Vous avez chargé, via un moteur de recherche, une page isolée, hors du contexte de GraffitiX.
Si vous souhaitez la voir dans le cadre du site entier, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.graffitix.fr/index.php?pg=MXUVCmpeg
La même page sera rechargée dans le cadre du site, avec ses menus et ses autres rubriques.

Vendredi 20 avril à 09:04

Campagne d'affiliation AppleStore. Pour en savoir plus...

Pourquoi ?   


     


     
 

On dira encore que je suis désagréable, que je prends plaisir à dénigrer certaines applications ou les solutions gentiment suggérées par des utilisateurs, mais le fait est que je voulais simplement écrire une petite page présentant deux solutions pour obtenir un film en H.264 ou en MPEG-4 lisible sur l'iPod à partir d'un MPEG-1 multiplexé. Mais, pour l'instant, je ne peux pas, et vous allez comprendre pourquoi.

Je me disais en effet que convertir du MPEG est un cas de figure qui peut se présenter, et nous savons que ce n'est guère possible à réaliser directement. En effet, ouvrons un tel MPEG sous iMovie ou QuickTime, nous constatons vite qu'aucune piste audio n'est repérée. QuickTime laissera entendre l'audio, iMovie non. Mais, dans les deux cas, un export se fera sans l'audio.

Parce qu'il s'agit d'un format dit "multiplexé", c'est-à-dire que l'audio et la vidéo sont étroitement encodés ensemble. Il faut alors passer par une solution capable de gérer l'audio et la vidéo, en "démultiplexant".

Et j'avais choisi deux solutions, parce qu'elles sont différentes. D'une part ffmpegX (shareware, 15 $), connu pour ce type de tâche mais n'ayant pas toujours la réputation d'être simple à mettre en oeuvre. Et, d'autre part, une combinaison entre bbDEMUX (freeware), pour séparer l'audio de la vidéo, et Toast 7 (commercial), pour rassembler les deux éléments et exporter un film au format choisi. Donc une seconde solution d'apparence plus simple.

Mais, là encore, il faut croire que je n'ai pas de pot...


Première solution, bbDEMUX + Toast 7

Tout se passe bien du côté de bbDEMUX. C'est en effet très simple et il suffit de glisser un MPEG sur l'icône de l'application pour obtenir deux fichiers, un ".m1v" vidéo et un ".m1a" audio. Ensuite, si on dispose de Toast 7, il faut le mettre en page vidéo et y glisser le ".m1v". Si le ".m1a" se trouve au même niveau et a exactement le même nom, il le charge automatiquement, sinon il propose d'ouvrir un fichier ".m1a".

Jusqu'ici, tout s'est bien passé et tout est prêt pour exporter. Toast 7 me permet de choisir le format, je prends le H.264 (avec quelques options modifiées) et je tente l'export. Boum ! Toast quitte. Je relance et tente encore, cette fois sans options, et Toast quitte encore.

Comme Toast 6 est encore installé, je tente la même opération. Lui, bien entendu, ne me permet que l'export DV mais, au moins, ça marche.

Comme j'ai l'occasion de redémarrer, je retente ensuite Toast 7 en H.264, et adios... Je tente en MP4, et adios... Je tente en DV, et adios encore... Qui m'a dit récemment que Toast 7 était un moyen simple d'exporter un film pour l'iPod ?


Seconde solution, avec ffmpegX

Je n'aimais cette application qu'à moitié parce que, lors de diverses installations, il m'a fallu ramer pour ramener les composants : ceux exigés étaient censés être trouvés dans un zip daté venant d'un certain site, mais le site en question ne proposait qu'un zip d'une autre date, que ffmpegX refusait.

Mais, aujourd'hui, ça a l'air de mieux se passer. Je ne comprends toujours pas pourquoi il faut copier le lien écrit en petit sur l'interface d'accueil, un bouton avec lien pour télécharger aurait été plus convivial, mais on y parvient. Une fois tout installé, la fenêtre principale semble m'indiquer que tout est fait pour faciliter la vie de l'utilisateur. La méthode "rapide" propose de glisser un fichier source, de sélectionner un format et de démarrer l'encodage (le chemin de destination est calculé).

