les nouveaux fichiers (une fois dans la Biblio et une fois dans le dossier ou un sous-dossier). Le glisser dans la Biblio ou sur l'icône de l'application, ou encore l'ouvrir par un double clic s'il est lié à iTunes (c'est indiqué par son icône) suffit. Il sera automatiquement copié dans le dossier d'iTunes.
La première fonction (Ranger) est d'une efficacité redoutable. Modifiez, dans la fenêtre d'iTunes, l'artiste et l'album, et le dossier reflètera les changements : le fichier sera déplacé dans le dossier de l'artiste, plutôt dans le sous-dossier de l'album (ces dossiers seront créés si nécessaire).
Et même la seconde fonction bénéficiera des avantages de la première : si les tags sont correctement renseignés, la copie s'effectuera directement dans le sous-dossier de l'artiste, de l'album, en créant ce (ou ces) dossier(s) si nécessaire.
Prévoir un large emplacement pour y conserver le dossier de biblio iTunes devient alors beaucoup plus intéressant que gérer une collection à partir d'endroits multiples.
La seconde fonction ne conviendra pas à ceux qui utilisent, dans la Bibliothèque d'iTunes, des documents conservés dans divers dossiers hors de celui qui est désigné pour iTunes. Et, pour les mêmes utilisateurs, la première fonction n'interviendra que pour les fichiers qui se trouvent déjà dans ce dossier.
Il y a de bonnes raisons pour cela (utilisation de disques amovibles ou de CD) Mais je crois que, le plus possible, il faut utiliser un dossier unique et principal afin de bénéficier de ces commodités.
On peut aussi objecter que ce rangement automatique n'est pas toujours souhaité. Par exemple, il implique que tout fichier écouté, même dans un but d'utilisation temporaire, soit rangé dans la biblio et le dossier. Mais rappelons également que, sous OS X, il n'est pas indispensable d'utiliser iTunes pour écouter un fichier audio. La prévisualisation sous le Finder (Infos ou directement via le mode colonnes) suffira amplement pour cela. Inutile donc de se précipiter vers le double clic sans discernement...