Ce qui suit est en italique car c'est la première écriture, avant que Pierre-Alain Boucard ne m'aide à découvrir mon erreur grossière. Mais je le laisse tel quel car l'installation des composants n'est pas si claire que ça...

Je m'exécute. Rapide, l'encodage en MP4 H.264, c'est surprenant... Pour cause, pas moyen de trouver le fichier converti. Je retente... Idem. Je vois que j'ai une option pour ouvrir la fenêtre de Terminal. Je retente... Ah, j'ai un message d'erreur dans le Terminal :

/Library/Application Support/ffmpegX/mencoder: cannot execute binary file

ffmpegX est pourtant en version 0.0.9t r4, celle qui est censée résoudre les problèmes d'un H.264 illisible sous QuickTime 7. Curieux... Ça sent le Readme, la FAQ et le Forum, ça... Je parcours tout ça mais sans trouver aucune info.

Je tente l'encodage en MP4 mpeg-4. Cette fois ça marche, je vois tout le processus dans la fenêtre du Terminal et le fichier a bien été généré. Enfin, ça marche... que je croyais... En effet, si je clique dessus dans la fenêtre en colonne du Finder, j'ai la roue colorée. Ça m'est déjà arrivé avec certains encodages, des aperçus qui tardent un peu à s'aficher. Mais, cette fois, au bout de cinq minutes je dois déduire que le Finder est bien bloqué et qu'il vaut mieux le relancer.

Nouvel essai, même punition sous le Finder. J'essaie d'ouvrir le fichier avec le lecteur QuickTime, message d'erreur... Seul VLC veut bien lire le film créé...

En fait, je croyais que mencoder était correctement installé. J'avais téléchargéle bon zip des binaires, mais je m'étais mis dans la tête qu'il suffisait de désigner le zip à ffmpegX pour qu'il fasse l'extraction des exécutables exigés. Erreur énorme : sans que je m'en doute, ffmpegX n'avait fait que copier le zip lui-même en le renommant mencoder... Une commande file mencoder confirmait bien que mencoder était en fait un fichier zip...

Une fois relu consciencieusement le Readme, j'y ai bien trouvéla ligne discrète précisant qu'il faut décompacter le zip puis désigner, dans le dossier obtenu, les exécutables eux-mêmes ŕ ffmpegX. Et, naturellement, mencoder fonctionne maintenant normalement chez moi. Je dois donc m'excuser pour avoir fait un mauvais procès à ffmpegX. Mon ironie ne cachait pas de mépris, elle ne reflétait que du désarroi et de la perplexité, mais le fait est que j'ai reproché aux concepteurs de l'application un dysfonctionnement flagrant qui était dû à une mauvaise interprétation de ma part de la méthode d'installation. Donc mea culpa...

Cela dit, j'obtiens maintenant des formats, y compris le MP4 mpeg-4, tout à fait lisibles sous QuickTime. Ce dernier format ne fait pas intervenir mencoder et n'était pas accepté après une conversion de la 0.0.9t. Est-ce que la 0.0.9u a changé quelque chose, ou bien est-ce l'installation correcte des composants ? Je ne sais pas mais le fait est que les exports sont maintenant lisibles sous QuickTime et sous le Finder.

Par contre, ffmpegX, ŕ partir de mon MPEG en 320 x 240 ŕ bandes noires, m'impose un format de sortie en 16:9 (320 x 176), mais sans retaillage puisqu'il s'agit d'un MPEG. Je peux donc rétablir le format 4:3 mais j'aurais trouvé plus logique que les réglages par défaut conservent plutôt la taille d'origine, et que le 16:9 avec retaillage éventuel reste en option.

Mais ffmpegX, même s'il n'offre pas la solution la plus triviale, permet effectivement de convertir un MPEG 1 multiplexé sans étapes tarabiscotées intermédiaires.


Troisième solution

Cette fois je vais essayer D-Vision. La conversion de MPEG multiplexé n'est pas sa fonction première mais, en basculant sur la page des outils, elle semble être proposée... Effectivement il y a un outil de réencodage .avi et .mpg, et le site confirme que les MPEG 1 et 2 sont supportés.

Je lance, je glisse le film sur la jolie interface et je suppose qu'il faut rester du côté réencodage et choisir un réencodage complet du film. Aucune difficulté pour les réglages de la vidéo (H.264) mais, pour l'audio, comme aucune piste n'est détectée, je suppose qu'il faut faire avec (car c'est évidemment du MPEG multiplexé, comme tout MPEG-1 je crois). Je crée la tâche et je l'exécute.

Le film généré a l'extension AVI, ce qui est curieux après le choix sans ambiguïté du H.264. C'est bien du H.264 d'ailleurs, VLC me le confirmera. Vous avez sans doute deviné que j'ai dû utiliser VLC parce que le lecteur QuickTime n'ouvre pas le fichier... Je tente de modifier l'extension en mp4 mais ça ne change rien. VLC lit tout, vidéo et audio, ce qui me confirme que ce n'était pas absurde de forcer la conservation de l'audio même "non détecté" (vous conviendrez encore que, pour le débutant, deviner qu'il faut garder l'audio même s'il n'est pas détecté...).

J'ai tout de même fait quatre conversions depuis D-Vision... Pour l'une j'ai choisi l'encodage complet de l'audio, pour une autre la simple copie pour une troisième le désentrelacement et, pour la quatrième (qui sera la dernière parce que, là, je commence à saturer...), j'ai laissé le son désactivé (ce qui ne présente aucun autre intérêt que de tenter de savoir si D-Vision est capable ou non de convertir le MPEG).

Tous mes essais de conversion du MPEG avec le mencoder de D-Vision sont des échecs. J'obtiens bien des résultats, contrairement à mes tentatives avec le mencoder de ffmpegX, mais ce n'est lisible que sous VLC et MPlayer, pas avec le lecteur QuickTime. Ce qui reste non concluant. C'est comme si j'avais trouvé une "très chouette appli" qui convertit le son en AIFF, mais il faut accepter que cet AIFF ne soit pas supporté par iTunes ou par QuickTime...


Premier bilan des opérations

Cette page était prête à accueillir un petit tutoriel sur deux solutions pour convertir un MPEG, l'une pour "vrai débutant" et l'autre pour qui a moins peur d'essayer une appli comme ffmpegX. Mais vous comprendrez que, si j'écrivais ce tutoriel avec ce que mes expériences (répétées) liées à ce que j'ai écrit jusqu'ici peuvent me permettre de conclure, ça ne va pas être très positif. Et, surtout, les débutants auxquels ce tutoriel est censé s'adresser feraient demi-tour sans plus tarder, car ces échecs successifs ne vont pas du tout avec un "vous allez voir, ce n'est pas trop difficile".

Après tout ça, donc, je suis très contrarié. Je ne suis pas un "débutant" et j'ai pris l'habitude de ne pas utiliser les fonctions à tort et à travers. J'ai passé des heures à tenter de mettre en oeuvre ces deux solutions et j'imagine très bien comment un débutant peut se sentir désorienté face à de tels comportements difficiles à comprendre.

Donc premier bilan mitigé, entre ce qui ne fonctionne pas ou le piège des installations trop évidentes... Bug de l'application, erreur de l'utilisateur... Pas toujours simple de faire la part des choses dans un domaine d'applications qui peut rester ésotérique...

Et c'est le moment de passer à la quatrième solution...


La quatrième solution !

Ah, parce que vous pensiez que j'allais en rester là ? Mais non, j'ai décidé qu'il était possible de convertir du MPEG multiplexé dans de bonnes conditions et je fais en sorte que cette décision ne soit pas qu'un voeu pieux. Et c'est MPEG Streamclip qui va maintenant devoir passer l'épreuve...

Je lance, et ça se présente plutôt bien, une fenêtre me permet de déposer un film, de le jouer mais aussi de définir des points d'entrée et de sortie de façon très aisée par sélection directe sur la bande de lecture. Mais c'est l'export que j'attends au tournant. Menu fichier, j'ai déjà une fenêtre d'info sur le flux ouvert. Pratique si je dois personnaliser l'export (choisir le nombre d'images par secondes, par exemple), ça m'évitera d'ouvrir QuickTime en parallèle pour avoir les infos exactes. Puis, toujours dans le même menu, le choix du format d'export. A priori, je choisis le MPEG-4... Bingo ! J'ai une fenêtre complète, déjà réglée d'ailleurs sur le H.264. Quasiment, je n'ai qu'à envoyer...

Je remarque tout de même un bouton "iPod", qui va ajuster les formats audio et vidéo pour la compatibilité. La vidéo est alors sur 320 x 240 mais toutes autres tailles, dont le 480 x 480, sont autorisées si vous savez ce que vous faites. Reset pour revenir aux réglages d'origine. Je lance la conversion... Et j'obtiens une magnifique copie de mon MPEG d'origine, cette fois en H.264, lisible sous le Finder et le lecteur QuickTime, avec le son en AAC.

Maintenant, je peux l'avouer, je ne connais pas bien MPEG Streamclip. Je devrais même dire "pas du tout". Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne l'ai vu que 8 minutes. C'est-à-dire qu'il s'est passé exactement 8 minutes entre le moment où j'ai ouvert l'application et celui où mon export était prêt ! Entre ces deux moments, j'ai glissé le film, je me suis un peu attardé sur la fenêtre principale, et sur celle des réglages d'export, mais tout cela plus par curiosité que par nécessité... 8 minutes seulement, on croit rêver.

Mais je suis certain que je vais passer plus de temps à découvrir MPEG Streamclip. Parce que je suis bluffé. Parce que je sais que le Yatta de la page du Flop 50, actuellement en mauvais WMV, va pouvoir être remplacé par du bon MP4 à partir du MPEG-1 qui dort sur mon disque dur. Parce que MPEG Streamclip est une heureuse combinaison entre fonctions avancées et interface accueillante. On peut utiliser les fonctions avancées si on a besoin, mais déjà en méthode "rapide" on va au moins obtenir des résultats.


Et le second bilan...

Je crois que passer par la première étape (deux solutions sur trois pourtant prometteuses mais allant droit dans le mur et, dans le cas de la troisème, c'est l'utilisateur qui a été droit dans le mur) n'a rien de vraiment surprenant. On trouve des logiciels qui ont tout prévu, sauf que ça ne marche pas, en fait. Seuls des initiés, apparemment, parviennent à y trouver leur bonheur. Et l'utilisateur se dit (ou on lui souffle) que, si ça ne marche pas, ça vient sans doute de lui...

Et, planchant sur les trois premières solutions, je trouvais rageant de voir ces échecs successifs, d'autant moins compréhensible que le petit bbDEMUX avait pu, en quelques secondes, séparer l'audio et la vidéo en deux fichiers corrects. A priori, le plus dur était fait, non ? Et, si une petite application de 160 Ko peut faire ça par simple glisser déposer, on comprend moins les difficultés répétitives rencontrées ailleurs.

Pour moi, la quatrième solution a été MPEG Streamclip parce que je suis tombé dessus, parce que je voulais à tout prix trouver une solution qui fonctionne, et parce que ça a fonctionné. On devrait quand même se poser la question du pourquoi de tous ces échecs avec ces applications qui sont toutes censées être la solution ultime... Je n'ai pas de réponse, àpart des heures de tentatives et de vérifications d'installation sans succès d'un côté, et 8 petites minutes de l'autre...

C'est pour cela que je m'autorise à être polémique, à cause de ces 8 minutes qui prouvent qu'on peut convertir un petit film de 36 secondes sans devoir lire des dizaines de pages de FAQ et de forums spécialisés.

Cela dit, ce petit "tutoriel" n'est pas exhaustif, évidemment. Ses quatre exemples ne sont que des exemples. Il existe d'autres solutions, au moins quelques unes. Simplement, parce que j'avais des films à convertir, dont du MPEG-1, j'ai voulu me mettre dans la peau de celui qui se demande comment s'y prendre. Il tente, peut se ramasser mais aussi découvrir la perle rare...


Réagissez dans les Forums...
(Déjà 3 réactions)